Archive | Films au Cinéma

Critique Film Cinéma : “The Good Criminal” – Mercredi 14 Octobre 2020

Critique Film Cinéma : “The Good Criminal” – Mercredi 14 Octobre 2020

Critique Film Cinéma Mercredi 14 Octobre 2020

Le bon papy criminel !
THE GOOD CRIMINAL
Action, Thriller (01h38min) – Date de sortie : 14/10/2020
De Mark Williams (II)
Avec Liam Neeson, Kate Walsh, Anthony Ramos…
Américain

Tom, un légendaire voleur de banque décide de se ranger et passe un deal, contre son immunité, avec le FBI qui n’a jamais réussi à lui mettre la main dessus. Il réalise vite que les Fédéraux ont un autre plan en tête : partager son butin et le faire accuser d’un meurtre. Pris au piège, pourchassé par la police et le FBI, il décide de reprendre les choses en main et se lance dans une vengeance explosive.

 

 

Bande-Annonce : THE GOOD CRIMINAL

Critique Film Cinéma : THE GOOD CRIMINAL de Mark Williams (II) avec Liam Neeson, Kate Walsh, Anthony Ramos…

Par Franck DIPPA PRISO

Tom est un homme qui semble tout ce qu’il y a de plus ordinaire, sauf qu’il a volé 9 millions de dollars dans 12 banques de 7 états différents au cours des dernières années. Un jour, il fait la connaissance d’Annie. Il décide alors de remettre les compteurs à zéro. Il contacte le FBI pour se livrer en promettant de remettre tout l’argent contre une sentence réduite. Lors de la remise de l’argent, les agents envoyés décident de tout garder pour eux et de se débarrasser de Tom. Malheureusement pour eux, ce dernier est un ancien marine expert en explosifs, entrainé et déterminé, qui ne se laissera pas avoir si facilement.

Dans le cinéma d’action la formule du succès est toujours la même malheureusement mais ça paye. L’ingrédient principal est l’acteur qui reste enfermé dans les rôles identiques de justicier dans quasiment tous les films de sa carrière. C’est le cas ici pour Liam Neeson alias Tom dans le long-métrage The Good Criminal (Le Bon Criminel). C’est toujours aussi ridicule. Mais là on touche le fond car notre héros est âgé (68 ans) donc fatigué. Merci qui ? Merci les doublures pour continuer à sauver les apparences ! Il y a moins de risques à utiliser la notoriété d’un comédien bankable en fin de carrière (acteur à succès qui assure le gain d’argent d’un métrage) que d’embaucher un petit nouveau inconnu même s’il est talentueux. Ne nous méprenons pas. Liam Neeson est un acteur que nous aimons. Mais quand c’est trop, c’est trop !

Ici il joue le rôle d’un cambrioleur surdoué et gentil qui a économisé le butin de ses casses. Il a rencontré une femme et veut se ranger cependant des agents fédéraux du FBI ne veulent pas le lâcher. Néanmoins, il va se rappeler qu’il est aussi un ex-militaire spécialiste en explosifs. Il nous propose alors une sorte de salade de fruits complète recouverte d’un délicieux sirop afin de satisfaire tout le monde : l’amateur de coups-de-poing et d’explosions, tranquilliser la femme au foyer, vanter les valeurs familiales traditionnelles à l’ancienne en tapant du poing sur la table.
Cette proposition est risible et n’a ni queue, ni tête mais malgré tout elle offre le minimum syndical, un show de castagnes et de bombes avec en prime Jai Courtney alias l’agent Nivens en prime qui fait office de punching-ball.
Le réalisateur Mark Williams (II) brille par son manque de capacité à mettre en valeur le projet. De plus, papy Neeson en est réduit à sortir des sous-répliques de la saga Taken dans un décor agréable.Même les scènes d’action n’ont pas le niveau requis. Les effets d’impact ne sont pas calculés et c’est dommage. Notre grand-père héros se contente d’appuyer sur des boutons de détonateurs à distance.Les bagarres semblent être filmées de façon molasse. Les défauts du film The Good Criminal peuvent constituer un blocage d’appréciations y compris pour les friands de combats de vieux.

Les + : ?

Les – : C’est ridicule de faire encore tourner Liam Neeson dans des films d’action (Il a 68 ans et il est fatigué !)

Mots clés, Tags, Thèmes : Films virils et durs à cuir, Armes à feu, Action Hero, Combat, Bagarre, Castagne, Vengeance, Accusé à tort, FBI, Vol, Voleurs, Cambrioleurs etc.

