Tag Archive | "Biopic"

Critique Film Cinéma : “Les Heures Sombres” – Mercredi 03 Janvier 2018

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Critique Film Cinéma : “Les Heures Sombres” – Mercredi 03 Janvier 2018


Critique Film Cinéma Mercredi 03 Janvier 2018

Le biopic sur le leader et premier ministre anglais qui a fait face à l’exterminateur nazi Adolf Hitler : Sir Winston Churchill !
LES HEURES SOMBRES
Biopic, Historique, Drame (02h066min) – Date de sortie : 03/01/2018
De Joe Wright
Avec Gary Oldman, Kristin Scott Thomas, Ben Mendelsohn…
Britannique

Homme politique brillant et plein d’esprit, Winston Churchill est un des piliers du Parlement du Royaume-Uni, mais à 65 ans déjà, il est un candidat improbable au poste de Premier Ministre. Il y est cependant nommé d’urgence le 10 mai 1940, après la démission de Neville Chamberlain, et dans un contexte européen dramatique marqué par les défaites successives des Alliés face aux troupes nazies et par l’armée britannique dans l’incapacité d’être évacuée de Dunkerque.
Alors que plane la menace d’une invasion du Royaume- Uni par Hitler et que 200 000 soldats britanniques sont piégés à Dunkerque, Churchill découvre que son propre parti complote contre lui et que même son roi, George VI, se montre fort sceptique quant à son aptitude à assurer la lourde tâche qui lui incombe. Churchill doit prendre une décision fatidique : négocier un traité de paix avec l’Allemagne nazie et épargner à ce terrible prix le peuple britannique ou mobiliser le pays et se battre envers et contre tout.
Avec le soutien de Clémentine, celle qu’il a épousée 31 ans auparavant, il se tourne vers le peuple britannique pour trouver la force de tenir et de se battre pour défendre les idéaux de son pays, sa liberté et son indépendance. Avec le pouvoir des mots comme ultime recours, et avec l’aide de son infatigable secrétaire, Winston Churchill doit composer et prononcer les discours qui rallieront son pays. Traversant, comme l’Europe entière, ses heures les plus sombres, il est en marche pour changer à jamais le cours de l’Histoire.


Bande-Annonce : LES HEURES SOMBRES



Critique Film : LES HEURES SOMBRES de Joe Wright avec Gary Oldman, Kristin Scott Thomas, Ben Mendelsohn…

Par Franck DIPPA PRISO

Londres, mai 1940. Winston Churchill, qui vient d’être désigné pour remplacer le premier ministre, fait face à un important dilemme : négocier un traité de paix avec l’Allemagne nazie ou se tenir debout et défendre ses idéaux et la liberté de la nation. Alors que les Allemands traversent l’Europe à grande vitesse et que la menace d’invasion est imminente, Churchill, qui se retrouve isolé, doit faire face à son heure la plus sombre. Il devra trouver la force de rallier une nation et tenter de changer le cours de l’histoire du monde.

Bientôt la critique du film “LES HEURES SOMBRES” !

Les + :

Les – :

Mots clés, Tags, Thèmes : Biopic, Biographie, Biographie romancée, Anglais et Angleterre, Ambiance 40’s, Années 40, Intrigues politiques, Londres, Ministre, Personnalités politiques, Politique, Politicien, Seconde guerre mondiale, Jeunes adultes, Winston Churchill, Se cultiver, Psychologies etc.

Note : (/5)

La Rédaction de CinéBooster

Posted in CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (0)

Critique Film Cinéma : “Sully” – Mercredi 30 Novembre 2016

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Critique Film Cinéma : “Sully” – Mercredi 30 Novembre 2016


Critique Film Cinéma Mercredi 30 Novembre 2016

Tom Hanks en pilote sauveur se crashe encore ! D’après une histoire vraie !
SULLY
Biopic, Drame (01h36min) – Date de sortie : 30/11/2016
De Clint Eastwood
Avec Tom Hanks, Aaron Eckhart, Laura Linney…
Américain

L’histoire vraie du pilote d’US Airways qui sauva ses passagers en amerrissant sur l’Hudson en 2009.
Le 15 janvier 2009, le monde a assisté au “miracle sur l’Hudson” accompli par le commandant “Sully” Sullenberger : en effet, celui-ci a réussi à poser son appareil sur les eaux glacées du fleuve Hudson, sauvant ainsi la vie des 155 passagers à bord. Cependant, alors que Sully était salué par l’opinion publique et les médias pour son exploit inédit dans l’histoire de l’aviation, une enquête a été ouverte, menaçant de détruire sa réputation et sa carrière.


