Tag Archive | "relation père"

Critique Film Cinéma : “The Foreigner” – Mercredi 08 Novembre 2017

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Critique Film Cinéma : “The Foreigner” – Mercredi 08 Novembre 2017


Critique Film Cinéma Mercredi 08 Novembre 2017

La vengeance d’un père est un plat explosif !
THE FOREIGNER
Action, Thriller (01h54min) – Date de sortie : 08/11/2017
De Martin Campbell
Avec Jackie Chan, Pierce Brosnan, Orla Brady…
Chinois, Britannique

A Londres, un modeste propriétaire de restaurant de Chinatown va tenter de retrouver les terroristes irlandais responsables de la mort de sa fille.


Bande-Annonce : THE FOREIGNER



Critique Film : THE FOREIGNER de Martin Campbell avec Jackie Chan, Pierce Brosnan, Orla Brady…

Par Franck DIPPA PRISO

Le film “THE FOREIGNER” de Martin Campbell est adapté d’un best-seller de Stephen Leather. Jackie Chan alias Quan Ngoc Minh, immigré et modeste restaurateur chinois de Chinatown souhaite retrouver les terroristes irlandais de l’IRA qui ont tué sa fille dans un magasin de Londres en Angleterre. Des semaines après le drame, ce père dévasté attend un résultat de la justice. Mais l’enquête n’avance pas assez vite à son goût. Il va donc décider de se rendre justice lui-même afin de venger l’assassinat de sa fille adolescente. M. Minh va traquer un politicien irlandais de Belfast Pierce Brosnan alias le ministre Liam Hennessy afin de démasquer les responsables de l’attentat terroriste. Il lui demande de dévoiler le nom des auteurs de l’attentat, sans succès. Minh endeuillé, torturé et assoiffé de vengeance décide alors de faire bouger les choses en employant les grands moyens. Il exploite ses talents secrets d’expert en arts martiaux, en cascades, en explosifs, et met la pression au ministre. C’est alors le début de l’affrontement psychologique, stratégique et physique entre les deux hommes.

Il faut l’avouer Jackie Chan est un acteur (vieillissant) unique très talentueux dans sa zone de compétences, le combat, les cascades et la comédie. Cependant, il a toujours eu du mal depuis le début de sa carrière américaine à s’imposer dans d’autres types de rôles (plus sérieux et plus psychologique). Et oui ! N’est pas brillant acteur studio qui veut mais qui peut ! De plus en faisant toujours la même chose au cinéma, il y a ce confort mais aussi ce risque d’avoir une étiquette et d’être classifié dans cette industrie du divertissement. Malgré tout, dans ce projet on décèle un potentiel chez Chan qui reste à travailler encore en profondeur (il n’est jamais trop tard pour apprendre). Ce rôle contre-emploi est un risque payant pour lui. Oui il est capable de faire autre chose que des comédies d’action loufoques. Pourtant, Jackie Chan qui pleure dans un nouveau costume d’interprétation pour l’instant ce n’est pas assez crédible.

Quant à l’ex-James Bond Pierce Brosnan, il retrouve ici son compère de “Goldeneye” le réalisateur Martin Campbell (“Casino Royal”). Etant plus expérimenté comme comédien dans les interprétations complexes, il vole un peu la vedette à Jackie Chan. Il est presque parfait, énigmatique et surprenant. Le budget est loin de celui des films 007 avec des scénarios plus élaborés donc pour compenser cela l’action arrive très lentement.

Aujourd’hui la réalité et l’actualité dépassent la fiction de cette production. Et c’est choquant dans notre contexte actuel des attentats terroristes perpétrés dans le monde entier et récemment à Londres de recevoir en plein visage ses images atroces de plusieurs cadavres d’adolescents et jeunes blessés dans une rue marchande et fréquentée de la capitale britannique.

Ce récit dramatique de vengeance est bien monté avec des temps spectaculaires, des scènes de combats dans lesquelles Jackie Chan tire bien profit des limites de son corps usé de 63 ans.
La mise en scène est de qualité. Le long-métrage “THE FOREIGNER” a un atout étonnant : le duo Chan et Brosnan. Les deux stars proposent une interprétation générale digne de leur réputation.

