Tag Archive | "Scène supplémentaire dans le générique de fin"

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Critique Film Cinéma : “Uncharted” – Mercredi 16 Février 2022


Critique Film Cinéma Mercredi Mercredi 16 Février 2022

Les aventuriers du trésor perdu
UNCHARTED
Action, Aventure (01h56min) – Date de sortie : 16/02/2022
De Ruben Fleischer
Avec Tom Holland, Mark Wahlberg, Sophia Ali…
Américain

Nathan Drake, voleur astucieux et intrépide, est recruté par le chasseur de trésors chevronné Victor « Sully » Sullivan pour retrouver la fortune de Ferdinand Magellan, disparue il y a 500 ans. Ce qui ressemble d’abord à un simple casse devient finalement une course effrénée autour du globe pour s’emparer du trésor avant l’impitoyable Moncada, qui est persuadé que sa famille est l’héritière légitime de cette fortune. Si Nathan et Sully réussissent à déchiffrer les indices et résoudre l’un des plus anciens mystères du monde, ils pourraient rafler la somme de 5 milliards de dollars et peut-être même retrouver le frère de Nathan, disparu depuis longtemps… mais encore faudrait-il qu’ils apprennent à travailler ensemble.

Bande-Annonce : UNCHARTED

Critique Film Cinéma : UNCHARTED de Ruben Fleischer
avec Tom Holland…

Par Franck DIPPA PRISO

Si Nathan et Sully réussissent à déchiffrer les indices et résoudre l’un des plus anciens mystères du monde, ils pourraient rafler la somme de 5 milliards de dollars et peut-être même retrouver le frère de Nathan, disparu depuis longtemps… mais encore faudrait-il qu’ils apprennent à travailler ensemble.

Selon la légende, une immense cargaison d’or serait encore dans les cales des navires de l’explorateur Magellan. Nathan Drake et son grand frère Sam ont toujours rêvé de découvrir l’emplacement de ces bateaux mythiques, mais le temps et les circonstances ont fini par les séparer. Devenu barman et voleur, Nathan fait un jour la rencontre de Victor Sullivan, qui est également à la recherche du trésor et qui pourrait lui en dire davantage sur son frère disparu.

Mais peut-il faire confiance à ce mystérieux individu? Ils décident pourtant de faire équipe, se lançant à la quête d’une croix qui pourrait bien être la clé de l’énigme.

Après plus de 10 ans d’attente le jeu vidéo Uncharted débarque enfin au cinéma.
Est-ce que ça valait le coup d’attendre ?

C’est un préquel sur les odyssées de Tom Holland alias Nathan Drake qui tente de retrouver l’or disparu de Magellan. Il est accompagné de l’énigmatique Mark Wahlberg alias Victor Sullivan.

Cette expédition va les conduire à faire le tour du monde et ils rencontrerons des opposants et des complices de circonstance tous intéressés par le fameux trésor.

Les jeux vidéo Uncharted sont de haute volée avec un protagoniste captivant, des histoires bien pensées et de l’action à profusion. Cela nous rappelle sans aucun doute Tomb Raider mais en plus fort. Que vaut la version cinéma ?

C’est évident qu’en recrutant l’acteur Tom Holland la production souhaitait bénéficier de l’aura de Spider-Man. Et ce calcul se confirme quand on examine son interprétation dans ce film d’aventurier à la Indiana Jones. On l’aime bien. Il est bien mignon dans ce rôle mais il n’a pas encore les épaules pour ça. Il n’a pas encore ce petit grain de folie et le mystère indispensables pour ce personnage. Par contre Mark Wahlberg est plus compétent parce qu’il a plus d’expériences dans les rôles de duos fous. Il est le pourvoyeur de l’humour dans cette narration et apporte un renouveau dans le style des binômes décalés. La sauce prend bien. Si bien qu’elle efface la présence des autres acteurs assez rigides dans leur jeu de comédiens même pour celui du méchant du film, Antonio Banderas.

Cependant, le fil dramatique n’est pas terrible. La trame est trop attendu telle une pâle copie d’Indiana Jones. Le scénario manque de péripéties, de surprises et d’originalité.

Les stéréotypes et les endroits déjà vus et revenus nous sont encore proposés ici.

Par contre, les scènes d’action sont spectaculaires et efficaces afin de compenser un peu la faiblesse générale du film. Cela nous évoque même une célèbre franchise d’espionnage avec un double zéro. La cadence est bien soutenue mais la musique est partout et c’est indigeste. La mise en scène est vigoureuse pourtant elle est trop impersonnelle et quelconque.

Le film Uncharted est en dessous de nos espérances mais reste fabuleux en comparaison de Warcraft, Resident Evil etc. Le potentiel du jeu vidéo étant énorme la version du 7ème art devait au moins s’en approcher. Ce qui n’est pas le cas ici et c’est bien dommage.

Mots clés, Tags, Thèmes : Meilleurs films adaptés d’un jeu vidéo, Aventurier, Aventurière, Trésor, Vol, Voleurs, Cambrioleurs, Adrénaline, Course poursuite, Plan, Carte, Mappemonde, Meilleurs Blockbusters, Flashback, Meilleurs buddy movies, Scène supplémentaire dans le générique de fin etc.

