Tag Archive | "inspiré d’une histoire vraie"

Critique Film Cinéma : “Undercover – Une histoire vraie” – Mercredi 02 Janvier 2019

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Critique Film Cinéma : “Undercover – Une histoire vraie” – Mercredi 02 Janvier 2019


Critique Film Cinéma Mercredi 02 Janvier 2019

White Boy Rick la taupe légendaire du FBI !
UNDERCOVER – UNE HISTOIRE VRAIE
Drame, Policier (01h51min) – Date de sortie : 02/01/2019
De Yann Demange
Avec Matthew McConaughey, Richie Merritt, Bel Powley…
Américain

À Détroit, dans les années 80, au plus fort de la guerre contre l’épidémie de crack, voici l’histoire vraie d’un père d’origine modeste, Richard Wershe, et de son fils, Rick Jr., un adolescent qui fut informateur pour le compte du FBI, avant de devenir lui-même trafiquant de drogue, et qui, abandonné par ceux qui l’avaient utilisé, fut condamné à finir ses jours en prison.


Bande-Annonce : UNDERCOVER – UNE HISTOIRE VRAIE

Critique Film Cinéma : UNDERCOVER – UNE HISOIRE VRAIE de Yann Demange avec Matthew McConaughey, Richie Merritt, Bel Powley

Par Franck DIPPA PRISO

Détroit dans les années 80. La petite criminalité coule dans les veines de la famille Wershe, dont le paternel modifie des armes à feu pour des trafiquants de drogue. Alors que son fils est chargé d’aller livrer la marchandise à un gang composé d’Afro-américains, il se fait remarquer par ceux-ci pour sa débrouillardise et son audace. Il sera recruté et deviendra le seul blanc du groupe. Toutefois, il sera rapidement dans la mire d’une unité antidrogue du FBI qui en fera son informateur privilégié, à seulement 14 ans. Pris entre l’arbre et l’écorce, Rick n’aura d’autre choix que de jouer le jeu des deux côtés, devenant du coup un important baron de la drogue. Pendant ce temps, sa sœur continue de s’enfoncer dans la toxicomanie…

Les + :

* Reconstitution des années 80 est crédible

* Bonne performance d’acteur de Richie Merritt alias Rick Jr. Wershe (White Boy Rick) l’informateur du FBI

* Caméra nerveuse et beaucoup d’éclairage naturel, ce qui amplifie le réalisme de l’histoire.

Les – :

* Enjeux dramatiques confus

* Certains personnages importants sont peu étoffés

* Matthew McConaughey surjoue, il en fait des tonnes

Mots clés, Tags, Thèmes : 1980, FBI, Infiltrés, Drogues / Drogué / Dealer, Trafic de drogue, Ambiance 80’s – années 80, Inspiré d’une histoire vraie, Etats-Unis, Détroit, Michigan etc.

Note : **(2/5)

La Rédaction de CinéBooster

Posted in CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Films au Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (0)

Critique Film Cinéma “Argo” Mercredi 07 Novembre 2012

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Critique Film Cinéma “Argo” Mercredi 07 Novembre 2012


Critique Film Cinéma Mercredi 07 Novembre 2012

Le film qui confirme que Ben Affleck est aussi un grand réalisateur en plus de son métier d’acteur !
ARGO
Thriller (01h59min) – Date de sortie : 07/11/2012
De Ben Affleck
Avec Ben Affleck, Bryan Cranston…

Le 4 novembre 1979, au summum de la révolution iranienne, des militants envahissent l’ambassade américaine de Téhéran, et prennent 52 Américains en otage. Mais au milieu du chaos, 6 Américains réussissent à s’échapper et à se réfugier au domicile de l’ambassadeur canadien.

Bande-Annonce : ARGO

Critique Film : ARGO de Ben Affleck avec Ben Affleck, Bryan Cranston…

Par Franck DIPPA PRISO

Le 4 novembre 1979, au summum de la révolution iranienne, des militants envahissent l’ambassade américaine de Téhéran, et prennent 52 Américains en otage. Mais au milieu du chaos, six Américains réussissent à s’échapper et à se réfugier au domicile de l’ambassadeur canadien. Sachant qu’ils seront inévitablement découverts et probablement tués, un spécialiste de “l’exfiltration” de la CIA du nom de Tony Mendez monte un plan risqué visant à les faire sortir du pays. Un plan si incroyable qu’il ne pourrait exister qu’au cinéma.

Le film Argo est un projet de suspense politique de haut niveau.
Le scénario est mûr, la technique est au point, l’interprétation est bonne, et la réalisation est réussie.
Le long-métrage est prenant et la tension est là du début à la fin.
La tâche est consciencieuse et le résultat est bon.
Le sujet, l’axe principal ici est la manipulation.

Argo a un scénario crédible et une contrainte historique à respecter et c’est le cas.
Par conséquent, même si l’on connaît la fin, on est toujours dans l’attente du prochain temps fort.
Le film est fin, simplifié et la mise en situation nous plonge immédiatement au cœur de l’action (l’attaque terroriste de l’ambassade américaine à Téhéran).
C’est filmé de manière efficace.
Les détails sont également convaincants.

