Tag Archive | "Daniel Espinosa"

Critique Film Cinéma “Sucker Punch” Mercredi 30 Mars 2011

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Critique Film Cinéma “Sucker Punch” Mercredi 30 Mars 2011


Critique Film Cinéma Mercredi 30 Mars 2011

Je ne suis pas ta poupée barbie !
SUCKER PUNCH
Fantastique (01h50min) – Date de sortie : 30/03/2011
De Zack Snyder
Avec Emily Browning, Abbie Cornish…
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Les méandres de l’imagination débordante d’une jeune fille, dont les rêves sont la seule échappatoire à sa vie cauchemardesque. Délivrée des limites de l’espace et du temps, elle est libre d’aller là où l’entraîne son imagination…

Bande-Annonce : SUCKER PUNCH

Critique : SUCKER PUNCH de Zack Snyder avec Emily Browning, Abbie Cornish…

Par Franck Olivier DIPPA PRISO

Le film “Sucker Punch” de Zack Snyder (300, Watchmen…) est un pur divertissement fantastique et dramatique, un hommage aux femmes.
Il redonne le pouvoir à la gente féminine (le girl power) qui se bat pour contre le monde machiste.
Cependant, c’est un jeu vidéo sur grand écran avec des scènes très répétitives (particulièrement dans les mondes en guerre) de presque deux heures.

Fermez les yeux. Libérez-vous l’esprit. Rien ne vous prépare à ce qui va suivre.
Bienvenue dans l’imaginaire débordant d’une jeune fille dont les rêves sont la seule échappatoire à sa vie cauchemardesque… S’affranchissant des contraintes de temps et d’espace, elle est libre d’aller là où l’entraîne son imagination, jusqu’à brouiller la frontière entre réalité et fantasme…
Enfermée contre son gré, Babydoll a toujours envie de se battre pour reconquérir sa liberté. Combative, elle pousse quatre autres jeunes filles – la timorée Sweet Pea, Rocket la grande gueule, Blondie la futée, et la loyale Amber – à s’unir pour échapper à leurs redoutables ravisseurs, Blue et Madame Gorski – avant que le mystérieux High Roller ne vienne s’emparer de Babydoll.
Avec Babydoll à leur tête, les filles partent en guerre contre des créatures fantastiques, des samouraïs et des serpents, grâce à un arsenal virtuel et à l’aide d’un Sage. Mais ce n’est qu’à ce prix qu’elles pourront – peut-être – recouvrer la liberté…

Emily Browning alias Babydoll est internée dans un hôpital psychiatrique par son beau-père. Avant de devenir complètement folle, elle doit vite s’évader. Comment ? Grâce au pouvoir de son imagination.
Elle s’invente des réalités parallèles où elle doit trouver des objets qui vont l’aider à de trouver le chemin de sa délivrance étroitement liée à son évasion dans le monde réel. Accompagnée de quelques copines à la plastique tout aussi agréable, notre petite blonde découvre des possibilités sans limites.

“Sucker Punch” est une sorte de remake de “Alice aux Pays des Merveilles” grandiose, contrôlé, maîtrisé et maniéré.
Une intrigue boostée par des combats non-stop de femmes contre les hommes. Un constat inquisiteur malgré sa conclusion horriblement appuyée et moralisatrice.

“Sucker Punch” semble être l’alter ego de féminin de 300. Le long-métrage est un vidéo-clip, un jeu vidéo sans fin, un manga qui qui nous rappelle “Scott Pilgrim Vs. The World”.
Les effets spéciaux sont excellents (comme par exemple les ralentis avec focus et gros plan sur le détail), sans oublier la musique pop-rock “Army of Me” de Björk qui transcende une scène.
Les batailles sont gigantesques.
Le réalisateur connaît ses classiques du cinéma.
Les clins d’œils ne manquent (“Sin City”, “Mission : Impossible”, “Drôle de Dames” etc…).
Nous avons même droit à un peu d’histoire (Période de la Première Guerre mondiale, le Moyen-Âge, l’ère victorienne).

Le tout (hyper fourni) est parfois difficile à digérer.
La narration est un peu vide.
Le personnages n’ont rien à dire.

L’œuvre “Sucker Punch” est une originalité en deux faces, une beau joujou sans grand intérêt.
Sa fonction première est de divertir.
En tout cas, le spectacle promet pour le prochain “Superman : Man of Steel” du même réalisateur M. Zack Snyder.

