Tag Archive | "Twentieth Century Fox France"

Critique Film Cinéma : “Miss Peregrine et les Enfants Particuliers” – Mercredi 05 Octobre 2016

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Critique Film Cinéma : “Miss Peregrine et les Enfants Particuliers” – Mercredi 05 Octobre 2016


Critique Film Cinéma Mercredi 05 Octobre 2016

Les enfants super-héros de Tim Burton !
FILM CINEMA MISS PEREGRINE ET LES ENFANTS LES PARTICULIERSMISS PEREGRINE ET LES ENFANTS PARTICULIERS
Aventure, Famille, Fantastique (02h07min) – Date de sortie : 05/10/2016
De Tim Burton
Avec Eva Green, Asa Butterfield, Samuel L. Jackson…
Américain, Belge, Britannique

A partir de 10 ans

À la mort de son grand-père, Jacob découvre les indices et l’existence d’un monde mystérieux qui le mène dans un lieu magique : la Maison de Miss Peregrine pour Enfants Particuliers. Mais le mystère et le danger s’amplifient quand il apprend à connaître les résidents, leurs étranges pouvoirs … et leurs puissants ennemis. Finalement, Jacob découvre que seule sa propre “particularité” peut sauver ses nouveaux amis.


Bande-Annonce : MISS PEREGRINE ET LES ENFANTS PARTICULIERS

Critique Film : MISS PEREGRINE ET LES ENFANTS PARTICULIERS de Tim Burton avec Eva Green, Asa Butterfield, Samuel L. Jackson…

Par Franck DIPPA PRISO

Suite à la mort tragique de son grand-père, Jake décide, dans son processus de deuil, d’aller visiter l’orphelinat qu’avait habité son ancêtre à une certaine époque. Celui-ci lui avait raconté des histoires fantastiques en lien avec ce lieu, qu’il disait magique. Arrivé sur l’île au large du Pays de Galles, Jake franchit une boucle temporelle et se retrouve auprès de Miss Peregrine et ses Enfants particuliers, des jeunes ayant d’étonnantes facultés. Il apprendra alors que lui aussi possède un talent particulier, celui de voir les monstres qui menacent la sécurité des enfants et, donc, de les protéger contre leurs ennemis invisibles.

Le film cinéma “Miss Peregrine et les Enfants Particuliers” de Tim Burton est le digne frère de ses précédents succès (Beetle Juice, Edward aux Mains d’Argent etc.).
Cependant, l’univers glauque et gothique est absent au profit d’une ambiance joyeuse et festive qui captive dès le début de l’histoire. La clôture est épiquement romantique.

La prouesse visuelle de ce projet est extraordinaire.
Il y a une dizaine d’années cela n’aurait pas été possible car les moyens techniques n’étaient pas encore assez avancés. Le grand atout de “Miss Peregrine et les Enfants Particuliers” ce sont les effets spéciaux.
Les métamorphoses ne se montraient pas avant car pas assez belles et crédibles à l’écran.
Aujourd’hui les graphistes et les animateurs peuvent nous montrer avec fierté des transformations spectaculaires comme celle de Miss Peregrine en oiseaux, les pouvoirs des enfants spéciaux et des méchants.
D’ailleurs, voici un petit détail qui confirme ce fait. Le nom du producteur des effets spéciaux est en première position au générique de fin du long-métrage même avant ceux des acteurs.

Il n’y a pas que les images qui sont géniales. L’adaptation de l’œuvre “Miss Peregrine et les Enfants Particuliers” est aussi forte et bien transmise.
Cependant, il est vrai que par moment la narration va un peu vite pour le spectateur (l’indécision de Jack à partir puis revenir etc.). L’ensemble du tableau pousse à la curiosité et le tout est intelligemment articulé.

Faire le récit de cette histoire difficile inspirée du livre de Ramson Riggs sur grand écran n’était pas gagné. Malgré tout, la scénariste de “Kick-Ass” Jane Goldman propose un résultat excellent bien visible. On comprend vite cette aventure même si beaucoup de spécificités peuvent nous perturber notre suivi et notre compréhension (voyage dans le temps etc.).

