Tag Archive | "Anthony Mackie"

Critique Film Cinéma “Real Steel” Mercredi 19 Octobre 2011

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Critique Film Cinéma “Real Steel” Mercredi 19 Octobre 2011


Critique Film Cinéma Mercredi 19 Octobre 2011

La nouvelle technologie au service des combats de boxe spectaculaires et divertissants entre robots !
Une très belle histoire en toile de fond entre un père et son fils !
C’est plaisant, mais pas exceptionnel !
REAL STEEL
Science-Fiction, Action, Drame (02h07min) – Date de sortie : 19/10/2011
De Shawn Levy
Avec Hugh Jackman, Dakota Goyo, Evangeline Lilly, Anthony Mackie…
Film pour enfants à partir de 10 ans

Un ancien boxeur se voit offrir une ultime chance de faire son grand retour en faisant équipe avec son fils avec qui il n’avait plus de contacts afin de construire et entraîner le robot idéal pour la boxe high-tech…

Bande-Annonce : REAL STEEL

Critique : REAL STEEL de Shawn Levy avec Hugh Jackman, Dakota Goyo, Evangeline Lilly, Anthony Mackie…

Par Franck Olivier DIPPA PRISO

Hugh Jackman contrôle des robots dans «Real Steel», un divertissement intéressant, mais un peu abrutissant qui s’adresse davantage aux enfants qu’à leurs parents.

Dans un futur proche, la boxe a évolué pour devenir un sport high-tech. Charlie Kenton, un ancien boxeur, a perdu toute chance de remporter le championnat depuis que les humains ont été remplacés sur le ring par des robots d’acier de 900 kilos et de 2,40 m de haut. A présent, il n’est plus qu’un manager minable qui utilise des robots bas de gamme fabriqués à partir de pièces de récupération. Il gagne juste assez pour survivre d’un combat à l’autre. Lorsque Charlie touche le fond, il accepte à contrecœur de faire équipe avec son fils Max, qu’il a perdu de vue depuis des années, pour construire et entraîner un champion. Dans l’arène où tous les coups sont permis, les enjeux sont plus élevés qu’ils ne l’ont jamais été. Contre toute attente, Charlie et Max ont une chance, une seule, de faire leur grand retour…

À la mort de sa mère, Max (Dakota Goyo) doit aller vivre avec son père Charlie (Hugh Jackman) qui n’a pas le goût d’avoir un gamin dans les pattes. Mais il accepte, pour l’été seulement, en attendant que des personnes plus responsables s’en occupent. La passion de papa étant de faire boxer des robots, fiston décide de l’aider à trouver un pugiliste prometteur, ce qui sera le premier pas d’un nouveau dialogue entre ces deux générations.

«Real Steel» ressemble à un croisement entre «Rocky» et «Transformers» pour la génération «Mortal Kombat». Il s’agit donc d’un film d’action un peu vide où des entités robotiques se tapent dessus afin de gagner des tournois et des compétitions. C’est politiquement correct (il n’y a pas de sang, ce n’est que de la ferraille) et aussi libérateur qu’un jeu vidéo. De quoi divertir les garçons de 7 à 12 ans pendant plus de deux heures. Car devant la qualité des effets spéciaux, le grand soin apporté aux images, la réalisation compétente de Shawn Levy à qui l’on doit les deux épisodes de «Night at the Museum» et une interprétation plus que satisfaisante des comédiens (Hugh Jackman est plus musclé que jamais, Dakota Goyo sera le nouvel enfant que l’on retrouvera dans toutes les prochaines productions américaines, Hope Davis décroche des sourires en tante égoïste et Evangeline Lilly… est toujours aussi fade que d’habitude), les jeunes âmes ne pourront y résister très longtemps.

Il ne faudra toutefois pas se poser trop de questions sur la qualité des dialogues (souvent déficients) et des situations (plutôt risibles, surtout lorsque le héros en fer blanc se met à danser façon «High School Musical»), l’ombre de Disney n’étant jamais très loin. De quoi faire sourire – un peu involontairement – un public plus adulte. Un acteur de taille vient pourtant se greffer à la danse. Il s’agit de Steven Spielberg. Bien qu’il ne soit là qu’en tant que producteur, son style est clairement reconnaissable. Notamment dans la façon de présenter avec tendresse cette entité androïde du nom d’Atom, de développer son amitié avec Max (façon «E.T.») et de tout miser sur l’aspect familial où un père et un fils finiront par se réconcilier. Il y a même quelques moments inquiétants, par exemple cette scène dans un cimetière de métal qui peut rappeler le mésestimé «A.I.». Un ton plus noir qui est rarement exploité à sa juste mesure. Dommage que «Real Steel» ne ressemble pas davantage à «Super 8» au lieu de jouer la carte du long métrage traditionnel, enfermé dans ses conventions où la musique (de Danny Elfman) est utilisée à toutes les sauces.