Note : **(2/5)

La Rédaction de CinéBooster

Publié dans CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Films au Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (0)

Critique Film Cinéma : “Antebellum” – Mercredi 09 Septembre 2020

Critique Film Cinéma : “Antebellum” – Mercredi 09 Septembre 2020

Critique Film Cinéma Mercredi 09 Septembre 2020

Plus jamais ça (Black Lives Matter) !
ANTEBELLUM
Thriller (01h46min) – Date de sortie : 09/09/2020
De Gerard Bush et Christopher Renz
Avec Janelle Monáe, Jena Malone, Kiersey Clemons…
Américain

Interdit aux moins de 12 ans

L’auteure à succès, Veronica Henley, se retrouve piégée dans un monde effroyable dont elle doit percer le mystère avant qu’il ne soit trop tard.

 

 

 

Bande-Annonce : ANTEBELLUM

Critique Film Cinéma : ANTEBELLUM de Gerard Bush et Christopher Renz avec Janelle Monáe, Jena Malone, Kiersey Clemons…

Par Franck DIPPA PRISO

Eden mène une existence de souffrance et d’abus sur une plantation de coton aux États-Unis. Son maître la traite comme un animal. Après plusieurs tentatives de rébellion, elle a abandonné l’idée de s’enfuir et a consenti à son sort. Mais, quand une jeune femme enceinte nouvellement débarquée subit les foudres de ses bourreaux, son désir de vengeance et de sédition revient la hanter. De l’autre côté du spectre, Véronica, une jeune autrice prolifique, est victime d’intimidation de la part d’une femme blanche raciste et violente. Les destins d’Eden et Véronica se verront bientôt unis de façon étrange et improbable.

Le film Antebellum tente de frapper fort comme le très bon Get Out de Jordan Peele mais le point est mou. C’est toujours difficile de surpasser l’œuvre originale. Même si cette pâle copie part sur de bonnes bases. Elle ne fait jamais mouche.

Ce projet parle de Véronica, auteure à succès noire militante antiraciste. Elle est enlevée par une femme blanche déséquilibrée qui l’enferme dans un monde où l’esclavage existe encore.
Les scénaristes et réalisateurs Gerard Bush et Christopher Renz tentent de nous surprendre en nous plongeant du monde moderne actuel vers le temps des plantations de coton dans le Sud des États-Unis avant la Guerre de Sécession. L’aboutissement est assez concluant mais peut troubler le public pour comprendre et apprécier l’œuvre dans sa globalité. Les cinéastes ont découpé le long-métrage en trois parties :

1/ Ce que l’on pense être une plantation de coton
2/ Le présent
3/ La fin est un retour sur les lieux de la première partie
Ce découpage est minutieux mais il rend le tout moins lisible et moins compréhensible.

Janelle Monáe alias Veronica Henley est une actrice talentueuse. Et elle le prouve encore ici. Pourtant, c’est le film qui n’est pas à son niveau. C’est un film dur et violent et d’actualité (la mort de George Floyd et le mouvement Black Lives Matter) par rapport à sa thématique, le racisme. L’esclavage est une horreur d’où le choix pertinent du genre de ce métrage un thriller horrifique. Une meilleure construction et une écriture plus subtile pouvait transformer ce labeur en vrai bijoux cinématographique.

La conclusion propose des scènes fortes et des images puissantes pour nous faire cogiter sur les horreurs du passé et du présent mais cette bonne intention  tombe à plat. Le film Antebellum n’est pas assez armé pour délivrer un message aussi puissant et important. Et c’est bien regrettable.

Les + : La thématique : le racisme

Les – : Une copie raté de Get Out

Mots clés, Tags, Thèmes : Femmes de pouvoirs, Business woman, Frissons, Mystère, Twist Ending et fin qui tue, Mystère, Ecrivain, Scénariste, Chanteurs et chanteuses au cinéma, Série, Peur, Racisme, Discrimination, Suspense etc.

