Tag Archive | "Fantastique"

Critique Film Cinéma : « Noé » – Mercredi 09 avril 2014

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Critique Film Cinéma : « Noé » – Mercredi 09 avril 2014


Critique Film Cinéma Mercredi 09 avril 2014

Une version spéciale du déluge non biblique et non historique !
NOE
“Biblique”, Fantastique , Péplum , Aventure (02h18min) – Date de sortie : 09/04/2014
De Darren Aronofsky
Avec Russell Crowe, Jennifer Connelly, Emma Watson…

Noé est un homme promis à un destin exceptionnel alors qu’un déluge apocalyptique va détruire le monde. La fin du monde… n’est que le commencement.


Bande-Annonce : NOE

Critique Film : NOE de Darren Aronofsky avec Russell Crowe, Jennifer Connelly, Emma Watson…

Par Franck DIPPA PRISO

Lors d’un cauchemar, Noé voit l’humanité être décimée par les flots. Convaincu qu’il s’agit de Dieu qui lui annonce la venue prochaine d’un déluge qui détruira tout, il a l’idée de construire une immense arche pour abriter sa famille et la totalité des espèce animales. Il est aidé dans ce travail colossal par son grand-père Mathusalem et des anges déchus. L’influent forgeron Toubal-Caïn et le reste de la population ne prennent pas ce projet au sérieux. Mais lorsque la pluie commence à tomber, ils tenteront d’utiliser la force pour se réfugier dans ce lieu protecteur.

Depuis les films à succès « Requiem for a Dream » et « Black Swan » le réalisateur Darren Aronofsky n’est plus dans le coup. En effet, il nous plonge le plus souvent dans des projets à tendance mélodramatique plus que décevant chargés de symboles lourds. Hélas, c’est aussi le cas pour son nouveau long-métrage « Noé ».

Le souci c’est que les enjeux du récit ne sont pas convaincants. La lourde responsabilité qu’il y a sur le cœur de Noé n’est pas assez grave et même pas dramatique du tout. Il y a un manque de cohérence dans les choix et les gestes du héros. Dramatiquement parlant le metteur en scène sèche (pardon pour le jeu de mot s’était plus fort que moi) et cela nous plonge dans un désert total d’inspiration.

S’opposer à Dieu tout puissant, c’est perdu d’avance. L’être humain n’y peut rien. Ce qui amène à comprendre que certains grands combats et effets spéciaux sont écrits d’avance. Chose qui baisse le capital charme de l’œuvre. La recette secrète recherchée par de tous les cinéastes est de savoir comment surprendre les spectateurs du début à la fin d’un film.

Aronofsky touche à une histoire unique, un classique (Noé, le déluge et la « première fin du monde ») et se permet beaucoup trop de libertés (une version propre à lui) sans respecter la base biblique. Un conseil, lisez les passages de la Bible (Genèse 6 à 9) sur le récit de Noé et du déluge avant d’aller voir ce film.

Les prises de vue de ce long-métrage laisse à désirer (peu adroites et très basiques). Les costumes font sourire et le mot est faible. Les anges déchus sont risibles et sont semblables à des personnages de films pour enfants des années 90. La morale écologiste, environnementaliste et végétarienne sont aussi de mise dans les messages cette œuvre filmique.

Malgré tout Darren Aronofsky nous offre des images époustouflantes et c’est normal, on en attendait pas moins de lui. Cependant, ce n’est pas ce qui va noyer (désolé encore un jeu de mot trop tentant) les fautes, les maladresses et autres incohérences de l’ensemble du film. En résumé, les clichés de métrages d’action, les clés dramatiques et les effets spéciaux excessifs rendent ce thème fort, biblique et historique superficiel et vide. Alors que cette histoire était du pain bénit pour qui l’abordait avec simplicité et efficacité.

Les + :

* Les images magnifiques

Les – :

* Clichés des films d’action
* Enjeux dramatiques
* Effets spéciaux en surplus

Thèmes : Noé, déluge, histoire, Bible, biblique, adaptation, “première fin du monde”, eau, inondation, mort, renaissance, purge, bateau, sauvetage, arche, arche de Noé, Genèse, Ancien testament etc.

