Tag Archive | "Survival"

Critique Film Cinéma “Resident Evil : Retribution” Mercredi 26 Septembre 2012

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Critique Film Cinéma “Resident Evil : Retribution” Mercredi 26 Septembre 2012


Critique Film Cinéma Mercredi 26 Septembre 2012

Le 5ème et avant dernier chapitre de la saga Resident Evil !
RESIDENT EVIL : RETRIBUTION
Action (01h35min) – Date de sortie : 26/09/2012
De Paul W.S. Anderson
Avec Milla Jovovich, Michelle Rodriguez…

Le terrifiant virus mis au point par Umbrella Corporation continue à faire des ravages partout sur terre, transformant les populations en légions de morts-vivants affamés de chair humaine. Alice, s’éveille au cœur du plus secret des complexes industriels d’Umbrella.

Bande-Annonce : RESIDENT EVIL : RETRIBUTION

Critique Film : RESIDENT EVIL : RETRIBUTION de Paul W.S. Anderson avec Milla Jovovich, Michelle Rodriguez…

Par Franck DIPPA PRISO

Le terrifiant virus mis au point par Umbrella Corporation continue à faire des ravages partout sur Terre, transformant les populations en légions de morts-vivants affamés de chair humaine. Alice, l’ultime espoir de notre espèce, s’éveille au cœur du plus secret des complexes industriels d’Umbrella. Au gré de son exploration à haut risque et de ses découvertes, les zones d’ombre de sa vie s’éclairent… Plus que jamais, Alice continue à traquer les responsables de l’atroce infection. De Tokyo à New York, de Washington à Moscou, elle les pourchasse jusqu’à la révélation explosive qui va remettre en cause toutes ses certitudes. Avec l’aide de nouveaux alliés et d’anciens amis, Alice va devoir se battre pour survivre dans un monde hostile, au bord du néant. Le compte à rebours a commencé…

Le générique de début montre à reculons la scène de fin du précédent film.
Cette démarche introductive est informative, rénovante, inattendue et efficace.
Dommage que juste après le scénario lance notre héroïne Milla Jovovich alias Alice dans une explication verbale superflue qui prend le spectateur pour un idiot.

Ce cinquième chapitre se déroule dans la principale base d’Umbrella Corporation.
New York, Moscou et Tokyo sont les terrains de jeux pour l’affrontement physique, virtuel et mental dirigé par la Reine Rouge (puissant ordinateur maléfique sous les traits d’une petite fille).
Les premières scènes d’actions et de combats sont surprenantes et bien orchestrées.
Le spectateur est dans une grande attente sur la suite des évènements.
Alice est de nouveau captive d’Umbrella Corporation.
A son réveil, elle est interrogée et torturée.
Sa seule obsession est de s’échapper de sa gigantesque prison sous la glace polaire.
Elle reçoit de l’aide de l’intérieur de son ennemi de toujours Shawn Roberts alias Albert Wesker ainsi que d’une guerrière asiatique surprise en la personne de Bingbing Li alias Ada Wong.
Une équipe se mobilise également pour la secourir en surface.
Ils vont tous devoir affronter des monstres affreux et puissants (une horde de zombies et des géants) relativement bien incrustés dans l’espace.
Le jeu vidéo est bien repris en particulier aux scènes de bataille à l’ascenseur.

Les effets spéciaux sont compétents et étonnants, parfois même mieux que ceux du précédent volet Resident Evil : Afterlife. Normalement, les combats sont perdus d’avance par les humains insignifiants face aux titans hideux mais la logique n’est pas un facteur à considérer dans ce récit. C’est les bons, les héros qui doivent gagner même si certains affrontements sont clairement ridicules.
Il y a beaucoup d’énormités mais au final cela reste un divertissement regardable, cependant très basique et très répétitif par rapport aux chapitres précédents.

Les + :

* Bons effets spéciaux
* Combats appréciables

Les – :

* Pas de renouvellement de cette franchise vache à lait
* Exploitation du jeu vidéo Resident Evil épuisé (manque cruel d’inspiration)
* Scénario risible
* Illogique
* Prévisible

Thèmes : Action héroïne, adaptation de jeu vidéo, Armes à feu, épidémie, virus, monde post-apocalyptique, mutation, mutant, poursuite en voiture, suite, sequel, Survival, traque, zombie, mort-vivant, contaminés etc.

