Tag Archive | "Armes à feu"

Jeu-Concours – Gagnez des places de cinéma du film “Django Unchained” !

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Jeu-Concours – Gagnez des places de cinéma du film “Django Unchained” !


FILM CINEMA DJANGO UNCHAINED

Jeu-Concours – Gagnez des places de cinéma du film “Django Unchained” !!!

Du mercredi 02 au mercredi 16 janvier 2013 remportez des places de cinéma du film “Django Unchained” dans la limite des stocks disponibles.

Etape 1/ Inscrivez-vous comme fan et tenez-vous au courant des bandes-annonces, de l’actualité, des jeux-concours film cinéma, dvd, série tv etc… et encouragez vos amis et contacts à devenir fans de CinéBooster sur Facebook :
http://www.facebook.com/pages/CineBooster/261494253685
puis abonnez-vous et suivez-nous sur Twitter :
http://twitter.com/cinebooster
et grâce à notre flux rss ou au flux par e-mail.

Etape 2/ Question Aléatoire : Combien de personnes vont participer à ce jeu-concours ?

Etape 3/ Après avoir effectué l’étape 1 et 2 adressez vos coordonnées complètes (nom, prénom, adresses e-mail, postale et numéro de téléphone) à : contact@cinebooster.com

N’oubliez pas de joindre dans votre e-mail de participation votre lien de fan Facebook CinéBooster et votre lien d’abonné Twitter CinéBooster.

Jeu-Concours valable pour une personne par foyer uniquement en France Métropolitaine et prioritaire aux nouveaux participants.

Bonne chance à tous !!!

L’Equipe de CinéBooster.com

FILM CINEMA DJANGO UNCHAINEDDJANGO UNCHAINED
Western (02h44min) – Date de sortie : 16/01/2013
De Quentin Tarantino
Avec Jamie Foxx, Christoph Waltz…
Interdit aux moins de 12 ans

Le parcours d’un chasseur de prime allemand et d’un homme noir pour retrouver la femme de ce dernier retenue en esclavage par le propriétaire d’une plantation…

Bande-Annonce : DJANGO UNCHAINED

Posted in CinéBooster Presse, Jeux-Concours, Photos, VidéosCommentaires (0)

Critique Film Cinéma “Skyfall” Mercredi 24 Octobre 2012

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Critique Film Cinéma “Skyfall” Mercredi 24 Octobre 2012


Critique Film Cinéma Mercredi 24 Octobre 2012

Ce film numéro 23 de la franchise James BOND 007 est excellent ! Il fête dignement les 50 ans de la célèbre saga de l’espion anglais le plus populaire de la planète !
SKYFALL
Action (02h23min) – Date de sortie : 26/10/2012
De Sam Mendes
Avec Daniel Craig, Judi Dench…

Lorsque la dernière mission de Bond tourne mal, plusieurs agents infiltrés se retrouvent exposés dans le monde entier. Le MI6 est attaqué, et M est obligée de relocaliser l’Agence. Ces événements ébranlent son autorité, et elle est remise en cause par Mallory…

Bande-Annonce : SKYFALL

Critique Film : SKYFALL de Sam Mendes avec Daniel Craig, Judi Dench…

Par Franck DIPPA PRISO

Lorsque la dernière mission de Bond tourne mal, plusieurs agents infiltrés se retrouvent exposés dans le monde entier. Le MI6 est attaqué, et M est obligée de relocaliser l’Agence. Ces événements ébranlent son autorité, et elle est remise en cause par Mallory, le nouveau président de l’ISC, le comité chargé du renseignement et de la sécurité. Le MI6 est à présent sous le coup d’une double menace, intérieure et extérieure. Il ne reste à M qu’un seul allié de confiance vers qui se tourner : Bond. Plus que jamais, 007 va devoir agir dans l’ombre. Avec l’aide d’Eve, un agent de terrain, il se lance sur la piste du mystérieux Silva, dont il doit identifier coûte que coûte l’objectif secret et mortel…