Note : *****

La Rédaction de CinéBooster

Posted in CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (0)

Critique Film Cinéma : “47 Ronin” – Mercredi 02 avril 2014

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Critique Film Cinéma : “47 Ronin” – Mercredi 02 avril 2014


Critique Film Cinéma Mercredi 02 avril 2014

Les aventures extraordinaires des 47 samouraïs sans maître !
47 RONIN
Arts Martiaux , Action , Fantastique (01h59min) – Date de sortie : 02/04/2014
De Carl Erik Rinsch
Avec Keanu Reeves, Hiroyuki Sanada, Kô Shibasaki…

Un perfide seigneur de guerre ayant tué leur maître et banni leur tribu, 47 samouraïs errants jurent de se venger et de restaurer l’honneur de leurs compatriotes. Arrachés à leurs foyers et perdus aux quatre coins des terres connues, cette poignée de rebelles se voit contrainte de recourir à l’aide de Kai…


Bande-Annonce : 47 RONIN

Critique Film : 47 RONIN de Anthony Russo, Joe Russo avec Chris Evans, Scarlett Johansson, Sebastian Stan…

Par Franck DIPPA PRISO

Un perfide seigneur de guerre ayant tué leur maître et banni leur tribu, 47 samouraïs errants jurent de se venger et de restaurer l’honneur de leurs compatriotes. Arrachés à leurs foyers et perdus aux quatre coins des terres connues, cette poignée de rebelles se voit contrainte de recourir à l’aide de Kai – un demi sang qu’ils avaient jadis renié – lors de leur combat à travers un univers violent, peuplé de monstres mythologiques, de métamorphoses maléfiques et d’effroyables dangers. Cet exil sera l’occasion pour cet esclave rejeté de se révéler leur arme la plus redoutable, et de devenir la figure héroïque qui donnera à cette troupe d’insoumis l’énergie de marquer à jamais l’éternité.

Dans l’ancien Japon féodal, un gamin au sang-mêlé est recueilli par un seigneur et tombe amoureux de sa fille. En vieillissant, Kai fait tout pour protéger son maître, recevant la hargne des autres samouraïs qui l’accusent de fraterniser avec les démons. Lorsque le royaume tombe entre les mains d’un clan ennemi, l’héritière doit épouser le méchant Kira et les soldats sont bannis. Vendu en esclave, Kai est secouru par le ronin Oishi qui, avec d’anciens compagnons d’armes, décide de se venger et de reconquérir leur honneur, affrontant des adversaires redoutables et même une terrible sorcière.

Le film « «47 Ronin » ou traduction « 47 Samouraïs Sans Maître » est un projet qui retrace une histoire vraie du japon féodal. Son arrivée sur nos écrans a été précédée par une réputation très peu flatteuse. Une fois de plus une production américaine tente de comprendre et de nous servir la culture asiatique (ici japonaise) au cinéma. C’est un fait, la plupart du temps cette entreprise a souvent été sanctionnée par un échec. Cependant, dans le cas présent il n’y a pas à avoir honte du résultat. Bien entendu l’esprit des coutumes japonaises est juste effleuré. Ce manque de profondeur déplorable.

Keanu Reeves alias Kai fait un retour tranchant sur la toile cette fois équipé d’une lame et toujours dans le registre des arts martiaux après le remarqué « Man of Tai Chi ». Le réalisateur Les fautes (de choix et de goûts) sont nombreuses. Carl Rinsch propose un long-métrage de qualité sur le plan visuel (le numérique est de haute volée). Les costumes et les décors sont magnifiques et dignes de livres de contes et même de grands films épiques orientaux. Cette adaptation libre s’écarte parfois un peu de l’histoire originelle tout en essayant de célébrer avec respect la culture qu’elle embrasse jusqu’à la fin tragique, dramatique et saignante.

Malheureusement vouloir et pouvoir c’est bien deux choses différentes. Le montage est bâclé en deux heures. Le développement des personnages n’est pas fait. Ce qui entraine la répétition, la confusion et l’incompréhension. Quelques maquillages sont ratés sans oublier le traitement numérique étrange (cheap) des visages d’oiseaux des créatures moines. Parfois la violence n’est pas placée dans le bon contexte. La conclusion est assez brouillon et sans âme.