Note : **(2/5)

La Rédaction de CinéBooster

Publié dans CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Films au Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (0)

Critique Film Cinéma : “Tenet” – Mercredi 26 Août 2020

Critique Film Cinéma : “Tenet” – Mercredi 26 Août 2020

Critique Film Cinéma Mercredi 26 Août 2020

1, 2, 3 : Inversion !
TENET
Action, Science-Fiction (02h30min) – Date de sortie : 26/08/2020
De Christopher Nolan
Avec John David Washington, Kenneth Branagh, Robert Pattinson…
Américain

Muni d’un seul mot – Tenet – et décidé à se battre pour sauver le monde, notre protagoniste sillonne l’univers crépusculaire de l’espionnage international. Sa mission le projettera dans une dimension qui dépasse le temps. Pourtant, il ne s’agit pas d’un voyage dans le temps, mais d’un renversement temporel…

 

 

 

Bande-Annonce : TENET

Critique Film Cinéma : TENET de Christopher Nolan avec John David Washington, Kenneth Branagh, Robert Pattinson…

Par Franck DIPPA PRISO

Un agent anonyme de la CIA, connu sous le nom du Protagoniste, est recruté par une mystérieuse organisation appelée Tenet, pour participer à une mission qui se déroule, autant dans le passé, le présent que le futur. Le protagoniste doit empêcher Andrei Sator, un vendeur d’armes russe, de déclencher la troisième guerre mondiale. Pour arriver à ses fins, il sollicitera l’aide de la femme d’Andrei et celle de Neil, un homme mystérieux aux multiples talents qui semble en savoir plus que ce qu’il laisse entendre.

Le réalisateur Christopher Nolan est un surdoué. Et il le confirme encore avec sa dernière œuvre de science-fiction osée et captivante Tenet.
Dans Inception, il explorait le monde des rêves. Ici, il s’attaque au temps (passé, présent et futur) avec irrévérence et originalité. En général, c’est un sujet raté au cinéma pour beaucoup. Lui prend le thème à cœur et est subtil dans sa proposition cinématographique. Il faut voir Tenet plusieurs fois afin de saisir toute la finesse des scènes. Très peu de spectateurs vous diront avoir tout compris à la fin du premier visionnage. Car l’écriture est plutôt compliquée mais singulière. Cependant, cette embrouille est probablement son atout majeur. A la fin du film, on veut discuter de ce qu’on a vu avec ses voisins de la salle obscure. Tenet pousse à l’échange, à la réflexion et au raisonnement de manière quasi insolente.

Le début est direct sans préambule et même sans épilogue. Le long-métrage dure 2h30 malgré tout on ne voit pas le temps passé. Techniquement, la cadence est folle et géniale. Il y a des scènes inversées au niveau temporel : Des courses de voitures, des combats au corps à corps inversés, des explosions successives… Le résultat est très spectaculaire. Un commando spécial débarque lors de la séquence finale pour une intervention sensationnelle.
Les comédiens sont excellents. John David Washington alias Le Protagoniste est fiable, juste et intéressant. Robert Pattinson alias Neil est mystérieux, drôle et un peu fou. Elizabeth Debicki alias Katherine est crédible et attrayante. Kenneth Branagh alias Andrei Sator est froid et effrayant.

Le film Tenet est une expérimentation couronnée de succès et un puzzle passionnant. De l’idée, à la trame, puis au visuel en passant par la musique, c’est un divertissement exceptionnel à voir absolument. Ne vous laissez pas décourager par le récit ardu. Une raison plus que valable d’aller au cinéma particulièrement en ce moment en période d’épidémie du Covid-19.

Les + : Original et inventif

Les – : Complexe

Mots clés, Tags, Thèmes : Meilleurs Blockbusters, Voyage dans le temps, Agent secret, Espion, Espionnage, Fusillade, Fusillade d’enfer, Armes à feu, Effets spéciaux, Trucages etc.

Note : ****(4/5)

La Rédaction de CinéBooster

Publié dans CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Films au Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (0)

Critique Film Cinéma : “Les Nouveaux Mutants” – Mercredi 26 Août 2020

Critique Film Cinéma : “Les Nouveaux Mutants” – Mercredi 26 Août 2020

Critique Film Cinéma Mercredi 26 Août 2020

Les Nouveaux Sous-Mutants !
LES NOUVEAUX MUTANTS
Epouvante-Horreur, Thriller, Fantastique, Science-Fiction (01h33min) – Date de sortie : 26/08/2020
De Josh Boone
Avec Maisie Williams, Anya Taylor-Joy, Charlie Heaton…
Américain

Interdit aux moins de 12 ans

Rahne Sinclair, Illyana Rasputin, Sam Guthrie et Roberto da Costa sont quatre jeunes mutants retenus dans un hôpital isolé pour suivi psychiatrique. Le Dr Cecilia Reyes, qui estime ces adolescents dangereux pour eux-mêmes comme pour la société, les surveille attentivement et s’efforce de leur apprendre à maîtriser leurs pouvoirs. Lorsqu’une nouvelle venue, Danielle Moonstar, rejoint à son tour l’établissement, d’étranges événements font leur apparition. Les jeunes mutants sont frappés d’hallucinations et de flashbacks, et leurs nouvelles capacités – ainsi que leur amitié – sont violemment mises à l’épreuve dans une lutte effrénée pour leur survie.