La totalité des acteurs comédiens excellents.
Ils permettent tous (peu importe la durée d’apparition à l’écran) de conserver cette atmosphère de tension qui existe jusqu’à la fin sans aucune chute. Le réalisme est certainement du au faite que les comédiens sont peu connus.

Avec une touche très hollywoodienne, on détecte la manipulation à la fin et même le début de l’histoire est assez surréaliste.
Malgré tout, ce qui compte vraiment c’est l’hommage rendu aux héros de l’ombre dans ce film historique passionnant.

Les + :

* Scénario excellent
* Mise en scène au top
* Tension forte du début à la fin
* Acteurs crédibles et convaincants
* Histoire vraie

Les – :

* Touche très Hollywoodienne
* Début de l’histoire surréaliste

Thèmes : Acteur derrière la caméra, ambiance 70’s, années 70, CIA, cinéma, univers du cinéma, film dans le film, inspiré d’une histoire vraie, iran, iraniens, manifestation, manifestants, otages, prise d’otages, relation père-fils, sauvetage etc.

Note : *****

La Rédaction de CinéBooster

Posted in CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (0)

Critique Film Cinéma “Paperboy” Mercredi 17 Octobre 2012

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Critique Film Cinéma “Paperboy” Mercredi 17 Octobre 2012


Critique Film Cinéma Mercredi 17 Octobre 2012

Un polar sensuel et tranchant dans la moiteur du sud de l’Amérique !
PAPERBOY
Thriller (01h48min) – Date de sortie : 17/10/2012
De Lee Daniels (I)
Avec Matthew McConaughey, Zac Efron…
Interdit aux moins de 12 ans

1969, Lately, Floride. Ward Jansen, reporter au Miami Times, revient dans sa ville natale, accompagné de son partenaire d’écriture Yardley Acheman. Venus à la demande de Charlotte, femme énigmatique qui entretient une correspondance avec des détenus…

Bande-Annonce vost : PAPERBOY

Critique Film : PAPERBOY de Lee Daniels (I) avec Matthew McConaughey, Zac Efron…

Par Franck DIPPA PRISO

1969, Lately, Floride. Ward Jansen, reporter au Miami Times, revient dans sa ville natale, accompagné de son partenaire d’écriture Yardley Acheman. Venus à la demande de Charlotte, femme énigmatique qui entretient une correspondance avec des détenus dans le couloir de la mort, ils vont enquêter sur le cas Hillary Van Wetter, un chasseur d’alligators qui risque d’être exécuté sans preuves concluantes. Persuadés de tenir l’article qui relancera leur carrière, ils sillonnent la région, conduits par Jack Jansen, le jeune frère de Ward, livreur du journal local à ses heures perdues. Fasciné par la troublante Charlotte, Jack les emmène de la prison de Moat County jusqu’aux marais, où les secrets se font de plus en plus lourds. L’enquête avance au cœur de cette Floride moite et écrasante, et révèle que parfois, la poursuite de la vérité peut être source de bien des maux…

On arrête pas de découvrir et de redécouvrir Matthew McConaughey au cinéma dans des rôles très différents et très audacieux depuis le début de sa carrière en 1993 (une figuration dans le film “Génération Rebelle” de Richard Linklater).

Le film “Paperboy” n’a pas convaincu au 65ème Festival de Cannes 2012.
Cependant, toute la profession a salué sa performance de journaliste flou qui utilise toute son énergie pour sauver un condamné à mort qui semble être une vrai “crapule”. Vous serez remués par ce conte pour grandes personnes fourni en rebondissements.
Nicole Kidman va aussi vous étonner.
En effet, elle met au placard sa beauté un peu froide pour s’investir d’un style plus énergique, plus fou.
Le réalisateur Lee Daniels (“Precious”) dirige bien ses acteurs.
Il propose au spectateur une bonne intrigue et bon divertissement dans l’ensemble.

Les + :

* Conte pour grands
* Inquiétant
* Captivant
* Excellente direction d’acteurs
* Bonne intrigue
* Magnétique
* Riche
* Saturé
* Esthétique
* Distrayant

Les – :

* “Paperboy” n’innove pas, il nous évoque très vite le polar de Louisiane “Dans 
la brume électrique” de Bertrand Tavernier
* Mix excessif des genres
* Mise en scène laborieuse
* Lourdeur
* Surenchère
* Sérieux
* Grotesque
* Peu drôle
* Raté
* Parfois ridicule

Thèmes : Ambiance 60’s – années 60, Amérique profonde, avocat, juge, procès, tribunal, justice, enquête, inspiré d’une histoire vraie, journaliste, journalisme, reporter, marais, meurtre,assassinat, peine de mort, condamné à mort, prison, prisonnier, maison de correction etc.