Les + :

* Animation et action au top
* L’univers graphique et musical est superbe
* Les effets spéciaux n’ont pas besoin de la 3D
* Les combats qui sont très spectaculaires
* Il y a du style dans la manière qu’a l’héroïne lorsqu’elle s’évade dans son monde imaginaire

Les – :

* Combats et univers très répétitifs

Les thèmes : L’univers du jeu vidéo, de l’animation, du manga, la prostitution, le proxénétisme, la traite des blanches, le milieu psychiatrique et ses dérives, l’enfance, l’inceste, la brimade, la maltraitance, le meurtre, l’argent, le pouvoir, l’imagination, l’action, le combat, le monde post-apocalyptique, la danse, le show cabaret et musical-hall…

Note : *****

Touchez pas à mon job ! Encore un thème éternel de l’actualité : l’emploi !
THE COMPANY MEN
Drame (01h52min) – Date de sortie : 30/03/2011
De John Wells
Avec Tommy Lee Jones, Ben Affleck…

Bobby est l’incarnation même du rêve américain : il a un très bon travail, une merveilleuse famille et une Porsche toute neuve dans son garage. Mais lorsque la société qui l’emploie réduit ses effectifs, Bobby se retrouve au chômage…

Bande-Annonce vost : THE COMPANY MEN

Grosses liasses de billets de banque et gros calibres où ? En suède !?
EASY MONEY
Thriller (02h04min) – Date de sortie : 30/03/2011
De Daniel Espinosa
Avec Joel Kinnaman, Matias Padin…
Interdit aux moins de 12 ans

JW est un étudiant ambitieux et fauché qui s’aventure dans le milieu du crime organisé, Jorge, dealer en cavale, fuit la police et la mafia yougoslave, Mrado, tueur à gages, est chargé de pister Jorge. Sur le chemin de l’argent facile, il faudra s’allier…

Bande-Annonce vost : EASY MONEY

La big arnaque c’est d’avoir fait cet opus 3 !
BIG MAMMA : DE PERE EN FILS
Comédie (01h47min) – Date de sortie : 30/03/2011
De John Whitesell
Avec Martin Lawrence, Brandon T. Jackson…

Big Mamma revient et cette fois, l’agent du FBI Malcolm Turner qui se cache sous ses traits et ses formes généreuses ne va pas prendre des risques tout seul. Trent, son beau-fils, a été témoin d’un meurtre.

Bande-Annonce : BIG MAMMA : DE PERE EN FILS

Après “Entre les Murs” et “L’Esquive” voici le nouvelle curiosité cinématographique qui doit à tout prix montre que les banlieusards sont eux aussi intellectuels !
NOUS, PRINCESSES DE CLEVES
Documentaire (01h09min) – Date de sortie : 30/03/2011
De Régis Sauder
Avec Abou Achoumani, Laura Badrane…

L’action se déroule en 1558, à la cour du roi Henri II. Mademoiselle de Chartres, devenue Princesse de Clèves après son mariage, rencontre le Duc de Nemours. Aujourd’hui à Marseille, des élèves du Lycée Diderot s’emparent de “La Princesse de Clèves” pour parler d’eux.

Bande-Annonce : NOUS, PRINCESSES DE CLEVES

Il ressemble beaucoup aux humains. C’est même leur “cousin”.
Dans ce film découvrez, Béni un Bonobo boy !
BONOBOS
Documentaire (01h30min) – Date de sortie : 30/03/2011
De Alain Tixier
Avec Sandrine Bonnaire, Emmanuel Curtil…

Il était une fois au cœur du Congo une espèce de grands singes que l’on ne trouve nulle part ailleurs, les bonobos. Claudine André, qui consacre sa vie à leur défense, a ouvert une réserve unique au monde. Elle va y accueillir Béni, un petit bonobo capturé par les hommes.

Bande-Annonce : BONOBOS

Suivez les aventures d’un restaurateur (Pizzeria) ringard pseudo parrain de la mafia Italienne à Bruxelles (Belgique) !
CHEZ GINO
Comédie (01h40min) – Date de sortie : 30/03/2011
De Samuel Benchetrit
Avec José Garcia, Anna Mouglalis…

Gino, installé depuis 30 ans à Bruxelles, tient une pizzeria de 3ème zone achetée avec les économies de son épouse Simone. Son morne quotidien, fait de disputes avec ses enfants, est bouleversé par la nouvelle de la mort prochaine de son oncle…

Bande-Annonce : CHEZ GINO

La Rédaction de CinéBooster

Posted in CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (0)

CINEBOOSTER TV

CINEBOOSTER RADIO

Cinebooster – audio

avril 2021
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

CINEBOOSTER RADIO