Le produit Hollywoodien « 47 Ronin » est regardable, honorable et bien intentionné. Mais le manque cruel d’efficacité, d’authenticité et de force attendus n’est pas au rendez-vous.

Les + :

* Beauté artistique
* Beauté visuelle

Les – :

* Choix et goûts maldroits par rapport au récit
* Personnages pas développés

Thèmes : Arts Martiaux , Action , Fantastique, Vengeance, Japon, Samouraï, Combat, Epée, Sabre, Domination, Conquête, Japon féodal, Ronin, Honneur etc.

Note : *****

La Rédaction de CinéBooster

Posted in CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (0)

Critique Film Cinéma : “Le Hobbit : La Désolation de Smaug” – Mercredi 11 décembre 2013

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Critique Film Cinéma : “Le Hobbit : La Désolation de Smaug” – Mercredi 11 décembre 2013


Critique Film Cinéma Mercredi 11 décembre 2013

Le chapitre 2 du Hobbit !
FILM CINEMA LE HOBBIT 2LE HOBBIT : LA DESOLATION DE SMAUG
Fantastique, Aventure (02h41min) – Date de sortie : 11/12/2013
De Peter Jackson
Avec Benedict Cumberbatch, Martin Freeman, Richard Armitage…

Les aventures de Bilbon Sacquet, paisible hobbit, qui sera entraîné, lui et une compagnie de Nains, par le magicien Gandalf pour récupérer le trésor détenu par le dragon Smaug. Au cours de ce périple, il mettra la main sur l’anneau de pouvoir que possédait Gollum…


Bande-Annonce : LE HOBBIT : LA DESOLATION DE SMAUG

Critique Film : LE HOBBIT : LA DESOLATION DE SMAUG de Peter Jackson avec Benedict Cumberbatch, Martin Freeman, Richard Armitage…

Par Franck DIPPA PRISO

Les aventures de Bilbon Sacquet, paisible hobbit, qui sera entraîné, lui et une compagnie de Nains, par le magicien Gandalf pour récupérer le trésor détenu par le dragon Smaug. Au cours de ce périple, il mettra la main sur l’anneau de pouvoir que possédait Gollum…

Le film “Le Hobbit : La Désolation de Smaug” est un des films les plus attendus de l’année 2013. La cible de ce projet ce sont les passionnés de fantastique et de récits épiques. “Le Hobbit : La Désolation de Smaug” est artistiquement et esthétiquement beau. Il n’y a presque rien à redire à ce sujet.
Les affrontements et les chorégraphies sont sublimes.
Les costumes, les coiffures, les maquillages et les décors sont exceptionnels et grandioses.
Les ennemis légendaires des nains (les orques, l’ours-garou, les araignées géantes et l’imposant dragon Smaug) sont saisissants et impressionnants émotionnellement et physiquement.

Jennifer Lawrence alias Katniss Everdeen dans « Hunger Games : L’Embrasement » n’est pas la seule comédienne en ce moment au cinéma à savoir manier un arc. Dans le chapitre 2 du « Hobbit : La désolation de Smaug », c’est aussi le cas de Evangeline Lilly alias Tauriel, une jeune Elfe guerrière de 600 ans. Elle est chef de la garde rapprochée du roi Thranduil, père de Legolas (Orlando Bloom). Et son cœur balance entre Legolas et un nain beau gosse et pas si petit. Les puristes de J.R.R Tolkien sont déjà montés au créneau car ce personnage n’existe pas dans le livre. Le désir des scénaristes et du réalisateur est de rajouter une touche de féminine à cette aventure pleine de testostérones et quelques dollars de plus au de recette au passage. D’ailleurs ce n’est pas le seul additif. Il y a d’autres canevas narratifs qui ne se trouvent pas dans le livre original qui fait seulement 370 pages. A cause de l’appât du gain il faut bien trouver le moyen de rallonger l’histoire afin de fabriquer un simulacre de saga très rentable.

Autre exemple : Legolas lui aussi n’est pas un personnage du roman de Tolkien (et oui c’est une autre pièce rapportée). Quant à son amour pour Tauriel, son comportement et ses agissements (la désobéissance à son père Thranduil roi des elfes en accompagnant Tauriel pour secourir les nains et compagnie) tout cela est un peu surprenant quand on connaît ce personnage de la franchise du Seigneur des Anneaux. Il est plutôt intolérant et sévère.