Nous recommandons ce film à des enfants de 12 ans et plus. Les créatures et les monstres font d’horribles choses (par exemple ils mangent les yeux des enfants) et font vraiment peur (attention aux cauchemars en perspective…).

Les comédiens Asa Butterfield alias Jacob notre héros, Ella Purnell alias Emma et Eva Green la gouvernante alias Miss Peregrine apportent une dimension adorable, plus sensible et plus humaine à ce joli conte noir sophistiqué qui en avait bien besoin pour rester à la portée du plus grand nombre.

Le long-métrage “Miss Peregrine et les Enfants Particuliers” nous replonge dans la période faste du cinéaste Tim Burton sans vraiment y être. Parfois cette galerie narrative est tortueuse mais le spectacle est efficace et grandiose avec une empreinte mythologique abondante qui pousse à la curiosité.

Les + :

* Les effets spéciaux
* Des acteurs lumineux

Les – :

* Des images horribles pour les enfants de moins de 12 ans
* Une narration parfois compliquée

Mots clés, Tags, Thèmes :
Adolescent, Adolescence, Conseillé à partir de 10 ans, Créatures fantastiques, Enfance, Enfant, Île, Île déserte, Île paradisiaque, Jeunes adultes, Monstre et monstre marin, Mystère, Oiseaux, Orphelin, Orphelinat, Pouvoirs surnaturels, Rajeunissement numérique, Relation grands-parents, petits enfants, Seconde guerre mondiale, Voyage dans le temps etc.

Note : *** (3/5)

La Rédaction de CinéBooster

Posted in CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (0)

Critique Film Cinéma “Prometheus” Mercredi 30 Mai 2012

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Critique Film Cinéma “Prometheus” Mercredi 30 Mai 2012


Critique Film Cinéma Mercredi 30 Mai 2012

L’origine de la saga Alien !
PROMETHEUS
Science-Fiction (02h03min) – Date de sortie : 30/05/2012
De Ridley Scott
Avec Michael Fassbender, Charlize Theron…
Interdit aux moins de 12 ans

Une équipe d’explorateurs découvre un indice sur l’origine de l’humanité sur Terre. Cette découverte les entraîne dans un voyage fascinant jusqu’aux recoins les plus sombres de l’univers. Là-bas, un affrontement terrifiant qui décidera de l’avenir de l’humanité les attend.

Bande-Annonce : PROMETHEUS

Critique Film : PROMETHEUS de Ridley Scott
avec Michael Fassbender, Charlize Theron…

Par Franck Olivier DIPPA PRISO

Prochainement

Les + :

Les – :

Thèmes : Alien, extraterrestre, aliens tueurs, blockbusters, superproductions US, Espace, astronaute, cosmonaute, expérience scientifique, chercheur scientifique, films en 3D – en relief, prequel, suite longtemps attendue, Survival, twist ending et fin qui tue, vaisseau spatial et soucoupe volante etc.

Note : *****

La Rédaction de CinéBooster

Posted in CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (0)

Critique Film Cinéma “Target” Mercredi 21 Mars 2012

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Critique Film Cinéma “Target” Mercredi 21 Mars 2012


Critique Film Cinéma Mercredi 21 Mars 2012

Une cible pour deux !
TARGET
Comédie (01h40min) – Date de sortie : 21/03/2012
De McG
Avec Reese Witherspoon, Chris Pine…

Deux des meilleurs agents secrets au monde sont aussi les deux meilleurs amis dans la vie. Rien ne pouvait les séparer jusqu’au jour où ils découvrent qu’ils fréquentent depuis peu la même jeune femme, Lauren.

Bande-Annonce : TARGET

Critique Film : TARGET de McG avec Reese Witherspoon, Chris Pine, Tom Hardy…

Par Franck Olivier DIPPA PRISO

Le film “Target” est une comédie d’espionnage très divertissante.
Les acteurs sont efficaces.
C’est un projet honorable, idéal pour une soirée en amoureux au cinéma.