C’est ironiquement avec ses morales pleines d’espoir (la suprématie de l’homme sur la machine, ce frêle robot pugiliste qui sait encaisser les coups en se frottant avec honnêteté et courage aux grands méchants de ce monde) que l’effort finit par séduire, faisant tomber la brèche du cynisme propre au monde adulte pour se rappeler que parfois, au cinéma, mieux vaut se contenter de rêver… et de voir des robots s’exploser la gueule.

Les + :

* Qui peut résister à un bon combat entre robots?
* Les interprètes sont généralement justes
* La mise en scène demeure très professionnelle
* Les jeunes garçons risquent d’y prendre un malin plaisir

Les – :

* L’histoire est terriblement prévisible
* Les dialogues sont parfois ampoulés
* Les situations ne volent pas toujours haut

Les thèmes : Adaptation d’une nouvelle, anticipation, Futur, avenir proche, Catch, Boxe, boxeur, ring, compétition, tournoi, entraînement, entraîneur et coach, pari sportif, relation père fils, robot / cyborg, sports décalés, futuristes etc…

Note : *****

La Rédaction de CinéBooster

Posted in CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (0)

“L’Agence” – Bande-Annonce – Film attendu de prochainement

Tags: , , , , , , , , , ,

“L’Agence” – Bande-Annonce – Film attendu de prochainement



L’AGENCE
Romance, Science fiction – Date de sortie : Prochainement
De George Nolfi
Avec Matt Damon, Emily Blunt, Anthony Mackie…

Sommes-nous maîtres de notre destin ? Ou sommes-nous manipulés par des forces invisibles ? David Norris entrevoit l’avenir que le Sort lui réserve et se rend compte qu’il aspire à une autre vie que celle qui lui a été tracée. Pour y parvenir, il va devoir poursuivre la femme dont il est tombé follement amoureux, à travers les rues de New York et ses réseaux souterrains.

David Norris est un homme politique ambitieux qui s’apprête à siéger au Sénat quand il fait la connaissance d’une éblouissante danseuse étoile, Elise Sellas. C’est le coup de foudre, mais David s’aperçoit rapidement que de mystérieux hommes conspirent à le séparer de l’objet de son affection.

Il prend conscience que ses adversaires ne sont autres que les agents du Sort lui-même – les hommes de L’Agence – qui feront tout ce qui est en leur pouvoir pour empêcher son union avec Elise. Face à une adversité écrasante, David doit choisir entre perdre l’être aimé et accepter le destin qui lui est dicté ou tout risquer pour défier le Sort et conquérir Elise.

Bande-Annonce v.o : L’AGENCE

Posted in Bandes-Annonces 2.0, CinéBooster Presse, Photos, VidéosCommentaires (1)

News – Cinéma : Le producteur français du film « Démineurs » interdit aux Oscars 2010 !

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

News – Cinéma : Le producteur français du film « Démineurs » interdit aux Oscars 2010 !




Sur la photo ci-dessus Nicolas Chartier.

Nicolas Chartier
n’a pas le droit d’assister à la cérémonie de remise des Oscars 2010. En effet, le producteur de The Hurt Locker a été pénalisé par l’AMPAS. Pourquoi ? Voici les explications.

L’un des quatre producteurs de “The Hurt Locker” ou “Démineurs” (le titre français) film de Kathryn Bigelow avec Jeremy Renner, Nicolas Chartier a, au cours des dernières semaines, eu une attitude qui n’a pas plu à l’AMPAS. C’est qu’il a jugé bon de faire parvenir à certains membres de l’Academy, un e-mail leur demandant de voter pour son film plutôt que pour les longs métrages concurrents. Or, le règlement de l’AMPAS spécifie clairement qu’il est interdit de faire de la publicité «négative pour un film en nomination».

Lundi, le comité exécutif de l’organisation en charge des Oscars a décidé que le producteur méritait une sanction. De fait, l’invitation de Nicolas Chartier à la 82e cérémonie de remise des prix les plus prestigieux de l’industrie du cinéma a été révoquée. Seuls les trois autres producteurs seront présents à l’évènement prestigieux du cinéma ce dimanche 07 février 2010.

Bande-Annonce : DEMINEURS

Posted in CinéBooster Presse, Cinéma - DVD - Séries Tv, Photos, VidéosCommentaires (0)

CINEBOOSTER TV

CINEBOOSTER RADIO

Cinebooster – audio

juillet 2021
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

CINEBOOSTER RADIO