« Le Hobbit : La désolation de Smaug » est plus noir que le précédent. Et rien à voir avec « Le Seigneur des Anneaux » qui était encore plus sombre du début à la fin du récit. C’est normal car la cible était les adultes. Ici le spectateur recherché est plus jeune. D’où la légèreté de cette histoire.

Le hobbit, Martin Freeman alias Bilbon Sacquet est prodigieusement touchant et crédible. Il est héroïque, naïf et captivant. Smaug le dragon (voix de Benedict Cumberbatch alias Sherlock et complice de Martin Freeman alias Dr Watson dans la série tv Sherlock) est drôle, impressionnant, terrifiant parfois et réaliste. Evangeline Lilly alias Tauriel un des personnages intrus est malgré tout efficace.

Ce deuxième volet est bon. Il y a bien un souhait d’étendre la narration. Ce qui fait bien ressentir les plus de 02 heures 40 minutes. En effet, nous aurions pu nous passer de certaines scènes sans conséquences négatives pour l’ensemble de l’œuvre. Incontestablement, les nouveaux personnages « imposteurs » sont de vraies valeurs ajoutées pour cette aventure car ils se fondent bien dans le décor. Un monde étonnant et bien compliqué sorti tout droit de l’imagination fantastique de J.R.R Tolkien pour le plus grand plaisir des amateurs d’extraordinaire.

Les + :

* La réalisation
* Les décors
* Le récit
* Les effets spéciaux
* Le jeu des acteurs
* Bilbon est excellent
* Le dragon est convainquant

Les – :

* L’introduction des nouveaux personnages “intrus” Tauriel et Legolas (inexistants dans le livre de J.R.R Tolkien)

Thèmes : Adaptation de roman, créatures fantastiques, Diptyque, dragon, films en 3D – en relief, heroïc-fantasy, Magie et magiciens, nains, liliputiens, prequel etc.

Note : *****

La Rédaction de CinéBooster

Posted in CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (0)

Jeu-Concours – Gagnez un blu-ray du film « Man of Steel » !

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Jeu-Concours – Gagnez un blu-ray du film « Man of Steel » !


Jeu-Concours – Gagnez un blu-ray du film « Man of Steel » !

Du mercredi 23 octobre au mercredi 20 novembre 2013 remportez un blu-ray du film “Man of Steel” !

Etape 1/ Inscrivez-vous comme fan et tenez-vous au courant des bandes-annonces, de l’actualité, des jeux-concours film cinéma, dvd, série tv etc… et encouragez vos amis et contacts à devenir fans de CinéBooster sur Facebook :
http://www.facebook.com/pages/CineBooster/261494253685
puis abonnez-vous et suivez-nous sur Twitter :
http://twitter.com/cinebooster
et grâce à notre flux rss ou au flux par e-mail.

Etape 2/ Question Aléatoire : Combien de personnes vont participer à ce jeu-concours ?

Etape 3/ Après avoir effectué l’étape 1 et 2 adressez vos coordonnées complètes (nom, prénom, adresses e-mail, postale et numéro de téléphone) à : contact@cinebooster.com

N’oubliez pas de joindre dans votre e-mail de participation votre lien de fan Facebook CinéBooster et votre lien d’abonné Twitter CinéBooster.

Jeu-Concours valable pour une personne par foyer uniquement en France Métropolitaine.

Bonne chance à tous !!!

L’Equipe de CinéBooster.com

Posted in CinéBooster Presse, Jeux-Concours, Photos, VidéosCommentaires (0)

Critique Film Cinéma “Twilight – Chapitre 5 : Révélation 2ème partie” Mercredi 14 Novembre 2012

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Critique Film Cinéma “Twilight – Chapitre 5 : Révélation 2ème partie” Mercredi 14 Novembre 2012


Critique Film Cinéma Mercredi 14 Novembre 2012

La 2ème partie de Twilight – Chapitre 5 suite et fin est pitoyable !
TWILIGHT – CHAPITRE 5 : REVELATION 2EME PARTIE
Fantastique (01h55min) – Date de sortie : 14/11/2012
De Bill Condon
Avec Kristen Stewart, Robert Pattinson…

Après la naissance de sa fille Renesmée, Bella s’adapte peu à peu à sa nouvelle vie de vampire avec le soutien d’Edward. Se sentant menacés par cette naissance d’un nouveau genre, les Volturi déclarent la guerre à la famille Cullen.