Bande-Annonce : SULLY

Critique Film : SULLY de Clint Eastwood avec Tom Hanks, Aaron Eckhart, Laura Linney..

Par Franck DIPPA PRISO

Le 15 janvier 2009, un avion comportant 155 passagers s’enlise dans la rivière Hudson près de New York, ne faisant aucune victime. Considérés comme des héros, le pilote Chesley « Sully » Sullenberger et son copilote Jeft Skiles désenchantent rapidement lorsqu’une enquête remet en doute leur décision d’avoir atterri sur l’eau. Selon les données de plusieurs simulateurs de vols, ils auraient eu le temps de revenir indemnes à l’un des aéroports environnants. Harcelé par les médias, questionné par son épouse encore fébrile, Sully qui pilote depuis plus de 40 ans se met à remonter le fil des événements.

Les + :

*

Les – :

*

Mots clés, Tags, Thèmes : Biopic, Biographie, Biographie romancée, Portrait d’homme, New York, Avion, Aviateur, Pilote, Lac, Rivière, Fleuve, Etendue d’eau, Crash d’avion, Jeunes adultes, Etats-Unis, Adrénaline, Psychologies etc.

Note : *** (3/5)

La Rédaction de CinéBooster

Posted in CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (0)

Critique Film Cinéma : “Mandela : Un long chemin vers la liberté” – Mercredi 18 décembre 2013

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Critique Film Cinéma : “Mandela : Un long chemin vers la liberté” – Mercredi 18 décembre 2013


Critique Film Cinéma Mercredi 18 décembre 2013

Nelson Mandela revit grâce à ce nouveau biopic sur le combattant de la liberté et l’homme de paix ! Il est mort le jeudi 05 décembre 2013. Il avait 95 ans. Rest in Peace (Repose en Paix) Madiba !
FILM BIOPIC SUR NELSON MANDELA MANDELA : UN LONG CHEMIN VERS LA LIBERTE
Biopic , Drame (02h19min) – Date de sortie : 18/12/2013
De Justin Chadwick
Avec Idris Elba, Naomie Harris, Tony Kgoroge…

Le film retrace le parcours exceptionnel de Nelson Mandela, de son enfance en milieu rural à son investiture comme premier président de la République d’Afrique du Sud élu démocratiquement.


Bande-Annonce : MANDELA : UN LONG CHEMIN VERS LA LIBERTE

Critique Film : MANDELA : UN LONG CHEMIN VERS LA LIBERTE de Justin Chadwick avec Idris Elba, Naomie Harris, Tony Kgoroge…

Par Franck DIPPA PRISO

Né et élevé à la campagne, dans la famille royale des Thembus, Nelson Mandela gagne Johannesburg où il va ouvrir le premier cabinet d’avocats noirs et devenir un des leaders de l’ANC.
Son arrestation le sépare de Winnie, l’amour de sa vie qui le soutiendra pendant ses longues années de captivité et deviendra à son tour une des figures actives de l’ANC.
À travers la clandestinité, la lutte armée, la prison, sa vie se confond plus que jamais avec son combat pour la liberté, lui conférant peu à peu une dimension mythique, faisant de lui l’homme clef pour sortir son pays, l’Afrique du Sud, de l’impasse où l’ont enfermé quarante ans d’apartheid. Il sera le premier Président de la République d’Afrique du Sud élu démocratiquement.

Le film “Mandela : Un long chemin vers la liberté” est un tableau historique sur le futur singulier et extraordinaire d’un homme commun qui va devenir un symbole, un modèle, un leader international en croisade contre l’apartheid.
Une histoire qui a débuté il y a 25 ans, Nelson Mandela alias “Madiba” est devenu le premier président noir de l’Afrique du Sud.
Ce projet authentique de deux heures et demie se base sur le livre même écrit par Mandela “Un long chemin vers la liberté”, sorti après son séjour en prison en février 1990 après 27 ans d’incarcération.

