Tag Archive | "prequel"

Critique Film Cinéma : “Le Hobbit : La Désolation de Smaug” – Mercredi 11 décembre 2013

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Critique Film Cinéma : “Le Hobbit : La Désolation de Smaug” – Mercredi 11 décembre 2013


Critique Film Cinéma Mercredi 11 décembre 2013

Le chapitre 2 du Hobbit !
FILM CINEMA LE HOBBIT 2LE HOBBIT : LA DESOLATION DE SMAUG
Fantastique, Aventure (02h41min) – Date de sortie : 11/12/2013
De Peter Jackson
Avec Benedict Cumberbatch, Martin Freeman, Richard Armitage…

Les aventures de Bilbon Sacquet, paisible hobbit, qui sera entraîné, lui et une compagnie de Nains, par le magicien Gandalf pour récupérer le trésor détenu par le dragon Smaug. Au cours de ce périple, il mettra la main sur l’anneau de pouvoir que possédait Gollum…


Bande-Annonce : LE HOBBIT : LA DESOLATION DE SMAUG

Critique Film : LE HOBBIT : LA DESOLATION DE SMAUG de Peter Jackson avec Benedict Cumberbatch, Martin Freeman, Richard Armitage…

Par Franck DIPPA PRISO

Les aventures de Bilbon Sacquet, paisible hobbit, qui sera entraîné, lui et une compagnie de Nains, par le magicien Gandalf pour récupérer le trésor détenu par le dragon Smaug. Au cours de ce périple, il mettra la main sur l’anneau de pouvoir que possédait Gollum…

Le film “Le Hobbit : La Désolation de Smaug” est un des films les plus attendus de l’année 2013. La cible de ce projet ce sont les passionnés de fantastique et de récits épiques. “Le Hobbit : La Désolation de Smaug” est artistiquement et esthétiquement beau. Il n’y a presque rien à redire à ce sujet.
Les affrontements et les chorégraphies sont sublimes.
Les costumes, les coiffures, les maquillages et les décors sont exceptionnels et grandioses.
Les ennemis légendaires des nains (les orques, l’ours-garou, les araignées géantes et l’imposant dragon Smaug) sont saisissants et impressionnants émotionnellement et physiquement.

Jennifer Lawrence alias Katniss Everdeen dans « Hunger Games : L’Embrasement » n’est pas la seule comédienne en ce moment au cinéma à savoir manier un arc. Dans le chapitre 2 du « Hobbit : La désolation de Smaug », c’est aussi le cas de Evangeline Lilly alias Tauriel, une jeune Elfe guerrière de 600 ans. Elle est chef de la garde rapprochée du roi Thranduil, père de Legolas (Orlando Bloom). Et son cœur balance entre Legolas et un nain beau gosse et pas si petit. Les puristes de J.R.R Tolkien sont déjà montés au créneau car ce personnage n’existe pas dans le livre. Le désir des scénaristes et du réalisateur est de rajouter une touche de féminine à cette aventure pleine de testostérones et quelques dollars de plus au de recette au passage. D’ailleurs ce n’est pas le seul additif. Il y a d’autres canevas narratifs qui ne se trouvent pas dans le livre original qui fait seulement 370 pages. A cause de l’appât du gain il faut bien trouver le moyen de rallonger l’histoire afin de fabriquer un simulacre de saga très rentable.

Autre exemple : Legolas lui aussi n’est pas un personnage du roman de Tolkien (et oui c’est une autre pièce rapportée). Quant à son amour pour Tauriel, son comportement et ses agissements (la désobéissance à son père Thranduil roi des elfes en accompagnant Tauriel pour secourir les nains et compagnie) tout cela est un peu surprenant quand on connaît ce personnage de la franchise du Seigneur des Anneaux. Il est plutôt intolérant et sévère.