Les + :

* Combats pectaculaires
* Bon jeu d’acteurs

Les – :

* Démarrage lent
* Jackie Chan doit encore progresser dans l’interprétation de ce type de rôle (dramatique)

Mots clés, Tags, Thèmes : Terrorisme, Terroristes, Relation père, Fille, Fusillade, Fusillade d’enfer, Anglais et Angleterre, Action Hero, Face à face, Explosion, Explosifs, Combat, Bagarre, Castagne, Londres, Personnalités, politiques, Politique, Politicien, Vengeance, Jeunes adultes, Grande-Bretagne, Adrénaline etc.

Note : *** (3/5)

La Rédaction de CinéBooster

Posted in CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (0)

Critique Film Cinéma “Taken II” Mercredi 03 Octobre 2012

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Critique Film Cinéma “Taken II” Mercredi 03 Octobre 2012


Critique Film Cinéma Mercredi 03 Octobre 2012

Le 2ème chapitre du film de “castagne” Taken !
TAKEN 2
Action (01h38min) – Date de sortie : 03/10/2012
De Olivier Megaton
Avec Liam Neeson, Maggie Grace…
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Dans “Taken”, Bryan Mills, ex-agent de la CIA aux compétences si particulières, a réussi à arracher sa fille des mains d’un gang mafieux. Un an plus tard, le chef du clan réclame vengeance. Cette fois-ci, c’est après lui qu’ils en ont.

Bande-Annonce : TAKEN 2

Critique Film : TAKEN 2 de Olivier Megaton avec Liam Neeson…

Par Franck DIPPA PRISO

Liam Neeson incarnera à nouveau Bryan Mills, un agent de la CIA retraité qui possède des aptitudes en autodéfense particulièrement développées. Dans le premier volet, il s’est engagé dans une quête internationale pour tenter de retrouver sa fille Kim qui avait été enlevée par des criminels faisant du trafic humain. Dans Taken 2, le père de l’un des criminels en question décide de prendre en otage Bryan et sa femme pendant leur voyage en famille à Istanbul. Bryan doit alors faire confiance à Kim pour les sortir du pétrin.

Après le réalisateur Pierre Morel, c’est Olivier Mégaton qui s’y colle, mais la formule reste malheureusement identique : Taken + Taken 2 = Action Bis.
Le scénario est donc une variable mise de côté ici.
Le long-métrage “Taken 2” est à mettre au rayon du déjà-vu.
Cependant, les amateurs d’action virile seront un peu satisfaits.
Nous avons là une suite du film “Taken” vite expédiée.
C’est un pur projet commercial de base et sans saveur.
C’est triste, la réalisation et la production offrent un divertissement moyen dont le seul argument est l’action à tout prix au détriment de l’existence d’un semblant d’un intrigue et de scénario.
C’est dommage il n’y a aucune effet de surprise et les points négatifs sont largement supérieurs aux positifs.
Ce thriller est bourré de clichés et les dialogues sont déplorables.

Les + :

* Efficace

Les – :

* Manque d’un vrai suspense

Thèmes : Agent secret, espion, espionnage, Armes à feu, Combat, Bagarre, Castagne, course poursuite, enlèvement et kidnapping, gangsters, truands & bandits, mafia, pègre, relation père, fille, suite, sequel, Turquie, Turcs, vengeance etc.

Note : *****

La Rédaction de CinéBooster

Posted in CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (0)

Critique Film Cinéma “Contrebande” Mercredi 16 Mai 2012

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Critique Film Cinéma “Contrebande” Mercredi 16 Mai 2012


Critique Film Cinéma Mercredi 16 Mai 2012

Mark Wahlberg porte à deux bras ce thriller d’action classique (déjà vu) mais sincère. La réalisation est réaliste et le résultat est plutôt correct au final.
CONTREBANDE

Action (01h51min) – Date de sortie : 16/05/2012
De Baltasar Kormakur
Avec Mark Wahlberg, Kate Beckinsale…