Note : *****

La Rédaction de CinéBooster

Posted in CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (0)

Critique Film Cinéma “Prometheus” Mercredi 30 Mai 2012

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Critique Film Cinéma “Prometheus” Mercredi 30 Mai 2012


Critique Film Cinéma Mercredi 30 Mai 2012

L’origine de la saga Alien !
PROMETHEUS
Science-Fiction (02h03min) – Date de sortie : 30/05/2012
De Ridley Scott
Avec Michael Fassbender, Charlize Theron…
Interdit aux moins de 12 ans

Une équipe d’explorateurs découvre un indice sur l’origine de l’humanité sur Terre. Cette découverte les entraîne dans un voyage fascinant jusqu’aux recoins les plus sombres de l’univers. Là-bas, un affrontement terrifiant qui décidera de l’avenir de l’humanité les attend.

Bande-Annonce : PROMETHEUS

Critique Film : PROMETHEUS de Ridley Scott
avec Michael Fassbender, Charlize Theron…

Par Franck Olivier DIPPA PRISO

Prochainement

Les + :

Les – :

Thèmes : Alien, extraterrestre, aliens tueurs, blockbusters, superproductions US, Espace, astronaute, cosmonaute, expérience scientifique, chercheur scientifique, films en 3D – en relief, prequel, suite longtemps attendue, Survival, twist ending et fin qui tue, vaisseau spatial et soucoupe volante etc.

Note : *****

La Rédaction de CinéBooster

Posted in CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (0)

Critique Film Cinéma “Hunger Games” Mercredi 21 Mars 2012

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Critique Film Cinéma “Hunger Games” Mercredi 21 Mars 2012


Critique Film Cinéma Mercredi 21 Mars 2012

Le téléréalité des survivants futurs !
HUNGER GAMES
Action (02h22min) – Date de sortie : 21/03/2012
De Gary Ross
Avec Jennifer Lawrence, Josh Hutcherson…
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Dans le futur, le gouvernement fédéral des USA exige de chacun de ses 12 districts qu’il envoie un jeune garçon et une jeune fille pour participer aux Hunger Games, un combat à mort retransmis en direct à la télévision.

Bande-Annonce : HUNGER GAMES

Critique Film : HUNGER GAMES de Gary Ross avec Jennifer Lawrence, Josh Hutcherson…

Par Franck Olivier DIPPA PRISO

“The Hunger Games” est l’adaptation cinématographique du livre best-seller du même nom. Suzanne Collins est l’auteur de cette trilogie à succès.
Il est évident que “The Hunger Games” veut surfer sur la vague teen sensation comme “Harry Potter” et “Twilight”.
Ce film n’est pas exceptionnel mais il se regarde bien sans problème. C’est un divertissement correct.

Dans un monde contre-utopique, les humains sont isolés dans 12 districts. Une fois par an, des garçons et des filles de 12 et 18 ans doivent se battre entre eux ans un univers mi-réel et mi-virtuel. Une seule personne peut remportée cette compétition mortelle. Katniss alias Jennifer Lawrence est l’élue du district 12. C’est une as de l’arc et des flèches, elle est par conséquent l’une des favorites.

Chaque année, dans les ruines de ce qui était autrefois l’Amérique du Nord, le Capitole, l’impitoyable capitale de la nation de Panem, oblige chacun de ses douze districts à envoyer un garçon et une fille – les “Tributs” – concourir aux Hunger Games. A la fois sanction contre la population pour s’être rebellée et stratégie d’intimidation de la part du gouvernement, les Hunger Games sont un événement télévisé national au cours duquel les tributs doivent s’affronter jusqu’à la mort. L’unique survivant est déclaré vainqueur.
La jeune Katniss, 16 ans, se porte volontaire pour prendre la place de sa jeune sœur dans la compétition. Elle se retrouve face à des adversaires surentraînés qui se sont préparés toute leur vie. Elle a pour seuls atouts son instinct et un mentor, Haymitch Abernathy alias Woody Harrelson, qui gagna les Hunger Games il y a des années mais n’est plus désormais qu’une épave alcoolique. Pour espérer pouvoir revenir un jour chez elle, Katniss va devoir, une fois dans l’arène, faire des choix impossibles entre la survie et son humanité, entre la vie et l’amour…

Si vous aimez les films du genre “Battle Royale” (pour cerains “Hunger Games” est une copie conforme voir même un plagiat de “Battle Royale”), “Death Race” ou “The Running Man” ce long-métrage (avec un peu moins de testostérones) est pour vous.