Skyfall le 23ème film de la franchise James Bond 007 est excellent malgré quelques petites incohérences.
Le réalisateur Sam Mendes fête dignement les 50 ans de la saga du plus célèbre agent secret au service de sa majesté.
Les thèmes du long-métrage sont la fatigue, l’usure, la mort, la renaissance, le vengeance, la jeunesse, les souvenirs qui nous construisent ou nous détruisent, le retour aux sources, les racines, la famille et le rapport mère – fils.
Cet opus est aussi une porte ouverte sur l’avenir. Daniel Craig a resigné afin de reprendre le costume de James Bond 007 pour deux films supplémentaires.
Les nouveautés de ce projet sont :
Il y a moins de James Bond girls, de petits gadgets comme à l’accoutumée, le scénario mise plutôt sur l’informatique et la nouvelle technologie.
Le nouveau Q est un geek jeune.
Nous apprenons que le père de James Bond 007 se nommait Andrew Bond et que sa mère s’appelait Monique de la Croix Bond (était-elle d’origine Français ?).
Skyfall est le nom domaine du domaine familial situé en Ecosse.
Et malheureusement, un personnage clé de la saga meurt à la fin.

La particularité de cet épisode est la cassure de l’image du héros presque invincible.
En effet, dans le cas présent, le meilleur agent du MI6 est fatigué, fragile, vulnérable, faillible et perdu.
Ce qui apporte un côté plus humain et plus réaliste à l’histoire et à son personnage.
Il faut aussi noter que parfois le manque d’état d’âme et la dureté de l’espion colle parfaitement à l’esprit des romans de Ian Fleming.
Barbara Broccoli, la productrice héritière de la franchise James Bond 007 semble forcée de s’ouvrir à un nouveau modèle entre virulence et douceur.
C’est une évidence, depuis un certain temps les films de la saga sont en grande perte de vitesse (manque d’originalité et perte financière).
Les atouts de Skyfall sont, un réalisateur de qualité en la personne de Sam Mendes, l’inattendu Javier Bardem est un “bad guy”, un méchant grandiose, le travail photo de Roger Deakins est magnifique et Thomas Newman complice habitué de Sam Mendes signe une partition musicale sublime.

Cependant, la vraie origine du succès de ce 23ème James Bond 007 réside dans la brillant mix qui rend hommage à 50 ans de récit de cette épopée légendaire.
Le film Skyfall est old school vintage hype, violent, brut, esthétiquement beau visuellement, la détermination et la vengeance obsessionnelle sont dévastatrices.
Le réalisateur propose une mise en scène juste et efficace.
Les mouvements de caméra sont suffisants et maîtrisés.
Il livre ici très certainement un James Bond renouveau et frais.
Et si vous en doutez encore allez voir Skyfall.

Les + :

* Bonne mise en scène
* Excellente musique
* Le renouveau du héros

Les – :

* Certaines incohérences de mise en scène

Thèmes : Agent secret, espion, espionnage, Armes à feu, costumes, smoking, course poursuite, explosion, explosifs, Français à hollywood, Gadgets, Gare – train et quais de gare, Génériques mémorables, Londres, musique culte, vengeance etc.

Note : *****

La Rédaction de CinéBooster

Posted in CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (0)

Critique Film Cinéma “God Bless America” Mercredi 10 Octobre 2012

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Critique Film Cinéma “God Bless America” Mercredi 10 Octobre 2012


Critique Film Cinéma Mercredi 10 Octobre 2012

Un film choc, irrévérencieux, punitif, un grand coup de gueule, mais surtout un grand cri de désespoir adressé à la société américain et au monde !
GOD BLESS AMERICA
Comédie (01h40min) – Date de sortie : 10/10/2012
De Bob Goldthwait
Avec Joel Murray, Tara Lynne Barr…
Interdit aux moins de 12 ans

Seul, sans boulot, gravement malade, Frank sombre dans la spirale infernale d’une Amérique déshumanisée et cruelle. N’ayant plus rien à perdre, il prend son flingue et assassine les personnes les plus viles et stupides qui croisent son chemin.
Dans “Taken”, Bryan Mills, ex-agent de la CIA aux compétences si particulières, a réussi à arracher sa fille des mains d’un gang mafieux. Un an plus tard, le chef du clan réclame vengeance. Cette fois-ci, c’est après lui qu’ils en ont.

Bande-Annonce : GOD BLESS AMERICA

Critique Film : GOD BLESS AMERICA de Bob Goldthwait avec Joel Murray, Tara Lynne Barr…

Par Franck DIPPA PRISO

Seul, sans boulot, gravement malade, Frank sombre dans la spirale infernale d’une Amérique déshumanisée et cruelle. N’ayant plus rien à perdre, il prend son flingue et assassine les personnes les plus viles et stupides qui croisent son chemin. Bientôt rejoint par Roxy, lycéenne révoltée et complice des plus improbables, c’est le début d’une équipée sauvage, sanglante et grandguignolesque sur les routes de la bêtise made in USA.