Ancien contrebandier, Chris Farraday s’est construit une vie paisible avec sa femme et leurs deux fils, jusqu’au jour où son jeune et naïf beau-frère Andy manque à ses engagements dans une opération de trafic de drogues. Pour aider Andy, Chris reprend du service en tant que contrebandier…

Bande-Annonce : CONTREBANDE

Critique Film : CONTREBANDE de Baltasar Kormakur
avec Mark Wahlberg, Kate Beckinsale…

Par Franck Olivier DIPPA PRISO

Prochainement

Chris Farraday a tiré un trait sur son passé criminel et s’est construit une vie paisible avec sa femme Kate et leurs deux fils, jusqu’au jour où son jeune et naïf beau-frère Andy manque à ses engagements dans une opération de trafic de drogues montée par l’inquiétant petit caïd local Tim Briggs. Pour aider Andy à s’acquitter de sa dette, Chris est forcé de reprendre du service et se tourne vers ce qu’il connaît le mieux : la contrebande.
Avec l’aide de son meilleur ami Sebastian, Chris s’assure la coopération de quelques relations éprouvées, dont son ami d’enfance Danny Rayner, et élabore un coup qui devra lui assurer des millions en faux billets, contre un simple aller-retour au Panama, ce sous l’oeil suspicieux du Capitaine Camp que des antécédents houleux avec le père de Chris rendent d’autant plus méfiant.
L’opération s’avère vite être une impasse. Chris n’a plus que quelques heures pour mettre la main sur le butin. Il va devoir faire appel à des talents auxquels il avait renoncé depuis longtemps et naviguer entre la pègre locale, la police et les douanes, avant que sa femme et leurs fils ne servent de dédommagement à Briggs.

Les + :

Les – :

Thèmes : Argent, contrebande, dettes, endettement, Famille, relation familiale, fusillade, fusillade d’enfer, gangsters, truands & bandits, mafia, pègre, otages / prise d’otages, remake, Sur l’eau : bateau, barque, voilier, trafic de drogue etc.

Note : *****

Le dernier bijou du réalisateur Jacques Audiard est puissant, poignant, sombre et lumineux ! La force de ce projet réside dans une interprétation magistral des acteurs, des images sublimes, et une musique prenante, harmonieuse et juste. Le tout offre un grand moment de cinéma ! On passe du rire aux larmes avec ses deux héros et malgré les épreuves de la vie qui les touchent, ils essaient toujours sans cesse de la dompter.
DE ROUILLE ET D’OS
Drame (01h55min) – Date de sortie : 17/05/2012
De Jacques Audiard
Avec Marion Cotillard, Matthias Schoenaerts…
Film en sélection officielle – Compétition au Festival de Cannes 2012

Ça commence dans le Nord.
Ali se retrouve avec Sam, 5 ans, sur les bras. C’est son fils, il le connaît à peine. Sans domicile, sans argent et sans amis, Ali trouve refuge chez sa sœur à Antibes. Là-bas, c’est tout de suite mieux, elle les héberge dans le garage de son pavillon, elle s’occupe du petit et il fait beau.
A la suite d’une bagarre dans une boîte de nuit, son destin croise celui de Stéphanie. Il la ramène chez elle et lui laisse son téléphone.
Il est pauvre ; elle est belle et pleine d’assurance. C’est une princesse. Tout les oppose.
Stéphanie est dresseuse d’orques au Marineland. Il faudra que le spectacle tourne au drame pour qu’un coup de téléphone dans la nuit les réunisse à nouveau.
Quand Ali la retrouve, la princesse est tassée dans un fauteuil roulant : elle a perdu ses jambes et pas mal d’illusions.
Il va l’aider simplement, sans compassion, sans pitié. Elle va revivre.

Bande-Annonce : DE ROUILLE ET D’OS

La Rédaction de CinéBooster

Posted in CinéBooster PresseCommentaires (2)

Critique Film Cinéma “Battleship” Mercredi 11 Avril 2012

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Critique Film Cinéma “Battleship” Mercredi 11 Avril 2012


Critique Film Cinéma Mercredi 11 Avril 2012

Il faut exterminer les envahisseurs extraterrestres de notre planète Terre ! Encore une fois !
BATTLESHIP
Action (02h10min) – Date de sortie : 11/04/2012
De Peter Berg
Avec Taylor Kitsch, Rihanna…

Les combats acharnés, livrés sur terre, en mer et dans les airs, pour sauver notre planète d’une force mystérieuse qui menace de l’anéantir.