Deux des meilleurs agents secrets au monde sont aussi les deux meilleurs amis dans la vie. Rien ne pouvait les séparer jusqu’au jour où ils découvrent qu’ils fréquentent depuis peu la même jeune femme, Lauren. Ce qui était au début un jeu de séduction sans conséquence et un simple défi amical se transforme vite en une guerre sans merci. Déploiement de technologies de pointe, moyens de surveillance high tech, c’est tout un arsenal capable de faire sauter un pays que les deux espions utilisent pour séduire leur target et mettre l’autre hors-jeu. Plutôt malheureuse en amour jusqu’ici, Lauren a désormais un choix impossible à faire entre deux hommes incroyablement sexy.

L’amitié de nos deux espions (FDR Foster alias Chris Pine et Tuck alias Tom Hardy) sera-t-il plus fort que leur amour commun pour la belle Lauren alias Reese Witherspoon.

Vous passerez un moment agréable devant le film “Target”.
Le rythme est inégal dans la première partie du long-métrage.
Les étrangetés sont multiples.
Certaines répliques sont mêmes vicieuses.
Cependant, il y a bien des moments drôles et sympathiques grâce aux exploits des talentueux acteurs.

La combinaison de ce triangle amoureux (FDR Foster alias Chris Pine, Tuck alias Tom Hardy, et Lauren alias Reese Witherspoon) est bonne, car les interprètes sont justes.
La grande question de cette comédie d’action est de savoir à qui donnera-t-elle son cœur ?
C’est assez facile à deviner, tant l’histoire est écrite de manière conventionnelle.
Trish alias Chelsea Handler est aussi remarquable, étonnante et drôle dans le rôle de la copine de la protagoniste principale.

“Target” nous fait penser au classique “True Lies” et au marrant “Mr. and Mrs. Smith”.
Le réalisateur McG propose donc enfin une œuvre certes légère, divertissante mais tout à fait louable.

Les + :

* Le beau casting
* L’action et l’humour
* La réalisation est studieuse
* Le film est un bon pop-corn movie

Les – :

* Le début est détonnant, puis le reste est lent à venir
* La narration est incohérente et les comédiens sont parfois simplistes
* Les mots sont souvent crus

Les thèmes : agent secret, espion, espionnage, amitié, armes insolites, rares, CIA, Combat, Bagarre, Castagne, Comédie romantique, course poursuite, explosion, explosifs, jeu de séduction, drague, mensonge, passion amoureuse, fougue, rivalité, triangle amoureux etc…

Note : *****

La Rédaction de CinéBooster

Posted in CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (2)

Critique Film Cinéma “Time Out” Mercredi 23 Novembre 2011

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Critique Film Cinéma “Time Out” Mercredi 23 Novembre 2011


Critique Film Cinéma Mercredi 23 Novembre 2011

“Le temps c’est de l’argent, time is money !”
TIME OUT
Science-Fiction (01h41min) – Date de sortie : 23/11/2011
De Andrew Niccol
Avec Amanda Seyfried, Justin Timberlake…

Dans un futur proche, le gène de la vieillesse a été supprimé et le temps est devenu une valeur marchande : les riches vivent donc éternellement, pendant que les autres doivent négocier leur immortalité.

Bande-Annonce : TIME OUT

Critique : TIME OUT de Andrew Niccol avec Amanda Seyfried, Justin Timberlake…

Par Franck Olivier DIPPA PRISO

L’idée originale est que le temps est la monnaie unique mondiale et quand ce crédit temps arrive à zéro, on meurt.
Son développement est certes discutable.
Cependant, le suspense de ce film de science-fiction est efficace et donne à réfléchir en profondeur sur notre système économique mondial.
En gros, sans pouvoir d’achat nous mourons.
Les acteurs Amanda Seyfried, Justin Timberlake… sont bons et crédibles.
Et le réalisateur Andrew Niccol apporte un rendu adroit.