Le réalisateur Bob Goldthwait du film God Bless America aime les Etats-Unis avec violence.
Et l’instrument de sa démonstration cinématographique est l’acteur Joel Murray alias Frank le frère du célèbre comédien Bill Murray.
Frank a une tumeur au cerveau.
Il perd la tête et a un ultime projet : éliminer les abrutis de l’Amérique (les mals polis, les gens qui se plaignent pour deux fois rien, les enfants gâtés, les stars qui passent à la télévision pour dire des bêtises, les personnes qui téléphonent pendant un film au cinéma, les intégristes religieux haineux etc.).

L’idée du metteur en scène est simple, il s’agit de montrer ce que beaucoup de personnes pensent souvent sans passer à l’acte.
Le film se veut drôle, au 2ème voir au 3ème degré.
Il se pose en sujet de réflexion et même plus en électrochoc infligé à nos consciences.
Le couple improbable de cette expérience “traumatisante” est aussi composé de Tara Lynn Barr alias Roxy une adolescente complètement déjantée.
Frank notre “héros” humilié se venge sur l’existence en exterminant tous les individus qui l’exaspère, c’est un véritable bain de sang.
Selon Bob Goldthwait “Il ne faut pas prendre mon film au pied de la lettre. C’est une comédie noire, pas une invitation à la violence!”
Même si le budget film est dérisoire, le réalisateur de “World’s Greatest Dad” de 2009 affirme “Je représente une autre facette du cinéma indépendant qui balaye grosses productions et films intellos pour foncer dans le tas avec délices”.

L’humour du film est barbare et son axe libertaire. Le tout propulse ce “petit bijou” du cinéma indépendant au sommet à contre courant des superproductions d’Hollywood. Un grand choc, une énorme gifle, une surprise de rage bon enfant qui peut procurer une satisfaction condamnable.
Ici c’est clair, le monde est séparé en deux, celui des bons et des méchants et ils ne sont pas toujours ceux que nous croyons.
Ce projet est complètement barré et en le regardant on peut éprouver un plaisir malsain.
Malgré tout, il faut garder à l’esprit que c’est une comédie indépendante américaine qui parie sur l’opposition du bien pensant, du conventionnel et la provocation.
Et ça marche !
L’Amérique en prend pour son grade.
Son style de vie et son lien avec la télé réalité par exemple est critiqué sans pitié et manière délectable.
La réalisation a certaines faiblesses, néanmoins le côté controverse l’emporte au final de façon “jouissive”.
Frank et de Roxy vide leur sac de manière radicale et c’est gore mais à un moment donné tout ça tourne un peu en rond.
Nous “justiciers” tombent dans la tourmente de la violence, et cela nous rappelle le film “Tueurs-nés” d’Oliver Stone, en plus lent et en plus “fun”.

Vous aimerez ce long-métrage ou vous le détesterez cependant vous serez tous d’accord sur un point il vous marquera.

Les + :

* Choc
* Irrévérencieux
* Humour
* Spectacle dynamique

Les – :

* Gore
* Mise en scène faible
* Créneau avec des limites

Thèmes : Adolescent, adolescence, Armes à feu, Assassin, Tueur, Meurtrier, Criminel, chômage, Duo, Tandem, Malade et maladie, meurtre d’enfant, road movie, situation comique, gag, Télé réalité etc.

Note : *****

La Rédaction de CinéBooster

Posted in CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (0)

Critique Film Cinéma “Taken II” Mercredi 03 Octobre 2012

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Critique Film Cinéma “Taken II” Mercredi 03 Octobre 2012


Critique Film Cinéma Mercredi 03 Octobre 2012

Le 2ème chapitre du film de “castagne” Taken !
TAKEN 2
Action (01h38min) – Date de sortie : 03/10/2012
De Olivier Megaton
Avec Liam Neeson, Maggie Grace…
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Dans “Taken”, Bryan Mills, ex-agent de la CIA aux compétences si particulières, a réussi à arracher sa fille des mains d’un gang mafieux. Un an plus tard, le chef du clan réclame vengeance. Cette fois-ci, c’est après lui qu’ils en ont.