A l’ère de la téléréalité et du rêve de célébrité toujours grandissant ce projet jette bien un pavé dans la marre.
La compétition du superficielle est bien accentuée et dénoncée.
Ce projet propose une critique sociale claire.
Nous sommes bien là au cœur d’une société ayant un système Big Brother.
Les caméras sont partout, et elles sont alimentées par un spectacle orchestré de toute pièce.
Il n’y a plus d’espoir et de liberté.
Même la contestation n’existe plus.
L’Etat mène une politique presque dictatoriale.
Il est aisé de comparer ce gouvernement aux nôtres tant la répression est de plus en plus présente un peu partout.

Cette œuvre n’est pas un court écrit satirique.
Il s’agit plus d’une bonne distraction, brutale sans trop être féroce. Les notions de confiance, de découverte du potentiel, d’apprentissage, d’adaptation, les leçons, et les morales sont assez classiques.

La hardiesse de la comédienne Jennifer Lawrence est remarquable.
Elle a ici enfin un rôle dans un blockbuster qui va la faire connaître du grand public.
Les autres acteurs comme Woody Harrelson, Donald Shuterland, Lenny Kravitz, Stanley Tucci… sont bons même si leurs personnages manquent de caractère.

La réalisation de Gary Ross (“Pleasantville”) est nerveuse.
La musique est plaisante et elle est signée James Newton Howard. Le film “The Hunger Games” est un mix inhabituel d’action et de catastrophes sociales, saupoudré d’une histoire d’amour tout à fait superflue.
Le résultat est audacieux, et un peu gros, malgré tout l’ensemble n’est pas pénible à regarder, loin de là. Attendons donc les deux prochaines suites.

Les + :

* Ce film est un blockbuster u.s avec un message moral et social
* L’actrice Jennifer Lawrence sort du lot dans ce casting de haut vol
* La mise en scène est compétente efficace cependant les affrontements sont désordonnés
* Il y a beaucoup d’action, un peu d’humour, de l’affection et une histoire d’amour.

Les – :

* La première partie du long-métrage est un peu longue
* Les dialogues sont souvent pauvres
* La critique sociale n’est pas approfondie

Les thèmes : Adaptation de roman, Adolescent, adolescence, amour contrarié, amour impossible, anticipation, Futur, avenir proche, Chanteurs et chanteuses au cinéma, série, Combat, Bagarre, Castagne, compétition, tournoi, couteaux et armes blanches, entraînement, entraîneur et coach, forêt, Survival, tir à l’arc et flèches etc.

Note : *****

La Rédaction de CinéBooster

Posted in CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (2)

Sélection et Critique Cinéma – Août 2011

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Sélection et Critique Cinéma – Août 2011


Sélection et Critique Cinéma – Août 2011

Le film cinéma “Destination Finale 5” est le 5ème volet qui parle des exécutions de la mort !
DESTINATION FINALE 5
Epouvante-Horreur (01h32min) – Date de sortie : 31/08/2011
De Steven Quale
Avec Nicholas D’agosto, Emma Bell…
Interdit aux moins de 12 ans

Dans ce cinquième épisode, la Mort est toujours aussi omniprésente et se déchaîne après qu’un homme soit victime d’une terrible prémonition, laquelle permet de sauver ses collègues de l’effondrement d’un pont suspendu.

Bande-Annonce : DESTINATION FINALE 5

Le film cinéma “Cowboys & Envahisseurs” est l’adaptation original d’un Comic-Book western et science-fiction !
COWBOYS & ENVAHISSEURS
Science-Fiction (01h57min) – Date de sortie : 24/08/2011
De Jon Favreau
Avec Harrison Ford, Daniel Craig…

Arizona, 1873. Un homme qui a perdu tout souvenir de son passé se retrouve à Absolution. Le seul indice relatif à son histoire est un mystérieux bracelet qui enserre son poignet. Les habitants vont être confrontés à une menace venue d’ailleurs…