Bande-Annonce : BATTLESHIP

Critique Film : BATTLESHIP de Peter Berg avec Taylor Kitsch, Rihanna…

Par Franck Olivier DIPPA PRISO

Océan Pacifique… Au large d’Hawaï, l’US Navy déploie toute sa puissance. Mais bientôt, une forme étrange et menaçante émerge à la surface des eaux, suivie par des dizaines d’autres dotées d’une puissance de destruction inimaginable.
Qui sont-ils ? Que faisaient-ils, cachés depuis si longtemps au fond de l’océan ?
A bord de l’USS John Paul Jones, le jeune officier Hopper, l’Amiral Shane, le sous-officier Raikes vont découvrir que l’océan n’est pas toujours aussi pacifique qu’il y paraît.
La bataille pour sauver notre planète débute en mer.

Ce film n’a aucun intérêt hormis les effets spéciaux !
Petite information, si vous avez le temps, restez jusqu’à la fin du générique de fin, il y a une scène d’introduction (un peu flippante) pour le chapitre 2.

Les + :

* Les effets spéciaux sont soignés

Les – :

* Tout le reste

Les thèmes : Alien, extraterrestre, armée, Attaque, invasion alien, blockbusters, superproductions US, Chanteurs et chanteuses au cinéma, série, explosion, explosifs, Marine et Marins, mer et océan, relation père, fils, sauver la terre, soldat, militaire, Sur l’eau : bateau, barque, voilier etc.

Note : *****

La Rédaction de CinéBooster

Posted in CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (2)

Critique Film Cinéma “La Colère des Titans” Mercredi 28 Mars 2012

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Critique Film Cinéma “La Colère des Titans” Mercredi 28 Mars 2012


Critique Film Cinéma Mercredi 28 Mars 2012

Le chapitre 2 du combat de Persée (fils de Zeus, moitié Dieu et moitié homme) contre les titans !
LA COLERE DES TITANS
Aventure (01h39min) – Date de sortie : 28/03/2012
De Jonathan Liebesman
Avec Sam Worthington, Liam Neeson…

Une décennie après sa victoire héroïque sur le monstrueux Kraken, Persée, le demi-dieu fils de Zeus, tente de mener une vie paisible de pêcheur, tout en élevant son fils de dix ans, Hélius. Mais alors que les dieux perdent de leur puissance, les Titans sont sur le point de se libérer…

Bande-Annonce : LA COLERE DES TITANS

Critique Film : LA COLERE DES TITANS de Jonathan Liebesman avec Sam Worthington, Liam Neeson…

Par Franck Olivier DIPPA PRISO

L’opus 2 raconte la suite des aventures de Persée (fils de Zeus, 50% Dieu et 50% Homme) contre les Titans.
En 2010 le remake vide du 1er film (“Le Choc des Titans” (film culte de 1981) n’avait pas remporté un grand succès.
Les effets spéciaux dominaient la narration et la 3D ratée donnait de migraines.
Cependant, la première quête de notre héros était quand même une découverte pour certaines personnes du public et bénéficiait donc d’un effet de curiosité.
Malheureusement, la suite de cette saga est un peu banale.
Le scénario est plat.