Bande-Annonce : TAKEN 2

Critique Film : TAKEN 2 de Olivier Megaton avec Liam Neeson…

Par Franck DIPPA PRISO

Liam Neeson incarnera à nouveau Bryan Mills, un agent de la CIA retraité qui possède des aptitudes en autodéfense particulièrement développées. Dans le premier volet, il s’est engagé dans une quête internationale pour tenter de retrouver sa fille Kim qui avait été enlevée par des criminels faisant du trafic humain. Dans Taken 2, le père de l’un des criminels en question décide de prendre en otage Bryan et sa femme pendant leur voyage en famille à Istanbul. Bryan doit alors faire confiance à Kim pour les sortir du pétrin.

Après le réalisateur Pierre Morel, c’est Olivier Mégaton qui s’y colle, mais la formule reste malheureusement identique : Taken + Taken 2 = Action Bis.
Le scénario est donc une variable mise de côté ici.
Le long-métrage “Taken 2” est à mettre au rayon du déjà-vu.
Cependant, les amateurs d’action virile seront un peu satisfaits.
Nous avons là une suite du film “Taken” vite expédiée.
C’est un pur projet commercial de base et sans saveur.
C’est triste, la réalisation et la production offrent un divertissement moyen dont le seul argument est l’action à tout prix au détriment de l’existence d’un semblant d’un intrigue et de scénario.
C’est dommage il n’y a aucune effet de surprise et les points négatifs sont largement supérieurs aux positifs.
Ce thriller est bourré de clichés et les dialogues sont déplorables.

Les + :

* Efficace

Les – :

* Manque d’un vrai suspense

Thèmes : Agent secret, espion, espionnage, Armes à feu, Combat, Bagarre, Castagne, course poursuite, enlèvement et kidnapping, gangsters, truands & bandits, mafia, pègre, relation père, fille, suite, sequel, Turquie, Turcs, vengeance etc.

Note : *****

La Rédaction de CinéBooster

Posted in CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (0)

Critique Film Cinéma “Resident Evil : Retribution” Mercredi 26 Septembre 2012

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Critique Film Cinéma “Resident Evil : Retribution” Mercredi 26 Septembre 2012


Critique Film Cinéma Mercredi 26 Septembre 2012

Le 5ème et avant dernier chapitre de la saga Resident Evil !
RESIDENT EVIL : RETRIBUTION
Action (01h35min) – Date de sortie : 26/09/2012
De Paul W.S. Anderson
Avec Milla Jovovich, Michelle Rodriguez…

Le terrifiant virus mis au point par Umbrella Corporation continue à faire des ravages partout sur terre, transformant les populations en légions de morts-vivants affamés de chair humaine. Alice, s’éveille au cœur du plus secret des complexes industriels d’Umbrella.

Bande-Annonce : RESIDENT EVIL : RETRIBUTION

Critique Film : RESIDENT EVIL : RETRIBUTION de Paul W.S. Anderson avec Milla Jovovich, Michelle Rodriguez…

Par Franck DIPPA PRISO

Le terrifiant virus mis au point par Umbrella Corporation continue à faire des ravages partout sur Terre, transformant les populations en légions de morts-vivants affamés de chair humaine. Alice, l’ultime espoir de notre espèce, s’éveille au cœur du plus secret des complexes industriels d’Umbrella. Au gré de son exploration à haut risque et de ses découvertes, les zones d’ombre de sa vie s’éclairent… Plus que jamais, Alice continue à traquer les responsables de l’atroce infection. De Tokyo à New York, de Washington à Moscou, elle les pourchasse jusqu’à la révélation explosive qui va remettre en cause toutes ses certitudes. Avec l’aide de nouveaux alliés et d’anciens amis, Alice va devoir se battre pour survivre dans un monde hostile, au bord du néant. Le compte à rebours a commencé…

Le générique de début montre à reculons la scène de fin du précédent film.
Cette démarche introductive est informative, rénovante, inattendue et efficace.
Dommage que juste après le scénario lance notre héroïne Milla Jovovich alias Alice dans une explication verbale superflue qui prend le spectateur pour un idiot.