Le récit est simple et parle de la naissance du personnage de Nelson Mandela.
Le long-métrage commence sur l’enfance de Mandela dans son village de l’ethnie xhosa. Puis, rapidement on le retrouve avocat défenseur de la cause des Noirs. Par la suite, il va devenir un proche de l’ANC (le congrès national africain), qu’il va rejoindre en 1944.

Le temps des manifestations, des protestations et autres actions survient alors.
Nous avons droit à la facette des pacifistes ensuite des violents en réplique aux massacres, à l’arrestation et à l’emprisonnement de Nelson Rolihlahla Mandela à Robben Island.
Et pour finir les tractations confidentielles avec l’Etat jusqu’à sa libération et son élection en 1994, le point de départ pour la réconciliation du pays.

Cette œuvre est aussi une peinture cinématographique d’un homme qui, avant d’être une légende a accepté de faire des sacrifices dans sa vie personnelle. On y découvre également les faiblesses de l’être humain notamment son l’infidélité envers sa première femme Evelyn Ntoko.

Idris Elba (Pacific Rim) alias Nelson Mandela est très humain et très chaleureux dans la peau de Madiba.
Son interprétation et sa performance sont à saluer (voix et intonation bluffantes).

Naomie Harris (Skyfall) alias Winnie Madikizela-Mandela, communique avec justesse la détermation de la deuxième épouse de celui que l’on appelle le père de l’Afrique du Sud. L’engagement de cette femme lui a autant coûter qu’à son héros d’ex et feu mari. Elle était l’autre image de la lutte anti-apartheid.

Avant son décès, Nelson Mandela, l’ancien président sud-africain avait pu voir quelques images du film à la fin de l’année dernière en 2012. Il paraît qu’il a dit à producteur du film “c’est moi ?” puis il s’est mis à rire.

Les + :

Le jeu des acteurs Idris Elba et Naomie Harris est impeccable

Les – :

Le caractère exceptionnel du film est discutable

Thèmes : Biopic sur Nelson Mandela, Apartheid, Liberté, Droits de l’Homme, Racisme, L’ANC, Afrikaanders etc.

Note : *****

La Rédaction de CinéBooster

Posted in CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (0)

Jeu-Concours – Gagnez des combos dvd, blu-ray et copie digitale du film “Beyond The Sea” !

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Jeu-Concours – Gagnez des combos dvd, blu-ray et copie digitale du film “Beyond The Sea” !


Jeu-Concours – Gagnez des combos dvd+blu-ray+copie digitale du film “Beyond The Sea” !!!

Du mercredi 08 au mercredi 22 février 2012 remportez des dvd+blu-ray+copie digitale “Beyond The Sea” dans la limite des stocks disponibles.

Etape 1/ Inscrivez-vous comme fan et tenez-vous au courant des bandes-annonces, de l’actualité, des jeux-concours film cinéma, dvd, série tv etc… et encouragez vos amis et contacts à devenir fans de CinéBooster sur Facebook :
http://www.facebook.com/pages/CineBooster/261494253685
puis abonnez-vous et suivez-nous sur Twitter :
http://twitter.com/cinebooster
et grâce à notre flux rss ou au flux par e-mail.

Etape 2/ Après avoir effectué l’étape 1 adressez vos coordonnées complètes (nom, prénom, adresses e-mail, postale et numéro de téléphone) ainsi que le lien de vos inscriptions de l’étape 1 à : contact@cinebooster.com

Jeu-Concours valable pour une personne par foyer uniquement en France Métropolitaine et prioritaire pour les nouveaux inscrits (pour avoir plus de probabilités de gagner les anciens inscrits doivent parrainer (apporter) un nouvel inscrit sur les pages Facebook et Twitter de CinéBooster avec comme preuve les liens de fan Facebook CinéBooster et d’abonné Twitter CinéBooster du parrain et du filleul).

Bonne chance à tous !!!