Bande-Annonce : COWBOYS & ENVAHISSEURS

Le film cinéma “Captain America : First Avenger” est explosif ! C’est le meilleur blockbuster de l’été !
CAPTAIN AMERICA : FIRST AVENGER
Action (02h03min) – Date de sortie : 17/08/2011
De Joe Johnston
Avec Chris Evans, Hayley Atwell…

Steve Rogers, frêle et timide, se porte volontaire pour participer à un programme expérimental qui va le transformer en un Super Soldat connu sous le nom de Captain America. Allié à Bucky Barnes et Peggy Carter, il sera confronté à la diabolique organisation HYDRA…

Bande-Annonce : CAPTAIN AMERICA : FIRST AVENGER


Bande-Annonce vost : CAPTAIN AMERICA : FIRST AVENGER

Le film cinéma “Conan” est sauvage et brutal ! Il se regarde mais n’est pas exceptionnel. Il est même plutôt décevant !
CONAN
Action (01h52min) – Date de sortie : 17/08/2011
De Marcus Nispel
Avec Jason Momoa, Rachel Nichols…
Interdit aux moins de 12 ans

Pour Conan, le légendaire guerrier cimmérien, ce qui avait commencé comme une vengeance personnelle va se muer en combat épique pour sauver Hyboria d’une puissance maléfique surnaturelle…


Bande-Annonce : CONAN

Le prequel film cinéma “La Planète des Singes : les origines” est bluffant ! C’est un des meilleurs blockbusters de l’été !
LA PLANETE DES SINGES : LES ORIGINES
Science-Fiction, Action, Aventure (02h00min) – Date de sortie : 10/08/2011
De Rupert Wyatt
Avec James Franco, Freida Pinto…

Dans un laboratoire, des scientifiques expérimentent un traitement sur des singes pour vaincre la maladie d’Alzheimer. Mais leurs essais ont des effets secondaires inattendus : ils découvrent que la substance utilisée permet d’augmenter radicalement l’activité cérébrale de leurs sujets.

Bande-Annonce : LA PLANETE DES SINGES : LES ORIGINES

Le film cinéma “Lanterne Verte” ne nous éblouit pas vraiment !
GREEN LANTERN
Fantastique, Action (01h54min) – Date de sortie : 10/08/2011
De Martin Campbell
Avec Ryan Reynolds, Blake Lively…

Dans un univers aussi vaste que mystérieux, une force est en place depuis des siècles : des protecteurs de la paix et de la justice appelés Green Lantern Corps, une confrérie de guerriers qui a juré de maintenir l’ordre intergalactique…

Bande-Annonce : GREEN LANTERN

Le film cinéma “Super 8” est un bel hommage cinématographique extraterrestre à Steven Spielberg (le maître) par J.J. Abrams (le disciple) à la période des années 70 ! Vous passerez un moment sympathique et émouvant !
SUPER 8
Science-Fiction (01h50min) – Date de sortie : 03/08/2011
De J.J. Abrams
Avec Kyle Chandler, Joel Courtney, Elle Fanning…
Film pour enfants à partir de 10 ans

Été 1979, une petite ville de l’Ohio. Alors qu’ils tournent un film en super 8, un groupe d’adolescents est témoin d’une spectaculaire catastrophe ferroviaire. Ils ne tardent pas à comprendre qu’il ne s’agit pas d’un accident.

Bande-Annonce : SUPER 8

Critique : SUPER 8 de J.J. Abrams avec Kyle Chandler, Joel Courtney, Elle Fanning…

Par Franck Olivier DIPPA PRISO

J.J. Abrams le réalisateur et Steven Spielberg le scénariste et le producteur du film Super 8 proposent ici un somptueux hommage un peu nostalgique des longs-métrages des années 70 et 80.
Les projets en question savaient émouvoir grâce aux histoires fortes et aux personnages profonds sans effets spéciaux et 3D.
Super 8 n’est pas exceptionnel au départ mais si au final grâce à sa qualité, sa symbolique et son message.
ll est l’un des meilleurs films blockbusters américains de l’été à voir absolument.

Eté 1979, un groupe adolescents tourne un film artisanal en Super 8.
Au même moment, un train de l’armée déraille sous leurs yeux.
Cet accident n’est pas un simple accident car il a été provoqué par un scientifique qui veut libérer une créature mystérieuse enfermée dans ce train.
Joel Courtney alias Joe, Elle Fanning alias Alice et leurs camarades vont mener l’enquête.

