Tag Archive | "course poursuite"

Critique Film Cinéma “Skyfall” Mercredi 24 Octobre 2012

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Critique Film Cinéma “Skyfall” Mercredi 24 Octobre 2012


Critique Film Cinéma Mercredi 24 Octobre 2012

Ce film numéro 23 de la franchise James BOND 007 est excellent ! Il fête dignement les 50 ans de la célèbre saga de l’espion anglais le plus populaire de la planète !
SKYFALL
Action (02h23min) – Date de sortie : 26/10/2012
De Sam Mendes
Avec Daniel Craig, Judi Dench…

Lorsque la dernière mission de Bond tourne mal, plusieurs agents infiltrés se retrouvent exposés dans le monde entier. Le MI6 est attaqué, et M est obligée de relocaliser l’Agence. Ces événements ébranlent son autorité, et elle est remise en cause par Mallory…

Bande-Annonce : SKYFALL

Critique Film : SKYFALL de Sam Mendes avec Daniel Craig, Judi Dench…

Par Franck DIPPA PRISO

Lorsque la dernière mission de Bond tourne mal, plusieurs agents infiltrés se retrouvent exposés dans le monde entier. Le MI6 est attaqué, et M est obligée de relocaliser l’Agence. Ces événements ébranlent son autorité, et elle est remise en cause par Mallory, le nouveau président de l’ISC, le comité chargé du renseignement et de la sécurité. Le MI6 est à présent sous le coup d’une double menace, intérieure et extérieure. Il ne reste à M qu’un seul allié de confiance vers qui se tourner : Bond. Plus que jamais, 007 va devoir agir dans l’ombre. Avec l’aide d’Eve, un agent de terrain, il se lance sur la piste du mystérieux Silva, dont il doit identifier coûte que coûte l’objectif secret et mortel…

Skyfall le 23ème film de la franchise James Bond 007 est excellent malgré quelques petites incohérences.
Le réalisateur Sam Mendes fête dignement les 50 ans de la saga du plus célèbre agent secret au service de sa majesté.
Les thèmes du long-métrage sont la fatigue, l’usure, la mort, la renaissance, le vengeance, la jeunesse, les souvenirs qui nous construisent ou nous détruisent, le retour aux sources, les racines, la famille et le rapport mère – fils.
Cet opus est aussi une porte ouverte sur l’avenir. Daniel Craig a resigné afin de reprendre le costume de James Bond 007 pour deux films supplémentaires.
Les nouveautés de ce projet sont :
Il y a moins de James Bond girls, de petits gadgets comme à l’accoutumée, le scénario mise plutôt sur l’informatique et la nouvelle technologie.
Le nouveau Q est un geek jeune.
Nous apprenons que le père de James Bond 007 se nommait Andrew Bond et que sa mère s’appelait Monique de la Croix Bond (était-elle d’origine Français ?).
Skyfall est le nom domaine du domaine familial situé en Ecosse.
Et malheureusement, un personnage clé de la saga meurt à la fin.

La particularité de cet épisode est la cassure de l’image du héros presque invincible.
En effet, dans le cas présent, le meilleur agent du MI6 est fatigué, fragile, vulnérable, faillible et perdu.
Ce qui apporte un côté plus humain et plus réaliste à l’histoire et à son personnage.
Il faut aussi noter que parfois le manque d’état d’âme et la dureté de l’espion colle parfaitement à l’esprit des romans de Ian Fleming.
Barbara Broccoli, la productrice héritière de la franchise James Bond 007 semble forcée de s’ouvrir à un nouveau modèle entre virulence et douceur.
C’est une évidence, depuis un certain temps les films de la saga sont en grande perte de vitesse (manque d’originalité et perte financière).
Les atouts de Skyfall sont, un réalisateur de qualité en la personne de Sam Mendes, l’inattendu Javier Bardem est un “bad guy”, un méchant grandiose, le travail photo de Roger Deakins est magnifique et Thomas Newman complice habitué de Sam Mendes signe une partition musicale sublime.

Cependant, la vraie origine du succès de ce 23ème James Bond 007 réside dans la brillant mix qui rend hommage à 50 ans de récit de cette épopée légendaire.
Le film Skyfall est old school vintage hype, violent, brut, esthétiquement beau visuellement, la détermination et la vengeance obsessionnelle sont dévastatrices.
Le réalisateur propose une mise en scène juste et efficace.
Les mouvements de caméra sont suffisants et maîtrisés.
Il livre ici très certainement un James Bond renouveau et frais.
Et si vous en doutez encore allez voir Skyfall.