Dix ans après avoir vaincu le monstre Kraken, au terme d’une bataille héroïque, Persée, demi-dieu et fils de Zeus, tente de mener une vie paisible dans un village où il est pêcheur et s’occupe, seul, de son fils de dix ans, Hélius.
Mais Persée ne se doute pas que les dieux se sont engagés dans une lutte de pouvoir qui menace son existence tranquille. Affaiblis par le manque de dévotion des hommes, les dieux risquent bien de perdre leur immortalité et de ne plus pouvoir garder le contrôle sur leurs redoutables prisonniers, les Titans, et leur chef cruel, Kronos, père de Zeus, de Hadès et de Poséidon : les trois frères ont détrôné leur père depuis longtemps et l’ont envoyé croupir au plus profond du Tartare, donjon situé dans les entrailles des Enfers.
Désormais, Persée n’a d’autre choix que d’accepter son destin lorsque Hadès et Arès, fils de Zeus, changent de camp et passent un accord avec Kronos pour capturer le roi des dieux. Tandis que les pouvoirs divins de Zeus diminuent, la puissance des Titans, elle, s’accroît, et les forces des ténèbres se déchaînent sur Terre.
Persée fait appel à la reine guerrière Andromède, au fils de Poséidon, le demi-dieu Agénor, et au dieu déchu Héphaïstos pour s’enfoncer dans les Enfers dans le but de libérer Zeus, de vaincre les Titans et de sauver l’humanité…

Le demi-dieu Persée alias Sam Worthington et ses nouveaux compagnons d’armes doivent aller sous terre (en enfer) afin de sauver Zeus ainsi que la terre d’une destruction certaine.

Ce 2ème long-métrage a corrigé beaucoup de choses.
Les effets spéciaux sont encore meilleurs et l’histoire est bien adaptée à la 3D.
Les batailles sont étonnantes, le final est épatant, les intentions et les scènes éclatantes (le labyrinthe du Tartare est extraordinaire).

Le défaut principal de ce projet est l’excès d’action et le peu de matière. Le scénario est assez brouillon.
Les multiples changements de positions sont invraisemblables et les conversations lourdes sont également des problèmes notables.
Il n’y a pas vraiment d’évolution des personnages, et pour ceux qui sont intéressants, ils sont éliminés avant leur développement.
En ce qui concerne les interprétations, elles sont justes convenables. Arès alias Edgar Ramirez joue bien le fou de rage et Héphaïstos alias Bill Nighy est excellent.
Persée alias Sam Worthington, Zeus alias Liam Neeson, Hadès alias Ralph Fiennes, et Andromède alias Rosamund Pike sont fades.

Jonathan Liebesman (“Battle : Los Angeles”) assure à la mise en scène. Techniquement, il est équipé et ça se voit mais ça la sauce ne prend pas.
Cette récréation cinématographique hollywoodienne est en dessous de ce qu’il y a eu de bien récemment (“Hunger Games”, “John Carter”). C’est toujours triste de régressé après des exemples comme “300”, “Thor”…

Les + :

* Les effets spéciaux, les décors et les costumes sont appréciables
* La 3D est assez au point

Les – :

* Le scénario et les personnages et les acteurs sont sans consistance
* L’histoire est régulièrement répétitive

Les thèmes : Bataille, champ de bataille, blockbusters, superproductions US, Combat, Bagarre, Castagne, créatures fantastiques, Dieu, Déesse, films en 3D – en relief, guerrier, mythologie grecque et grèce antique, relation père, fils, suite, sequel etc.

Note : *****

La Rédaction de CinéBooster

Posted in CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (2)

Critique Film Cinéma “Footloose” Mercredi 21 Décembre 2011

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Critique Film Cinéma “Footloose” Mercredi 21 Décembre 2011


Critique Film Cinéma Mercredi 21 Décembre 2011

Rébellion par la danse !
FOOTLOOSE
Comédie (01h53min) – Date de sortie : 21/12/2011
De Craig Brewer
Avec Kenny Wormald, Julianne Hough…
Film pour enfants à partir de 10 ans

Ren et sa mère Ethel quittent Chicago pour une petite ville. Passionné de rock et danseur effréné, Ren heurte les conceptions morales de la communauté et de son pasteur, maître à penser du lieu…

Bande-Annonce : FOOTLOOSE


Bande-Annonce vost : FOOTLOOSE

Critique : FOOTLOOSE de Craig Brewer…

Par Franck Olivier DIPPA PRISO

Sympathique, mais inutile remake d’un film à succès des années 1980, «Footloose» fait revivre cette importante période où il est nécessaire de s’affranchir de ses parents. Vraiment meilleur que ce que la bande-annonce laissait paraître.