Une fois n’est pas coutume, Super 8 est l’œuvre la plus originale actuellement en provenance de chez l’Oncle Sam.
Chose rare, nous n’avons pas à faire à une suite ou un prequel.
C’est un nouveau récit, une nouvelle histoire avec des effets spéciaux à l’ancienne et sans 3D.

Le réalisateur à succès J.J. Abrams (“Lost”, “Star Trek”, “Mission : Impossible III”) est aux commandes cependant le producteur Steven Spielberg monument vivant du cinéma u.s marque sa présence.
Les clins d’œil sont nombreux (l’idée d’un extraterrestre fait penser à “E.T.”, les poursuites délirantes font penser à “Jurassic Park”).
Sans oublier leur grandes et belles valeurs de la famille avec un final rétro voulu.
Ce qu’il y a de notre époque dans le film Super 8 est ce côté noir, sombre et violent des films d’aujourd’hui sur aliens et ça c’est moins recommandable pour notre jeune public.

Le long-métrage Super 8 est grand divertissement intelligent bien contrôlé qui souligne en gras une règle d’or du cinéaste, il faut parfaire son scénario pour offrir un film de qualité.
Dans la première grande partie du film, le développement des personnages est important, conséquent et même agréablement surprenant.
La petit partie finale consacrée à l’action est nécessaire mais semble de trop par rapport au déroulement de la partie précédente.

Un des moments forts à retenir est l’excellent déraillement du train. Le jeune casting d’inconnus est composé de bons acteurs.
La jeune et belle Elle Fanning la sœur de Dakota et Kyle Chandler sont les comédiens les plus connus de ce projet.
Le conflit du père et avec son enfant (sans la mère) est très présent.

Le court-métrage diffusé lors du générique de fin reflète bien le message à recevoir, comme quoi le passé, ses évènements et ses valeurs forgent notre futur.
Dans les années 50, les sujets de la jeunesse de Steven Spielberg sont : l’éducation des parents, le pouvoir de l’armée, la chasse aux sorcières, la peur du communisme, les zombies (métaphore pour parler d’étrangers ambigus) etc…
J.J. Abrams quant à lui est un gamin des années 80 qui est devenu cinéaste à force de regarder “E.T.” en boucle.
Et c’est sûr que cela va donner des idées à une génération de jeunes cinéphiles.
Voilà pourquoi le film Super 8 enchante tant.
Il rend tout simple au cinéma ses lettres de noblesse grâce à ce bel hommage animé d’une passion véritable de raconter des histoires simples et intenses sur grand écran pour des spectateurs qui attendent toujours le chef d’œuvre qui va les faire rêver.

Les + :

* Superbe hommage au cinéma de Steven Spielberg et au septième art en général
* La relation difficile pères et enfants est bien traitée
* Les comédiens sont très bons.
* L’histoire est simple et passionnante
* La tension est réelle

Les – :

* Le final est étonnant (assez pacifique)
* C’est très violent pour les enfants

Les thèmes : Hommage au cinéma de Steven Spielberg et au septième art en général, E.T., les aliens, “Jurassic Park”, susciter des vocations de cinéastes, La relation difficile pères et enfants, la vision d’un cinéma ancien face à la nouvelle vague, soulever des questions de société…

Note : *****

Le film cinéma “Les Schtroumpfs” avec ses personnages bleus les plus célèbres de l’histoire de l’animation débarquent dans la réalité, en 3D et à New York en plus ! C’est un projet drôle et agréable pour toute la famille, une leçon d’amour et d’unité !
LES SCHTROUMPFS
Animation, Comédie, Famille (01h44min) – Date de sortie : 03/08/2011
De Raja Gosnell
Avec Neil Patrick Harris, Jayma Mays…

Chassés de leur village par Gargamel, les Schtroumpfs débarquent dans notre monde, au beau milieu de Central Park.

Bande-Annonce : LES SCHTROUMPFS

La Rédaction de CinéBooster

Posted in CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (1)

CINEBOOSTER TV

CINEBOOSTER RADIO

Cinebooster – audio

juin 2019
L M M J V S D
« Jan    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

CINEBOOSTER RADIO