Bande-Annonce : TWILIGHT – CHAPITRE 5 : REVELATION 2EME PARTIE

Critique Film : TWILIGHT – CHAPITRE 5 : REVELATION 2EME PARTIE de Bill Condon avec Kristen Stewart, Robert Pattinson…

Par Franck DIPPA PRISO

Après la naissance de sa fille Renesmée, Bella s’adapte peu à peu à sa nouvelle vie de vampire avec le soutien d’Edward. Se sentant menacés par cette naissance d’un nouveau genre, les Volturi déclarent la guerre à la famille Cullen. Pour préparer leur défense, les Cullen vont parcourir le monde pour rassembler les familles de vampires alliées et tenter de repousser les Volturi lors d’un ultime affrontement.

Ouf ! C’est bien la fin de la saga Twilight (l’une des plus grosses machines à “fric” de l’industrie du cinéma après Harry Potter par exemple).
Réalisons que tout tenait seulement sur un principe basique, les hésitations et les décisions d’amour et d’amitié entre une humaine, un vampire et un loup-garou pendant 608 minutes en cinq films. Honnêtement quelle “escroquerie” non ?!
Depuis cinq ans cette caricature basée sur un fantasme féminin fantastico-satanique n’a jamais vraiment trouvée d’inspiration pour briller.
C’est une évidence, les effets spéciaux (souvent semblables à ceux de films de petits budgets), la mélo-romance, l’arsenal de stéréotypes, la touche d’humour etc. n’arrivent pas à transférer atmosphère d’imagination des livres de Stephenie Meyer au cinéma. Quand la matière manque que peut-on faire ? Rien, pas grand chose je pense sauf tenter “de noyer le poisson”.

Ce dernier film de Twilight 5 partie 2 est une comédie voir même une grosse farce.
Le récit est plus que léger.
On assiste à la révélation et à la naissance de pouvoirs “magiques” utiles et complémentaires entre vampires inconnus au bataillon sans justifications.
Cependant, cela apporte une curiosité et un divertissement qui est la valeur ajoutée du film.
Il faut également noter l’incohérence la plus totale en ce qui concerne Mackenzie Foy alias Renesmée Cullen l’enfant de Kristen Stewart alias Bella Cullen et Robert Pattinson alias Edward Cullen.
La grande question est-elle une progéniture immortelle ? Chose interdite dans la loi des vampires car ils sont incontrôlables.
Pourquoi les Voturi (les vampires royaux) vont s’attaquer sans vérification aux Cullen afin de détruire Renesmee l’enfant spécial né d’un père vampire et d’une mère encore humaine dans Twilight 5 partie 1 ?
La seule raison est tout simplement de vouloir émoustiller les spectatrices avec des artifices comme Taylor Lautner alias Jacob Black torse nu, des têtes arrachées, un retournement de la narration peu crédible.
L’intrigue entière repose sur un petit quiproquo.
Renesmée est-elle un danger pour toute la race des vampires ?

Les effets spéciaux sont aberrants (c’est les pires de la franchise).
Le bébé est moche et ridicule.
Renesmée est probablement le résultat de manipulations informatiques ratées et surréalistes.
C’est aussi le cas pour les courses de vampires.
Ne parlons même pas du combat final, qui est bizarre, étrange.
C’est une besogne expédiée.
Pour quelle raison Bella, une vampire nouvellement née est plus forte physiquement que des vampires plus vieux (voir le bras de fer culte avec Kellan Lutz alias Emmett Cullen) ?

Afin de toucher tous les âges et tous les styles de personnes on nous sert une palette de vampires divers.
Il y a une réelle affirmation de la bénédiction biblique par rapport aux relations sexuelles du couple dans le cadre du mariage, et Bella et Edward Cullen en profite clairement.