Note : *****

La Rédaction de CinéBooster

Posted in CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (0)

Critique Film Cinéma “Killer Elite” Mercredi 26 Octobre 2011

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Critique Film Cinéma “Killer Elite” Mercredi 26 Octobre 2011


Critique Film Cinéma Mercredi 26 Octobre 2011

C’est un film de brutes divertissant mais sans caractère avec un casting *** étoiles pour un résultat * étoile !

KILLER ELITE
Thriller (01h57min) – Date de sortie : 26/10/2011
De Gary McKendry
Avec Jason Statham, Clive Owen, Robert De Niro…
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Basée sur des faits réels, l’histoire suit un groupe d’anciens membres des forces spéciales britanniques pourchassé par des assassins. Afin de sauver son meilleur ami, un ancien de la navy est contraint de mettre un terme à sa retraite.

Bande-Annonce : KILLER ELITE

Critique : KILLER ELITE de Gary McKendry avec Jason Statham, Clive Owen, Robert De Niro…

Par Franck Olivier DIPPA PRISO

Des acteurs connus comme Jason Statham, Clive Owen et Robert De Niro s’éclatent la gueule dans «Killer Elite», un film d’action longuet qui aurait pu être beaucoup plus intéressant s’il avait davantage épousé la réalité.

Pour sauver Hunter, son ancien partenaire et mentor, Danny accepte de reprendre du service et de reformer son équipe. Mais celui qui était l’un des meilleurs agents des forces spéciales va cette fois affronter sa mission la plus périlleuse. Pour réussir, il va devoir percer les secrets d’une des unités militaires les plus redoutées qui soit, le SAS britannique. De doubles jeux en trahisons, il va découvrir un complot qui menace le monde et ce pour quoi il s’est

Afin de sauver son mentor (Robert De Niro), un mercenaire (Jason Statham) doit assassiner trois hommes dangereux. Il est pris en grippe par un agent spécial (Clive Owen) qui tente de l’éliminer.

Au départ ce récit est inspiré d’un livre de Ranulph Fiennes qui se serait basé sur sa propre histoire de vie. On sent que beaucoup de choses se passent en périphérie. L’errance et la vengeance d’un homme qui ne peut plus aller dans son pays, l’implication du Royaume-Uni dans des magouilles, la quête éternelle du pétrole et l’abandon d’anciens soldats qui sont livrés à eux-mêmes. Le tout se déroulant dans les années 1980, une décennie marquée par la guerre et la crise économique.

Rien de tout cela n’apparaît réellement à l’écran. Le réalisateur et scénariste Gary McKendry a sacrifié ces nombreux thèmes importants au profit de l’action. Les scènes explosives sont nombreuses et omniprésentes, saoulant tout au long des deux heures de jeu. Aucune séquence musclée n’est réellement digne d’intérêt (malgré que la mise en scène soit compétente) et le cinéaste a senti le besoin d’enrober ce mélange improbable entre «The Specialist» et «James Bond» par une amourette indigeste qui plombe le rythme.

Prioriser les états d’âme de Jason Statham était également une erreur. Bien que le comédien soit en meilleure forme que dans l’ennuyant remake «The Mechanic», il sera toujours condamné à être le Bruce Willis des pauvres. L’interprète n’arrive pas à amener à son personnage de l’émotion, ce qui rend l’attachement du spectateur complètement inopérant. Pourquoi ne pas avoir priorisé Clive Owen qui possède beaucoup plus de charisme? Entre ces deux hommes se trouve un Robert De Niro qui fait son possible pour s’extirper de ses simagrées habituelles, y arrivant envers et contre tous.

Effort très moyen qui satisfera tout de même les amateurs du genre, «Killer Elite» se contente de bien peu pour en mettre plein la vue. Il y a bien un ou deux moments de réelle tension mais ils sont rapidement court-circuités par une série de répétitions qui retarde inutilement l’intrigue. Au lieu d’un suspense à la «Syriana», le cinéphile se retrouve avec une fausse série B qui se prend terriblement au sérieux. L’écart est énorme.

Les + :

* Quelques endroits rappellent que le tout aurait pu être si dantesque (surtout avec le sujet en place)
* Les prestations de Clive Owen et de Robert De Niro
* Cette réalisation assurée

Les – :

* L’action qui prend le dessus sur les situations et les personnages
* Tous ces thèmes qui sont à peine effleurés
* Le fait de prioriser le destin de Jason Statham qui offre une performance monolithique
* L’essai traîne en longueur et il est redondant

Les thèmes : Action hero, adaptation de roman, amitié, Armes à feu, Combat, Bagarre, Castagne, course poursuite, enlèvement et kidnapping, explosion, explosifs, inspiré d’une histoire vraie, premier film etc…

Note : *****

La Rédaction de CinéBooster

Posted in CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (0)

CINEBOOSTER TV

CINEBOOSTER RADIO

Cinebooster – audio

mars 2019
L M M J V S D
« Jan    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

CINEBOOSTER RADIO