Note : ***(3/5)

La Rédaction de CinéBooster

Posted in CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Films au Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (0)

Critique Film Cinéma : “Doctor Strange” – Mercredi 26 Octobre 2016

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Critique Film Cinéma : “Doctor Strange” – Mercredi 26 Octobre 2016


Critique Film Cinéma Mercredi 26 Octobre 2016

Docteur Strange le plus puissant super-héros, sorcier, mystique et magicien de chez Marvel arrive enfin sur grand écran !
FILM CINEMA DOCTOR STRANGEDOCTOR STRANGE
Fantastique, Action (01h55min) – Date de sortie : 26/10/2016
De Scott Derrickson
Avec Benedict Cumberbatch, Chiwetel Ejiofor, Tilda Swinton, Rachel McAdams…
Américain

Doctor Strange suit l’histoire du Docteur Stephen Strange, talentueux neurochirurgien qui, après un tragique accident de voiture, doit mettre son égo de côté et apprendre les secrets d’un monde caché de mysticisme et de dimensions alternatives. Basé à New York, dans le quartier de Greenwich Village, Doctor Strange doit jouer les intermédiaires entre le monde réel et ce qui se trouve au-delà, en utilisant un vaste éventail d’aptitudes métaphysiques et d’artefacts pour protéger le Marvel Cinematic Universe.


Bande-Annonce : DOCTOR STRANGE

Critique Film : DOCTOR STRANGE de Scott Derrickson avec Benedict Cumberbatch, Chiwetel Ejiofor, Tilda Swinton, Rachel McAdams…

Par Franck DIPPA PRISO

L’histoire d’un neurochirurgien, le Dr Stephen Strange, qui, après avoir été victime d’un horrible accident de la route, découvre des dimensions parallèles et un univers fantastique.

Le film cinéma “Doctor Strange” de Scott Derrickson est une réussite d’abord grâce aux prouesses techniques visuelles à couper le souffle.
La 3D a ici un véritable univers d’expression dédié et idéal. La magie ou la sorcellerie contrôle les dimensions parallèles, le temps et l’espace sont tordus et manipulés à souhait. Le rendu est plaisant, original, inventif (jeux de faux miroirs, figures mathématique et métaphysique etc.) et référentiel.
On nage souvent en plein délire psychédélique (c’est à se demander si le réalisateur, les équipes de la 3D et des effets spéciaux étaient sous LSD).

Cependant, il y a un gros copier-coller majeur et tellement flagrant.
Ils vont puiser dans un film référence en la matière (visuel de la distorsion dimensionnelle) “Inception” de Christopher Nolan de 2010. Ce qui est bien, c’est qu’il vont plus loin que le réalisateur d’Interstellar (2014) en jouant avec les morceaux de la ville à la fin du long-métrage tel un puzzle urbain géant magique. On peut noter également un autre “emprunt” facile mais tellement efficace comme la glisse et chute gravitationnelle lors du combat dans un couloir d’un sanctuaire saint des saints.
Parlons maintenant des autres points, car un visuel excellent ne fait pas un film exceptionnel. Et pour cause, dans le fond le métrage est banal, et même aberrant. On peut superposer Doctor Strange à Iron Man. Et quel est le résultat ? C’est de vrais jumeaux (production, écriture des personnages Cumberbatch et Downey Jr. etc.) !
Le scénario est prévisible. Les personnages sont bâclés, creux et pas assez développés sur le papier. La narration et les dialogues sont plats et sans réel intérêt. Dommage pour des pointures d’acteurs inexploitées comme Tilda Swinton et Chiwetel Ejiofor.
La musique de Michael Giacchino est surprenante (clavecin, ambiances des années 70, western italien et orientale).
Nous ne l’évoquons pas souvent mais mention très bien pour les costumes. C’est regrettable car la musique et les costumes, les deux autres atouts du projet après le visuel ne sont pas mis en avant.

Pour le futur, le Studios Marvel doit faire un effort sur le fond et chercher à produire une œuvre singulière pour marquer l’esprit des spectateurs.
Il y a peu d’espoir de voir ce changement pour le moment car depuis toutes les super-productions de films de super-héros maison sont du même acabit (médiocres). Mais bon l’espoir fait vivre… Attendons les suites… Un miracle est toujours possible.
P.S : Ne partez pas avant la fin du générique, car il y a deux scènes bonus à la fin ou post-génériques. Dans la première Docteur Strange a une conversation intéressante avec un Avengers blond qui aime la bière. Et la deuxième scène montre Mordo qui passe du côté des méchants (voilà pour les indices).

Les + :

* Un visuel à couper le souffle
* Une musique étonnante et originale
* De beaux costumes

Les – :

* Une narration plate
* Des dialogues creux
* Des acteurs excellents qui ne sont pas valorisés

Mots clés, Tags, Thèmes :Adaptation de comic-book Marvel, Adrénaline, Chirurgie, Chirurgiens, Opération chirurgicale, Combat, Bagarre, Castagne, Docteur Strange, Etats-Unis, Forces du bien contre les forces du mal, Geek, Greenwich Village, Image de synthèse, Jeunes adultes, Magie et magiciens, Monde parallèle, New York, Scène supplémentaire dans le générique de fin, Sorciers, Sorcières, Sorcellerie, Super-héros, Super-héroïne, Teen movie, Films d’ado etc.

Note : *** (3/5)

La Rédaction de CinéBooster

Posted in CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (0)

CINEBOOSTER TV

CINEBOOSTER RADIO

Cinebooster – audio

octobre 2022
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

CINEBOOSTER RADIO