L’Equipe de CinéBooster.com

BEYOND THE SEA
Biopic, Drame – Date de sortie DVD – BLU-RAY : 01/02/2012
De Kevin Spacey
Avec Kevin Spacey, Kate Bosworth, Brenda Blethyn…

Evocation de la vie du chanteur et musicien américain Bobby Darin. Durant les années cinquante, ce crooner enregistra les chansons My First Love, Dream Lover, Mack The Knife ou encore Queen Of The Hop et Things. Son premier disque d’or Splish Splash, en 1958, lui permit d’accéder à la célébrité. Dans les années soixante, il s’orienta davantage vers le cinéma et fit quelques apparitions dans La Ballade des sans-espoirs (1961), (1962) ou encore Le Combat du Capitaine Newman (1963). Il décéda en 1973 lors d’une opération chirurgicale à coeur ouvert.

Bande-Annonce : BEYOND THE SEA

Posted in CinéBooster Presse, Jeux-Concours, Photos, VidéosCommentaires (5)

Critique Film Cinéma “J. Edgar” Mercredi 11 Janvier 2012

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Critique Film Cinéma “J. Edgar” Mercredi 11 Janvier 2012


Critique Film Cinéma Mercredi 11 Janvier 2012

L’histoire du fondateur et patron du FBI J. Edgar Hoover
J. EDGAR
Biopic (02h15min) – Date de sortie : 11/01/2012
De Clint Eastwood
Avec Leonardo DiCaprio, Naomi Watts…

Le film explore la vie publique et privée de l’une des figures les plus puissantes, les plus controversées et les plus énigmatiques du 20e siècle, J. Edgar Hoover.

Bande-Annonce : J. EDGAR

Critique : J. EDGAR de Clint Eastwood avec Leonardo DiCaprio…

Par Franck DIPPA PRISO

Très attendu portrait du controversé fondateur du FBI, «J. Edgar» est un film ennuyeux et sans véritable ligne directrice, qu’arrivent difficilement à sauver l’expérimenté Clint Eastwood et l’excellent Leonardo DiCaprio.

Le film explore la vie publique et privée de l’une des figures les plus puissantes, les plus controversées et les plus énigmatiques du 20e siècle, J. Edgar Hoover. Incarnation du maintien de la loi en Amérique pendant près de cinquante ans, J. Edgar Hoover était à la fois craint et admiré, honni et révéré. Mais, derrière les portes fermées, il cachait des secrets qui auraient pu ruiner son image, sa carrière et sa vie.

Pendant près de 50 ans, J. Edgar Hoover (Leonardo DiCaprio) a agi dans l’ombre du pouvoir, luttant contre le communisme tout en révolutionnant la façon de mener des enquêtes. À la tête du FBI jusqu’à sa mort en 1972, il était devenu une véritable institution américaine, objet de moqueries pour les uns et de référence absolue pour les autres, dont son fidèle compagnon (Armie Hammer) et sa secrétaire (Naomi Watts).

Il n’y a rien de plus difficile que de s’extirper d’un creux. La carrière de réalisateur de Clint Eastwood s’y était engouffrée depuis l’inégal «Invictus» et le laborieux «Hereafter»… et elle risque d’y demeurer avec ce nouveau long métrage. Pourtant il s’agit d’un sujet en or, ambitieux et axé sur l’Amérique, comme les aime bien l’ancien Homme sans nom. Il ne s’agit parfois qu’une ou de choses pour faire toute la différence, pour que l’effort soit intéressant, ce qui n’est pas toujours le cas ici.

Une prémisse aussi vaste nécessitait son lot d’ellipses, qui sont rendues possibles avec le traditionnel schéma du héros qui raconte ses mémoires, revenant sur les faits importants de son existence. Un procédé qui est amené sans suspense et sans réel souffle, alors que les différents gestes et actions s’intègrent un peu aléatoirement. Le rythme plombé d’avance se fera un peu étouffant tout au long des 137 minutes qui, même si la recréation d’époque est majestueuse et que les maquillages sont étonnants, n’évite pas un certain marasme.

Le tout ne commençait pourtant pas si mal. On y découvre le personnage principal qui cherche à s’intégrer à une société en pleine mutation, qui a ses convictions et qui n’hésite pas à marcher sur les autres pour y arriver. Il donne du souffle au FBI, le révolutionne et l’amène ailleurs. Une chronique d’un homme et d’un pays qui devient vite accessoire, alors que le scénario passe rapidement sur certaines époques importantes (celle de Kennedy, de Nixon) pour retenir autre chose.