 

Bande-Annonce : LES NOUVEAUX MUTANTS

Critique Film Cinéma : LES NOUVEAUX MUTANTS de Josh Boone avec Maisie Williams, Anya Taylor-Joy, Charlie Heaton…

Par Franck DIPPA PRISO

Les mutants adolescents Rahne, Illyana, Sam et Roberto sont détenus dans un hôpital isolé pour un suivi psychiatrique. Le docteur Cecilia Reyes croit qu’ils représentent un danger pour eux-mêmes et pour la société. Elle les surveille de près et leur apprend à maîtriser leurs pouvoirs. Quand Danielle «Dani» Moonstar, une nouvelle mutante, arrive à l’établissement, des évènements étranges commencent à se produire. Les patients de l’hôpital deviennent rapidement en proie à des hallucinations perturbantes qui les amèneront à mettre à l’épreuve leurs pouvoirs et l’amitié qu’ils partagent.

Les + : Le film fait peur

Les – : Les apprentis mutants sont peu crédibles

Mots clés, Tags, Thèmes : X-Men, Jeunes adultes, Meilleurs Blockbusters, Effets spéciaux, Trucages, Image de synthèse, Meilleurs films adaptés de comics Marvel, Mutation, Mutant, Peur, Meilleurs films de super-héros, Geek, Hôpital psychiatrique, Asile, Adrénaline, Psychologies, Frissons etc.

Note : **(2/5)

La Rédaction de CinéBooster

Publié dans CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Films au Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (0)

Critique Film Cinéma : “Black Christmas” – Mercredi 11 Décembre 2019

Critique Film Cinéma : “Black Christmas” – Mercredi 11 Décembre 2019

Critique Film Cinéma Mercredi 11 Décembre 2019


Noël noir le remake de Black Christmas de 1974 précurseur du slasher movie et “père” d’Halloween, Vendredi 13 et Scream etc. !
BLACK CHRISTMAS
Epouvante-Horreur, Thriller (01h33min) – Date de sortie : 11/12/2019
De Sophia Takal
Avec Imogen Poots, Cary Elwes, Aleyse Shannon…
Américain, Néo-zélandais

Sur un campus universitaire, lors des vacances de Noël, des filles de la confrérie sont les proies d’un tueur en série.


Bande-Annonce : BLACK CHRISTMAS

Critique Film Cinéma : BLACK CHRISTMAS de Sophia Takal avec Imogen Poots, Cary Elwes, Aleyse Shannon…

Par Franck DIPPA PRISO

Sur un campus universitaire, lors des vacances de Noël, des filles de la confrérie sont les proies d’un tueur en série.

Les + :

Les – :

Mots clés, Tags, Thèmes : Remake, Sang, Noël, Fêtes de Noël, Vacances, Serial Killer – tueur en série, Slasher, Peur, Frissons etc.

Note : *(/5)

La Rédaction de CinéBooster

Publié dans CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Films au Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (0)

Critique Film Cinéma : “Brooklyn Affairs” – Mercredi 04 Décembre 2019

Critique Film Cinéma : “Brooklyn Affairs” – Mercredi 04 Décembre 2019

Critique Film Cinéma Mercredi 04 Décembre 2019

Enquête au sommet sur les injustices de Brooklyn !
BROOKLYN AFFAIRS
Policier, Drame (02h25min) – Date de sortie : 04/12/2019
De Edward Norton
Avec Edward Norton, Gugu Mbatha-Raw, Alec Baldwin, Willem Dafoe, Bruce Willis…
Américain

New York dans les années 1950. Lionel Essrog, détective privé souffrant du syndrome de Gilles de la Tourette, enquête sur le meurtre de son mentor et unique ami Frank Minna. Grâce aux rares indices en sa possession et à son esprit obsessionnel, il découvre des secrets dont la révélation pourrait avoir des conséquences sur la ville de New York… Des clubs de jazz de Harlem aux taudis de Brooklyn, jusqu’aux quartiers chics de Manhattan, Lionel devra affronter l’homme le plus redoutable de la ville pour sauver l’honneur de son ami disparu. Et peut-être aussi la femme qui lui assurera son salut…


