Tag Archive | "Potemkine Films"

Critique Film Cinéma “God Bless America” Mercredi 10 Octobre 2012

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Critique Film Cinéma “God Bless America” Mercredi 10 Octobre 2012


Critique Film Cinéma Mercredi 10 Octobre 2012

Un film choc, irrévérencieux, punitif, un grand coup de gueule, mais surtout un grand cri de désespoir adressé à la société américain et au monde !
GOD BLESS AMERICA
Comédie (01h40min) – Date de sortie : 10/10/2012
De Bob Goldthwait
Avec Joel Murray, Tara Lynne Barr…
Interdit aux moins de 12 ans

Seul, sans boulot, gravement malade, Frank sombre dans la spirale infernale d’une Amérique déshumanisée et cruelle. N’ayant plus rien à perdre, il prend son flingue et assassine les personnes les plus viles et stupides qui croisent son chemin.
Dans “Taken”, Bryan Mills, ex-agent de la CIA aux compétences si particulières, a réussi à arracher sa fille des mains d’un gang mafieux. Un an plus tard, le chef du clan réclame vengeance. Cette fois-ci, c’est après lui qu’ils en ont.

Bande-Annonce : GOD BLESS AMERICA

Critique Film : GOD BLESS AMERICA de Bob Goldthwait avec Joel Murray, Tara Lynne Barr…

Par Franck DIPPA PRISO

Seul, sans boulot, gravement malade, Frank sombre dans la spirale infernale d’une Amérique déshumanisée et cruelle. N’ayant plus rien à perdre, il prend son flingue et assassine les personnes les plus viles et stupides qui croisent son chemin. Bientôt rejoint par Roxy, lycéenne révoltée et complice des plus improbables, c’est le début d’une équipée sauvage, sanglante et grandguignolesque sur les routes de la bêtise made in USA.

Le réalisateur Bob Goldthwait du film God Bless America aime les Etats-Unis avec violence.
Et l’instrument de sa démonstration cinématographique est l’acteur Joel Murray alias Frank le frère du célèbre comédien Bill Murray.
Frank a une tumeur au cerveau.
Il perd la tête et a un ultime projet : éliminer les abrutis de l’Amérique (les mals polis, les gens qui se plaignent pour deux fois rien, les enfants gâtés, les stars qui passent à la télévision pour dire des bêtises, les personnes qui téléphonent pendant un film au cinéma, les intégristes religieux haineux etc.).

L’idée du metteur en scène est simple, il s’agit de montrer ce que beaucoup de personnes pensent souvent sans passer à l’acte.
Le film se veut drôle, au 2ème voir au 3ème degré.
Il se pose en sujet de réflexion et même plus en électrochoc infligé à nos consciences.
Le couple improbable de cette expérience “traumatisante” est aussi composé de Tara Lynn Barr alias Roxy une adolescente complètement déjantée.
Frank notre “héros” humilié se venge sur l’existence en exterminant tous les individus qui l’exaspère, c’est un véritable bain de sang.
Selon Bob Goldthwait “Il ne faut pas prendre mon film au pied de la lettre. C’est une comédie noire, pas une invitation à la violence!”
Même si le budget film est dérisoire, le réalisateur de “World’s Greatest Dad” de 2009 affirme “Je représente une autre facette du cinéma indépendant qui balaye grosses productions et films intellos pour foncer dans le tas avec délices”.

L’humour du film est barbare et son axe libertaire. Le tout propulse ce “petit bijou” du cinéma indépendant au sommet à contre courant des superproductions d’Hollywood. Un grand choc, une énorme gifle, une surprise de rage bon enfant qui peut procurer une satisfaction condamnable.
Ici c’est clair, le monde est séparé en deux, celui des bons et des méchants et ils ne sont pas toujours ceux que nous croyons.
Ce projet est complètement barré et en le regardant on peut éprouver un plaisir malsain.
Malgré tout, il faut garder à l’esprit que c’est une comédie indépendante américaine qui parie sur l’opposition du bien pensant, du conventionnel et la provocation.
Et ça marche !
L’Amérique en prend pour son grade.
Son style de vie et son lien avec la télé réalité par exemple est critiqué sans pitié et manière délectable.
La réalisation a certaines faiblesses, néanmoins le côté controverse l’emporte au final de façon “jouissive”.
Frank et de Roxy vide leur sac de manière radicale et c’est gore mais à un moment donné tout ça tourne un peu en rond.
Nous “justiciers” tombent dans la tourmente de la violence, et cela nous rappelle le film “Tueurs-nés” d’Oliver Stone, en plus lent et en plus “fun”.

Vous aimerez ce long-métrage ou vous le détesterez cependant vous serez tous d’accord sur un point il vous marquera.

Les + :

* Choc
* Irrévérencieux
* Humour
* Spectacle dynamique

Les – :

* Gore
* Mise en scène faible
* Créneau avec des limites

Thèmes : Adolescent, adolescence, Armes à feu, Assassin, Tueur, Meurtrier, Criminel, chômage, Duo, Tandem, Malade et maladie, meurtre d’enfant, road movie, situation comique, gag, Télé réalité etc.

Note : *****

La Rédaction de CinéBooster

Posted in CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (0)

CINEBOOSTER TV

CINEBOOSTER RADIO

Cinebooster – audio

décembre 2019
L M M J V S D
« Nov    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

CINEBOOSTER RADIO