Ce cinquième chapitre se déroule dans la principale base d’Umbrella Corporation.
New York, Moscou et Tokyo sont les terrains de jeux pour l’affrontement physique, virtuel et mental dirigé par la Reine Rouge (puissant ordinateur maléfique sous les traits d’une petite fille).
Les premières scènes d’actions et de combats sont surprenantes et bien orchestrées.
Le spectateur est dans une grande attente sur la suite des évènements.
Alice est de nouveau captive d’Umbrella Corporation.
A son réveil, elle est interrogée et torturée.
Sa seule obsession est de s’échapper de sa gigantesque prison sous la glace polaire.
Elle reçoit de l’aide de l’intérieur de son ennemi de toujours Shawn Roberts alias Albert Wesker ainsi que d’une guerrière asiatique surprise en la personne de Bingbing Li alias Ada Wong.
Une équipe se mobilise également pour la secourir en surface.
Ils vont tous devoir affronter des monstres affreux et puissants (une horde de zombies et des géants) relativement bien incrustés dans l’espace.
Le jeu vidéo est bien repris en particulier aux scènes de bataille à l’ascenseur.

Les effets spéciaux sont compétents et étonnants, parfois même mieux que ceux du précédent volet Resident Evil : Afterlife. Normalement, les combats sont perdus d’avance par les humains insignifiants face aux titans hideux mais la logique n’est pas un facteur à considérer dans ce récit. C’est les bons, les héros qui doivent gagner même si certains affrontements sont clairement ridicules.
Il y a beaucoup d’énormités mais au final cela reste un divertissement regardable, cependant très basique et très répétitif par rapport aux chapitres précédents.

Les + :

* Bons effets spéciaux
* Combats appréciables

Les – :

* Pas de renouvellement de cette franchise vache à lait
* Exploitation du jeu vidéo Resident Evil épuisé (manque cruel d’inspiration)
* Scénario risible
* Illogique
* Prévisible

Thèmes : Action héroïne, adaptation de jeu vidéo, Armes à feu, épidémie, virus, monde post-apocalyptique, mutation, mutant, poursuite en voiture, suite, sequel, Survival, traque, zombie, mort-vivant, contaminés etc.

Note : *****

La Rédaction de CinéBooster

Posted in CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (0)

Critique Film Cinéma “The Raid” Mercredi 20 Juin 2012

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Critique Film Cinéma “The Raid” Mercredi 20 Juin 2012


Critique Film Cinéma Mercredi 20 Juin 2012

L’assaut policier le plus spectaculaire de l’année venu de l’Asie !
THE RAID
Action (01h41min) – Date de sortie : 20/06/2012
De Gareth Evans
Avec Iko Uwais, Yayan Ruhian
Interdit aux moins de 16 ans

Au cœur des quartiers pauvres de Jakarta, se trouve une citadelle imprenable dans laquelle se cache le plus dangereux trafiquant du pays. Une équipe de policiers d’élite est envoyée donner l’assaut lors d’un raid secret mené aux premières lueurs du jour.

Bande-Annonce : THE RAID

Critique Film : THE RAID de Gareth Evans avec Iko Uwais, Yayan Ruhian, Joe Taslim…

Par Franck Olivier DIPPA PRISO

Prochainement

Au cœur des quartiers pauvres de Jakarta, se trouve une citadelle imprenable dans laquelle se cache le plus dangereux trafiquant du pays. Une équipe de policiers d’élite est envoyée donner l’assaut lors d’un raid secret mené aux premières lueurs du jour. Mais grâce à ses indics, le baron de la drogue est déjà au courant et a eu amplement le temps de se préparer. A l’instant où le groupe d’intervention pénètre dans l’immeuble, le piège se referme : les portes sont condamnées, l’électricité est coupée et une armée d’hommes surentrainés débarque. Piégés dans cet immeuble étouffant, les policiers vont devoir se battre étage après étage pour avoir une chance de survivre.

Les + :

Les – :

Thèmes :Armes à feu, arts martiaux, Combat, Bagarre, Castagne, Drogues, Drogué, Dealer, fusillade, fusillade d’enfer, gangsters, truands & bandits, immeuble, gratte-ciel, appartement, piège, Police, policier, violence etc.

Note : *****

La Rédaction de CinéBooster

Posted in CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (0)

CINEBOOSTER TV

CINEBOOSTER RADIO

Cinebooster – audio

mai 2019
L M M J V S D
« Jan    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

CINEBOOSTER RADIO