Si au moins ce choix servait à donner de l’épaisseur à Hoover. Malgré que le cinéaste insiste sur sa relation avec sa mère (défendue avec conviction par Judi Dench) et qu’il traite de son homosexualité avec des gants blancs, cette finition psychologique n’est pas suffisamment exploitée. De nombreux thèmes sont à peine effleurés (sa paranoïa, sa façon de mettre tout le monde sur écoute) ou carrément évacués (les liens avec la mafia) pour retenir une figure étonnamment consensuelle, sage et brouillonne. Sans doute qu’il était insaisissable – ce qui est bien expliqué par une scène tardive où les fantasmes et les faits se chevauchent – et que les informations disponibles sont souvent contradictoires, mais le résultat n’est pas seulement opaque, il est incomplet.

C’est d’autant plus dommage que la performance de Leonardo DiCaprio est tout simplement renversante. Il incarne brillamment cet être complexe sans jamais tomber dans la caricature, en insufflant une véritable parcelle de son âme, encore plus que dans «The Aviator», autre biopic qui est de loin supérieur. Une nomination aux Oscars est à espérer de son côté, tout comme pour le nouveau venu Armie Hammer (aperçu dans «The Social Network») qui est d’une solidité et d’une intensité implacable.

Réalisé classiquement avec style et soin (les liaisons entre les époques sont très fluides), croulant parfois sur une musique pompeuse et une narration beaucoup trop explicative, «J. Edgar» ne peut demander à sa superbe tête d’affiche de sauver ses choix scénaristiques parfois défaillants et son manque flagrant d’audace. Ce n’est ni le portrait de l’Amérique tant espéré (de ce côté, mieux vaut se tourner vers le «Nixon» d’Oliver Stone, qui en dit presque autant sur Hoover) ni la plongée dans les abysses de cet homme controversé qui a tout sacrifié pour son travail. Une nouvelle déception pour Clint Eastwood qui, espère-t-on, arrivera à remettre les compteurs à zéro en s’attaquant à une nouvelle version de «A Star is Born».

Les + :

* Leonardo DiCaprio transcende l’écran et il est bien secondé par les autres comédiens

* Le soin apporté aux maquillages, à la recréation artistique et au montage mérite l’attention

*Le sujet est fascinant et la première partie laisse promettre de belles choses…

Les – :

* Le reste n’est malheureusement pas à la hauteur, versant dans l’anecdote

* Le scénario passe rapidement sur des faits importants, cernant mal l’aura de son sujet

* Si le film est beaucoup trop long, l’exploration psychologique du personnage manque de finition

* Cette façon d’alterner entre les époques s’effectue sans suspense et, surtout, sans aucun rythme ou véritable direction

Les thèmes : J. Edgar Hoover, FBI, acteur derrière la caméra, ambition, amitié, avocat, juge, procès, tribunal, justice, biopic, biographie, Biographie romancée, corruption, policier véreux, d’après une histoire vraie, Film éponyme, homosexualité, gay, personnalités, politiques, Politique, Politicien, Portrait d’homme, relation mère, fils etc…

Note : *****

La Rédaction de CinéBooster

Posted in CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (2)

“J. Edgar” – Bande-Annonce – Film attendu de 2012

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

“J. Edgar” – Bande-Annonce – Film attendu de 2012


J. EDGAR
Biopic, Drame – Date de sortie : 11/01/2012
De Clint Eastwood
Avec Leonardo DiCaprio, Naomi Watts, Armie Hammer…

Le film explore la vie publique et privée de l’une des figures les plus puissantes, les plus controversées et les plus énigmatiques du 20e siècle, J. Edgar Hoover. Incarnation du maintien de la loi en Amérique pendant près de cinquante ans, J. Edgar Hoover était à la fois craint et admiré, honni et révéré. Mais, derrière les portes fermées, il cachait des secrets qui auraient pu ruiner son image, sa carrière et sa vie.

Bande-Annonce v.o : J. EDGAR

La Rédaction de CinéBooster

Posted in Bandes-Annonces 2.0, CinéBooster Presse, Photos, VidéosCommentaires (0)

CINEBOOSTER TV

CINEBOOSTER RADIO

Cinebooster – audio

janvier 2019
L M M J V S D
« Déc    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

CINEBOOSTER RADIO