Ren et sa mère Ethel quittent Chicago pour une petite ville. Passionné de rock et danseur effréné, Ren heurte les conceptions morales de la communauté et de son pasteur, maître à penser du lieu. C’est alors que Ren tombe amoureux de la fille du pasteur et que les autres jeunes se rallient à Ren…

Une loi est faite pour être changée. C’est ce que pensent l’adolescent Ren (Kenny Wormald), Ariel (Julianne Hough) et leurs amis en cherchant le meilleur moyen de convaincre les adultes d’abandonner leurs règlements qui les empêchent d’organiser une fête.

En cette période où la danse et le chant sont si populaires, un remake du long métrage culte «Footloose» n’est pas surprenant. Pour une rare fois, l’équipe derrière ce projet a respecté l’essence de la version de 1984, reprenant pratiquement le même canevas. Il sera encore question du désir d’émancipation de la jeunesse, d’un étranger d’un grand centre urbain qui aboutit dans un bled perdu, de son amour pour la fille du révérend, des sermons de ce dernier, etc. De quoi éviter les fans de la première heure de trop rouspéter. Étrangement, malgré la grande inutilité de l’entreprise (pourquoi ne pas revoir la première mouture, tout simplement?), la magie finit par opérer. Un charme certain se dégage des situations kitch, l’humour léger touche la cible et la portion plus moralisatrice où les grands discours abondent se délecte avec un sourire en coin, gracieuseté du savoureux Dennis Quaid en homme de foi inébranlable.

Les changements les plus notables résultent généralement de l’époque. Bien que quelques tubes phares soient de retour (dont le mythique thème titre), les chansons versent allègrement dans les rythmes hip-hop et elles ne marqueront certainement pas au fer blanc les cinéphiles. Les chorégraphies, peut-être plus élaborées, mais ultimement moins satisfaisantes, peuvent néanmoins compter sur la mise en scène bien dosée de Craig Brewer (à qui l’on doit les réussis «Hustle & Flow» et «Black Snake Moan»), qui sacrifie les retours dans le temps pour une intrigue beaucoup plus linéaire, un brin artificiel, mais pas trop. La plupart des comédiens jouent dans la note, entre vieux pros pas toujours bien exploités (dont Andy MacDowell et Kim Dickens de la sublime série «Treme») et jeunes premiers prometteurs. Même le danseur Kenny Wormald arrive à prendre sa place, s’affranchissant presque de l’ombre de Kevin Bacon. Le seul faux pas se trouve du côté de l’exubérante Julianne Houghs qui en fait beaucoup trop, oubliant du coup à rendre crédible sa relation avec le héros. Un spectateur friand de sociologie se plaira à analyser l’évolution des adolescentes entre les deux récits, avec ce personnage féminin qui passe en moins de 30 ans de la petite fille douce et innocente à la bombe sexuelle, garce et vulgaire…

S’il est légitime de se demander ce qui peut bien expliquer l’existence de cette variation sur les mêmes thèmes, le résultat est loin d’être catastrophique tant le tout se regarde aisément. Cela ne deviendra toutefois pas un classique. À quand un remake de «Grease», de «Flashdance» et de «Dirty Dancing»?

Les + :

* Enfin un remake qui se tient
* L’original a été respecté à 85%, ce qui donne un film attrayant, drôle et touchant
* L’interprétation est tout à fait appropriée
* La réalisation demeure compétente

Les – :

* À quoi bon refaire le tout si c’est pour rien offrir de nouveau en retour?
* Les chorégraphies et les nouvelles chansons sont très inégales, ne restant que trop rarement en tête
* Julianne Hough devrait peut-être continuer à chanter plutôt que de jouer

Les thèmes : Adolescent, adolescence, Amérique profonde, amour contrarié, amour impossible, cameo du réalisateur, Danse – Danseuse, Danseur, école, collège, lycée,  salle de cours, puritanisme, relation père, fille, Remake de film américain, ville, village etc…

Note : *****

La Rédaction de CinéBooster

Posted in CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (2)

CINEBOOSTER TV

CINEBOOSTER RADIO

Cinebooster – audio

janvier 2019
L M M J V S D
« Déc    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

CINEBOOSTER RADIO