« Le Hobbit : La désolation de Smaug » est plus noir que le précédent. Et rien à voir avec « Le Seigneur des Anneaux » qui était encore plus sombre du début à la fin du récit. C’est normal car la cible était les adultes. Ici le spectateur recherché est plus jeune. D’où la légèreté de cette histoire.

Le hobbit, Martin Freeman alias Bilbon Sacquet est prodigieusement touchant et crédible. Il est héroïque, naïf et captivant. Smaug le dragon (voix de Benedict Cumberbatch alias Sherlock et complice de Martin Freeman alias Dr Watson dans la série tv Sherlock) est drôle, impressionnant, terrifiant parfois et réaliste. Evangeline Lilly alias Tauriel un des personnages intrus est malgré tout efficace.

Ce deuxième volet est bon. Il y a bien un souhait d’étendre la narration. Ce qui fait bien ressentir les plus de 02 heures 40 minutes. En effet, nous aurions pu nous passer de certaines scènes sans conséquences négatives pour l’ensemble de l’œuvre. Incontestablement, les nouveaux personnages « imposteurs » sont de vraies valeurs ajoutées pour cette aventure car ils se fondent bien dans le décor. Un monde étonnant et bien compliqué sorti tout droit de l’imagination fantastique de J.R.R Tolkien pour le plus grand plaisir des amateurs d’extraordinaire.

Les + :

* La réalisation
* Les décors
* Le récit
* Les effets spéciaux
* Le jeu des acteurs
* Bilbon est excellent
* Le dragon est convainquant

Les – :

* L’introduction des nouveaux personnages “intrus” Tauriel et Legolas (inexistants dans le livre de J.R.R Tolkien)

Thèmes : Adaptation de roman, créatures fantastiques, Diptyque, dragon, films en 3D – en relief, heroïc-fantasy, Magie et magiciens, nains, liliputiens, prequel etc.

Note : *****

La Rédaction de CinéBooster

Posted in CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (0)

Critique Film Cinéma “Prometheus” Mercredi 30 Mai 2012

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Critique Film Cinéma “Prometheus” Mercredi 30 Mai 2012


Critique Film Cinéma Mercredi 30 Mai 2012

L’origine de la saga Alien !
PROMETHEUS
Science-Fiction (02h03min) – Date de sortie : 30/05/2012
De Ridley Scott
Avec Michael Fassbender, Charlize Theron…
Interdit aux moins de 12 ans

Une équipe d’explorateurs découvre un indice sur l’origine de l’humanité sur Terre. Cette découverte les entraîne dans un voyage fascinant jusqu’aux recoins les plus sombres de l’univers. Là-bas, un affrontement terrifiant qui décidera de l’avenir de l’humanité les attend.

Bande-Annonce : PROMETHEUS

Critique Film : PROMETHEUS de Ridley Scott
avec Michael Fassbender, Charlize Theron…

Par Franck Olivier DIPPA PRISO

Prochainement

Les + :

Les – :

Thèmes : Alien, extraterrestre, aliens tueurs, blockbusters, superproductions US, Espace, astronaute, cosmonaute, expérience scientifique, chercheur scientifique, films en 3D – en relief, prequel, suite longtemps attendue, Survival, twist ending et fin qui tue, vaisseau spatial et soucoupe volante etc.

Note : *****

La Rédaction de CinéBooster

Posted in CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (0)

Critique Film Cinéma “Le Chat Potté” Mercredi 30 Novembre 2011

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Critique Film Cinéma “Le Chat Potté” Mercredi 30 Novembre 2011


Critique Film Cinéma Mercredi 30 Novembre 2011

LE CHAT POTTE
Animation (01h30min) – Date de sortie : 30/11/2011
De Chris Miller (II)
Avec Antonio Banderas, Salma Hayek…
Film pour enfants à partir de 6 ans

Avant sa rencontre avec Shrek, le Chat Potté a eu une jeunesse pleine de surprises… Découvrez l’histoire du plus félin des aventuriers. Miaou!