Bienvenue dans un monde où le temps a remplacé l’argent. Génétiquement modifiés, les hommes ne vieillissent plus après 25 ans. Mais à partir de cet âge, il faut “gagner” du temps pour rester en vie. Alors que les riches, jeunes et beaux pour l’éternité, accumulent le temps par dizaines d’années, les autres mendient, volent et empruntent les quelques heures qui leur permettront d’échapper à la mort. Un homme, accusé à tort de meurtre, prend la fuite avec une otage qui deviendra son alliée. Plus que jamais, chaque minute compte.

Dans le futur, le compteur d’une vie est sur le bras des Hommes.
La plupart des humains meurent avant la trentaine. L’argent n’existe plus et le temps est la monnaie d’échange entre les classes sociales inégales.
Les riches vivent presque éternellement grâce à l’augmentation du prix des biens au quotidien.
Ce qui réduit l’espérance de vie des pauvres.
Un orphelin (Justin Timberlake alias Will Sallas) va s’élever contre l’ordre en place en enlevant la fille d’un puissant (Amanda Seyfried alias Sylvia Weis).
Mais un policier (Cillian Murphy alias Raymond Leon) tenace va le prendre en chasse.

Après le désormais classique de Science-Fiction “Bienvenue à Gattaca” de 1997 voici un nouveau projet inhabituel et original du cinéaste Andrew Niccol.
Les paramètres scientifiques, morales, sociales, politiques, économiques et humanistes nous permettent de bien identifier notre société actuellement à cette fiction.
L’argent (billet de banque, monnaie, chèque, carte bancaire etc…) n’existe plus.
Le temps est la valeur fiduciaire en vigueur.
Le temps et l’argent, l’argent et le temps, ici l’argent est le temps.
C’est un parallèle intéressant puisqu’il faut du temps dans notre monde réel et actuel pour gagner de l’argent ou en perdre.
Le temps peut être notre allié ou notre ennemi selon la situation.
En tout, dans les deux cas, la science-fiction et la réalité, le système d’échange, de transaction commerciale est créé par les êtres humains eux-mêmes. Il a ses avantages et ses inconvénients et est toujours faillible quelque part.

L’écriture est simple.
C’est un bon divertissement.
Les scènes de poursuites et d’action sont des références à “Robin des Bois” et “Bonnie and Clyde”.
La réalisation est délectable mais creuse et pas du tout surprenante.
Le ton trop accentué et amplifié n’avantage pas toujours le long-métrage.
les dialogues sont pleins de jeux de mots pas forcément indispensables.
L’interprétation globale des comédiens est correcte.

Le projet est audacieux et inspiré mais sans grande particularité, ni pureté.
Vous passerez un bon moment au cinéma devant ce film, pourtant le manque de profondeur éloigne ce travail de son potentiel statut de chef-d’œuvre.

Les + :

* Les idées du scénario
* Les nombreuses références cinématographiques comme “Bienvenue à Gattaca” etc…
* Les acteurs sont justes et fiables

Les – :

* La mise en scène est sans caractère
* Le développement des idées n’est pas à la hauteur de l’originalité du concept
* L’excès de sentimentalisme est souvent de trop

Les thèmes : La science-fiction, le film d’anticipation, les références de films de science-fiction comme “Bienvenue à Gattaca”, “Inception”…, l’argent, le temps, le futur, le pouvoir, les inégalités sociales, la peur du lendemain, le pouvoir d’achat, la réflexion sur notre système scientifique, moral, social, politique, économique, accusé à tort, anticipation, Futur, avenir proche, braquage, hold up, braqueur, Couple, Duo, Tandem, course poursuite, cyberpunk, immortalité, immortel, lutte des classes, manipulation génétique, seul contre tous etc…

Note : *****

Les images sont très belles et le contenu du film est vide (donc les acteurs de qualité sont dévalorisés) ! Le réalisateur Tarsem Singh a du talent et du style !
On est très proche de l’univers du film “300” !
L’action est souvent redondante, mais les effets spéciaux et la 3D sont à la hauteur !
LES IMMORTELS
Action (01h50min) – Date de sortie : 23/11/2011
De Tarsem Singh
Avec Henry Cavill, Mickey Rourke…
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Dans la Grèce antique, Thésée, un jeune guerrier, va mener ses hommes à la bataille avec les dieux de l’Olympe pour tenter de repousser les Titans, anciens dieux primaires qui ont juré de détruire l’humanité.