Bande-Annonce : BROOKLYN AFFAIRS

Critique Film Cinéma : BROOKLYN AFFAIRS de Edward Norton avec Edward Norton, Gugu Mbatha-Raw, Alec Baldwin…

Par Franck DIPPA PRISO

New York dans les années 1950. Lionel Essrog, détective privé souffrant du syndrome de Gilles de la Tourette, enquête sur le meurtre de son mentor et unique ami Frank Minna. Grâce aux rares indices en sa possession et à son esprit obsessionnel, il découvre des secrets dont la révélation pourrait avoir des conséquences sur la ville de New York… Des clubs de jazz de Harlem aux taudis de Brooklyn, jusqu’aux quartiers chics de Manhattan, Lionel devra affronter l’homme le plus redoutable de la ville pour sauver l’honneur de son ami disparu. Et peut-être aussi la femme qui lui assurera son salut…

Une chose que vous devez savoir à propos de Lionel Essrog, c’est qu’il est atteint du syndrome de la Tourette. Son existence était bien triste, puisque les gens ne comprenaient pas son comportement étrange. Mais cela, c’était avant qu’il fasse la rencontre de Frank Minna. Devenu son mentor, Frank lui a donné sa chance et une place dans ce monde comme détective privé pour la ville de New York. Un jour, on tire sur Frank. À l’hôpital, ce dernier réussit à donner quelques indices à Lionel concernant ce crime. Lionel part alors en chasse pour découvrir la vérité sur cette affaire. Lionel était loin de s’imaginer que les grands de cette ville seraient impliqués.

L’histoire du film Brooklyn Affairs se déroule dans les années 50. L’administration de la ville de New York souhaite faire évoluer le quartier de Brooklyn en détruisant les vieux immeubles en mauvais état et les remplacer par des logements de luxe. Un enquêteur privé victime du syndrome de Gilles de la Tourette se livre à une investigation sur le décès de son mentor tué par des criminels puissants et impitoyables.
L’immense acteur Edward Norton n’a pas froid au yeux. En effet, il n’est pas passé derrière la caméra depuis presque 20 ans c’était pour le film Au Nom d’Anna de 2000. Il adapte aujourd’hui le roman à succès Motherless Brooklyn de Jonathan Lethem mais en posant les faits dans les années d’après-guerre. Le réalisateur et acteur principal dans le cas présent a du mérite. Car il est bon dans les deux exercices. Il nous plonge dans l’ambiance du film noir de la période faste d’Hollywood. Norton en profite pour faire un travail remarquable au niveau visuel et musical. C’est un hommage à ce style de film.

Ce projet est une réussite, cependant il est parfois confus et est difficile à suivre.
Norton montre bien une tendance (gros profits, projets immobiliers, problèmes de logements, inégalités sociales etc.) d’aujourd’hui qui était déjà présente à cette époque : l’embourgeoisement des quartiers “pauvres” qui se manifeste concrètement par la restauration des zones urbaines délabrées pour la classe moyenne voir la classe supérieure et entraînant ainsi le déplacement forcé de résidents à faible revenu (souvent les minorités). D’ailleurs, Alec Baldwin alias Moses Randolph joue bien le rôle inspiré de l’urbaniste Robert Moses qui illustre parfaitement un état d’esprit d’actualité, celui d’être sans scrupules pour arriver à ses fins.Le casting du long-métrage Brooklyn Affairs est prestigieux : Edward Norton, Bruce Willis, Alec Baldwin , Willem Dafoe, Gugu Mbatha-Raw etc.
Par contre, il souffre d’un défaut de longueur qui pouvait être évité.
C’est un excellent clin d’œil aux classiques du genre comme L.A. Confidential mais qui en effleure juste la puissance et la pureté.

Les + :

* Excellente réalisation

* Casting de prestige (Edward Norton, Alec Baldwin, Willem Dafoe, Bruce Willis…)

Les – :

* Confusion parfois

* Un peu long

Mots clés, Tags, Thèmes : Secret et confidences, Détective privé, Manipulation, Meurtre / Assassinat, Enquête, New York, Ambiance 50’s – années 50, Intrigues politiques, Adaptation de roman, Harlem, Corruption, Policier véreux, Personnalités politiques, Politique, Politicien, Polar noir, Etats-Unis, Brooklyn, Injustice, rackette etc.

Note : ***(3/5)

La Rédaction de CinéBooster

Publié dans CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Films au Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (0)

CINEBOOSTER TV

CINEBOOSTER RADIO

Cinebooster – audio

janvier 2021
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

CINEBOOSTER RADIO