Bill Condon, le réalisateur a une mission difficile.
Il peut tenter de faire illusion mais la réalité le rattrape toujours.
On ne peut pas faire de miracle avec si peu de matière.
Et l’univers d’un livre n’est toujours facile à transposer au cinéma.
C’est donc déjà joué d’avance.
Malgré toute la difficulté, cela n’empêche pas de trouver une astuce, un subterfuge pour générer un jackpot (2,5 milliards de $ au box-office international sur 4 films).

Les + :

* Les différents pouvoirs des vampires
* Les valeurs divines, bibliques sur le mariage et chasteté

Les – :

* Beaucoup d’incohérences (réalisation, interprétation, récit…)
* Effets spéciaux ratés
* Scène finale loupée et décevante
* “Pompe à fric”

Thèmes : Adaptation de roman, bataille, champ de bataille, Diptyque, Famille, relation familiale, films en 3D – en relief, loup-garou, passion amoureuse, fougue, portrait de couple, relation de couple, suite, sequel, triangle amoureux, vampires etc.

Note : *****

La Rédaction de CinéBooster

Posted in CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (0)

Jeu-Concours – Gagnez des dvd et blu-ray avec copie digitale du film “Space Time : L’ultime Odyssée” !

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Jeu-Concours – Gagnez des dvd et blu-ray avec copie digitale du film “Space Time : L’ultime Odyssée” !


Jeu-Concours – Gagnez des dvd+copie digitale et blu-ray+copie digitale du film “Space Time : L’ultime Odyssée” !!!

Du mercredi 07 au mercredi 28 novembre 2012 remportez des dvd+copie digitale et blu-ray+copie digitale du film “Space Time : L’ultime Odyssée” dans la limite des stocks disponibles.

Etape 1/ Inscrivez-vous comme fan et tenez-vous au courant des bandes-annonces, de l’actualité, des jeux-concours film cinéma, dvd, série tv etc… et encouragez vos amis et contacts à devenir fans de CinéBooster sur Facebook :
http://www.facebook.com/pages/CineBooster/261494253685
puis abonnez-vous et suivez-nous sur Twitter :
http://twitter.com/cinebooster
et grâce à notre flux rss ou au flux par e-mail.

Etape 2/ Question Aléatoire : Combien de personnes vont participer à ce jeu-concours ?

Etape 3/ Après avoir effectué l’étape 1 et 2 adressez vos coordonnées complètes (nom, prénom, adresses e-mail, postale et numéro de téléphone) à : contact@cinebooster.com

N’oubliez pas de joindre dans votre e-mail de participation votre lien de fan Facebook CinéBooster et votre lien d’abonné Twitter CinéBooster.

Jeu-Concours valable pour une personne par foyer uniquement en France Métropolitaine et prioritaire aux nouveaux participants.

Bonne chance à tous !!!

L’Equipe de CinéBooster.com

SPACE TIME : L’ULTIME ODYSSEE
Drame, Science fiction, Fantastique – Date de sortie DVD – BLU-RAY : 06/11/2012
De William Eubank
Avec Gunner Wright, Bradley Horne, Corey Richardson…

Lee Miller, astronaute à bord de la Station Spatiale Internationale, perd tout contact avec la terre. Plus le temps passe, plus ses ressources diminuent et plus Lee lutte pour ne pas sombrer dans la folie. Une lueur d’espoir se présente lorsqu’il trouve un journal à bord qui va lui permettre de voyager à travers le temps jusqu’en 1864 en pleine Guerre de Sécession. A travers les récits du soldat Briggs, Lee a accès à une découverte extraordinaire et se rend compte que malgré les cent ans qui les séparent, leur destin est lié… Entre expérience galactique et voyage dans le temps, Lee survivra-t-il à cette odyssée dans l’espace ? Que feriez-vous si vous aviez perdu tout contact avec le monde extérieur ?

Bande-Annonce vost : SPACE TIME : L’ULTIME ODYSSEE

Posted in CinéBooster Presse, Jeux-Concours, Photos, VidéosCommentaires (0)

CINEBOOSTER TV

CINEBOOSTER RADIO

Cinebooster – audio

janvier 2019
L M M J V S D
« Déc    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

CINEBOOSTER RADIO