Bande-Annonce :LES IMMORTELS

La Rédaction de CinéBooster

Posted in CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (0)

Critique Film Cinéma “Les Trois Mousquetaires” Mercredi 12 Octobre 2011

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Critique Film Cinéma “Les Trois Mousquetaires” Mercredi 12 Octobre 2011


Critique Film Cinéma Mercredi 12 Octobre 2011

Voici la nouvelle adaptation cinématographique du classique de la littérature Française d’Alexandre Dumas.
L’action est omniprésente.
Ce projet est divertissant et drôle parfois.
Les personnages sont cool, dynamiques et graphiques (dans les scènes de combats).
Cette adaptation au cinéma est assez fidèle à l’auteur par rapport au précédentes.
Cependant, c’est une série B à gros budget qui amusera plus le jeune public !
LES TROIS MOUSQUETAIRES
Aventure (01h50min) – Date de sortie : 12/10/2011
De Paul W.S. Anderson
Avec Logan Lerman, Milla Jovovich…
Film pour enfants à partir de 10 ans

L’impétueux jeune d’Artagnan et ses trois légendaires compagnons, Athos, Porthos et Aramis vont devoir s’unir et combattre tous ensemble un mystérieux agent double dirigé par l’infâme cardinal Richelieu…
Une nouvelle adaptation du roman d’Alexandre Dumas en 3-D.

Bande-Annonce : LES TROIS MOUSQUETAIRES

Critique : LES TROIS MOUSQUETAIRES de Paul W.S. Anderson avec Logan Lerman, Milla Jovovich…

Par Franck Olivier DIPPA PRISO

«Les trois mousquetaires» renaissent en trois dimensions dans une sorte de jeu vidéo sans queue ni tête qui s’adresse à toute la famille. Un divertissement mouvementé et sans temps mort qui rappelle beaucoup trop l’excellent «Sherlock Holmes» de Guy Ritchie.

L’impétueux jeune d’Artagnan et ses trois légendaires compagnons, Athos, Porthos et Aramis vont devoir s’unir et combattre tous ensemble un mystérieux agent double, Mylady de Winter et son employeur crapuleux, le cardinal Richelieu, afin de les empêcher de s’emparer du trône français et d’éviter que l’Europe toute entière sombre dans la guerre.
Nouvelle adaptation en 3-D du roman “Les Trois mousquetaires” d’Alexandre Dumas…

Qui ne connaît pas ce classique d’Alexandre Dumas? Cette rencontre improbable entre le jeune et intrépide d’Artagnan (Logan Lerman) et trois mousquetaires déchus (Luke Evans, Ray Stevenson, Matthew MacFadyen) qui décident de s’allier pour sauver le roi d’un complot perpétré par le Cardinal de Richelieu (Christoph Waltz)? S’y retrouvent tous les personnages habituels, dont Milady de Winer (Milla Jovovich), le Duc de Buckingham (Orlando Bloom) et le sombre Rochefort (Mads Mikkelsen).

Une histoire qui se déroule en France et dont tout le monde parle en anglais? C’est du cinéma, bien entendu. Et ce n’est qu’un élément parmi tant d’autres dans cet ouvrage qui se plaît à détruire le chef-d’oeuvre de Dumas, en n’offrant une grosse production musclée avec de l’action à revendre et aucune substance. À quoi bon se perdre dans les dilemmes moraux s’il est possible d’accumuler les scènes explosives toutes les cinq minutes, au risque de saturer le public cible? Sans doute que ce dernier est capable d’en prendre. Pour justifier une nouvelle version qui est pâle à côté de celle de George Sidney, de Richard Lester et même de Stephen Herek, on n’a qu’à brandir la technologie en trois dimensions, spectaculaire, mais qui fait encore office d’un jouet enfantin.