Bande-Annonce : LE CHAT POTTE

Critique : LE CHAT POTTE de Chris Miller (II) avec Antonio Banderas, Salma Hayek…

Par Franck Olivier DIPPA PRISO

Le Chat Potté est un personnage légendaire de la franchise d’animation achevée “Shrek”.
Le film “Le Chat Potté” est une excentricité amusante et sympathique pour tous les publics (surtout la famille).
C’est un spectacle, une récréation sans prétention.

C’était bien avant que notre mythique Chat Potté ne croise la route de Shrek… Le légendaire félin, et non moins redoutable amant, s’était alors embarqué dans un périple riche en rebondissements, avec la ravissante et rusée Kitty Pattes de Velours et Humpty Alexandre Dumpty, véritable “cerveau” de l’opération. Leur objectif : s’emparer de la fameuse Oie aux Œufs d’Or pour sauver la ville où le Chat Potté a grandi. Voici l’histoire véridique du Chat, du Mythe, de la Légende et… des Bottes !

Le Chat Potté (le pote de Shrek) au fameux accent espagnol (la voix d’Antonio Banderas en version originale donc en anglais) est de retour mais cette fois pour ses propres aventures.
Son but est de sauver sa dignité.
Tout au long de ses périples, il va croiser des protagonistes étonnants comme la chatte Batman (la voix de Salma Hayek) et aussi le fabuleux Humpty Dumpty (la voix de Zach Galifianakis).

Il est parfois dangereux de se lancer dans un spin-off.
A force de souvent trop tirer sur la corde, elle se casse (les pièges de la routine, la redondance, le manque d’inspiration et d’originalité).
Mais ce n’est pas le cas pour l’opus un de “Le Chat Potté” de Chris Miller (II) (réalisateur de “Shrek Le Troisième”).
Cette nouvelle saga s’appuie sur le retour sur sa jeunesse, sa famille, son parcours, son ancienne et mauvaise vie, son futur, et son envie de se bonifier.
Bon c’est vrai, le traitement est superficiel, mais les thèmes sont assez intéressants pour tenir en haleine le spectateur pendant 1h30.

Cette production est bonne. La recette est simple : des animaux charmants, attachants pour les enfants et des références imparables pour les adultes.
L’humour et l’action passent bien, avec une animation éclatante, le tout avec les effets spéciaux 3D plaisants.
Un joli emballage à découvrir, brillant même qui utilise beaucoup l’ambiance espagnole comme trame avec des tours de danse et un classique de scène de tauromachie.

Dans ce long-métrage nous sommes encore plongés dans les fables de l’enfance et le western.
Évidemment les nombreux clins d’œil ne manquent pas (“Desperado”, “Les Voyages de Gulliver”, “Shrek” etc…).
Toutes ses énumérations sont bien au service de l’exposé et des rôles, très attrayants mais qui malheureusement ne sortent pas du lot.

La production vise un jeune public fan de divertissement à grand spectacle seulement, en mettant de coté l’émotion et c’est dommage.
Ce long-métrage surfe plus sur le style de film d’animation comme “L’Age de Glace” et la proposition est honnête, venez juste prendre un peu de plaisir, faites une pause miaou !

Les + :

* Notre chat héros est adorable
* La qualité est au rendez-vous
* Les effets visuels de l’image sont au top
* C’est un bon divertissant pour toute la famille

Les – :

* Parfois le film s’essouffle et n’accroche plus
* Ce film d’animation ne restera pas dans les mémoires

Les thèmes : Amour contrarié, amour impossible,
blockbusters, superproductions US, Chat, déjanté, Dessin animé et animation, drôles de méchants, films en 3D – en relief, les animaux ont la parole, prequel, situation comique, gag, spin-off et films, séries dérivés, voix-off etc…

Note : *****

La Rédaction de CinéBooster

Posted in CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (0)

CINEBOOSTER TV

CINEBOOSTER RADIO

Cinebooster – audio

juin 2019
L M M J V S D
« Jan    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

CINEBOOSTER RADIO