Sur le plan du simple divertissement, ce travail réalisé correctement par le maître des jeux vidéo (Paul W. S. Anderson à qui l’on doit les «Resident Evil», «Motal Kombat» et autres «Alien vs. Predator», et qui signe ici un de ses moins mauvais films) tient généralement la route, mais il souffre de trop grosses similarités avec le supérieur «Sherlock Holmes» de Guy Ritchie. La présentation des personnages est la même, tout comme le développement des séquences d’action (avec de nombreux ralentis), l’humour déployé, la bonne humeur constante, la mise en scène stylisée et même la musique utilisée. Une grosse copie dont la dérision, les sourires en coin et les clins d’oeil n’arrivent pas à ménager le spectateur de passages répétitifs, d’une simplification des enjeux historiques, d’une romance à deux sous, de dialogues d’une rare sottise et d’un sens de l’humour particulièrement douteux.

Le jeu décontracté des comédiens demeure dans le registre du passable. Bien que tous les gentils soient honorables, les méchants manquent de carburant alors que ce sont eux qui sauvent généralement la mise. Le génial Christoph Waltz est complètement éteint, Mads Mikkelsen en fait le moins possible et Milla Jovovich ressort son numéro de «Resident Evil». Seul Orlando Bloom semble y soutirer un certain plaisir. On se concentre alors sur la présentation des héros trop parfaits qui font office d’ersatz vulgaires de Robert Downey Jr.

Bien que l’ambition soit de créer une nouvelle licence – la fin est d’ailleurs ouverte – dans le même genre que «Pirates of the Caribbean», le résultat n’est tout simplement pas concluant. C’est gros, ça déplace beaucoup d’air, mais le ballon se dégonfle rapidement, bien avant cette conclusion digne d’un «Final Fantasy» de bas étage. C’est ce qui arrive lorsqu’on se met à édulcorer un classique en ne faisant pas confiance à l’intelligence de son auditoire.

Les + :

* Adapter ce mythe pour une nouvelle génération de personnes est toujours une bonne idée
* La réalisation est compétente et les acteurs ne sont pas mauvais
* Il y a suffisamment d’action et d’aventure (mais sans sang) pour attirer les familles…

Les – :

* Il y en a peut-être trop. C’est aisé de décrocher au bout d’une demi-heure tant la répétition est reine
* L’histoire ne fait aucun sens et tout a été sacrifié pour laisser encore plus de place à l’action
* Les méchants sont fades et peu intéressants
* Les effets en trois dimensions s’améliorent de film en film, mais ils ne sont pas encore totalement satisfaisants
* Le résultat ressemble à une banale copie de «Sherlock Holmes»

Les thèmes : 17e siècle, Adaptation de roman, blockbusters, superproductions US, cape, cape et épée, Combat, Bagarre, Castagne, complot, films en 3D – en relief, Royaume, Royauté, Roi et Reine etc…

Note : *****

La Rédaction de CinéBooster

Posted in CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (0)

“The Darkest Hour – 3D” – Bande-Annonce – Film attendu de 2011

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

“The Darkest Hour – 3D” – Bande-Annonce – Film attendu de 2011


THE DARKEST HOUR – 3D
Action, Science fiction, Epouvante-Horreur – Date de sortie : 28/12/2011
De Chris Gorak
Avec Olivia Thirlby, Emile Hirsch, Max Minghella…

Un groupe d’adolescents tente de survivre dans les rues de Moscou après une invasion extraterrestre…

Bande-Annonce v.o : THE DARKEST HOUR – 3D

La Rédaction de CinéBooster

Posted in Bandes-Annonces 2.0, CinéBooster Presse, Photos, VidéosCommentaires (0)

CINEBOOSTER TV

CINEBOOSTER RADIO

Cinebooster – audio

janvier 2019
L M M J V S D
« Déc    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

CINEBOOSTER RADIO