Les + :

* Bonne mise en scène
* Excellente musique
* Le renouveau du héros

Les – :

* Certaines incohérences de mise en scène

Thèmes : Agent secret, espion, espionnage, Armes à feu, costumes, smoking, course poursuite, explosion, explosifs, Français à hollywood, Gadgets, Gare – train et quais de gare, Génériques mémorables, Londres, musique culte, vengeance etc.

Note : *****

La Rédaction de CinéBooster

Posted in CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (0)

Critique Film Cinéma “Taken II” Mercredi 03 Octobre 2012

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Critique Film Cinéma “Taken II” Mercredi 03 Octobre 2012


Critique Film Cinéma Mercredi 03 Octobre 2012

Le 2ème chapitre du film de “castagne” Taken !
TAKEN 2
Action (01h38min) – Date de sortie : 03/10/2012
De Olivier Megaton
Avec Liam Neeson, Maggie Grace…
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Dans “Taken”, Bryan Mills, ex-agent de la CIA aux compétences si particulières, a réussi à arracher sa fille des mains d’un gang mafieux. Un an plus tard, le chef du clan réclame vengeance. Cette fois-ci, c’est après lui qu’ils en ont.

Bande-Annonce : TAKEN 2

Critique Film : TAKEN 2 de Olivier Megaton avec Liam Neeson…

Par Franck DIPPA PRISO

Liam Neeson incarnera à nouveau Bryan Mills, un agent de la CIA retraité qui possède des aptitudes en autodéfense particulièrement développées. Dans le premier volet, il s’est engagé dans une quête internationale pour tenter de retrouver sa fille Kim qui avait été enlevée par des criminels faisant du trafic humain. Dans Taken 2, le père de l’un des criminels en question décide de prendre en otage Bryan et sa femme pendant leur voyage en famille à Istanbul. Bryan doit alors faire confiance à Kim pour les sortir du pétrin.

Après le réalisateur Pierre Morel, c’est Olivier Mégaton qui s’y colle, mais la formule reste malheureusement identique : Taken + Taken 2 = Action Bis.
Le scénario est donc une variable mise de côté ici.
Le long-métrage “Taken 2” est à mettre au rayon du déjà-vu.
Cependant, les amateurs d’action virile seront un peu satisfaits.
Nous avons là une suite du film “Taken” vite expédiée.
C’est un pur projet commercial de base et sans saveur.
C’est triste, la réalisation et la production offrent un divertissement moyen dont le seul argument est l’action à tout prix au détriment de l’existence d’un semblant d’un intrigue et de scénario.
C’est dommage il n’y a aucune effet de surprise et les points négatifs sont largement supérieurs aux positifs.
Ce thriller est bourré de clichés et les dialogues sont déplorables.

Les + :

* Efficace

Les – :

* Manque d’un vrai suspense

Thèmes : Agent secret, espion, espionnage, Armes à feu, Combat, Bagarre, Castagne, course poursuite, enlèvement et kidnapping, gangsters, truands & bandits, mafia, pègre, relation père, fille, suite, sequel, Turquie, Turcs, vengeance etc.

Note : *****

La Rédaction de CinéBooster

Posted in CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (0)

Critique Film Cinéma “Safe” Mercredi 27 Juin 2012

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Critique Film Cinéma “Safe” Mercredi 27 Juin 2012


Critique Film Cinéma Mercredi 27 Juin 2012

Le nouveau film d’action du producteur de Kill Bill et Inglourious Basterds !
SAFE
Action (01h35min) – Date de sortie : 27/06/2012
De Boaz Yakin
Avec Jason Statham, Catherine Chan…
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Un ancien agent secret sauve une petite fille à la mémoire exceptionnelle, déclenchant ainsi une guerre des gangs entre les Triades, la mafia russe et des policiers new-yorkais corrompus.

Bande-Annonce : SAFE

Critique Film : SAFE de Boaz Yakin avec Jason Statham…

Par Franck Olivier DIPPA PRISO

Prochainement

Un ancien agent secret sauve une petite fille à la mémoire exceptionnelle, déclenchant ainsi une guerre des gangs entre les Triades, la mafia russe et des policiers new-yorkais corrompus. Tous veulent mettre la main sur l’enfant, la seule à détenir la combinaison d’un coffre-fort très convoité.

Les + :

Les – :

Thèmes :Casino, maison de jeux, jeux de hasard, cavale, fuite, fuir, Combat, Bagarre, Castagne, corruption, policier véreux, course poursuite, enfance, enfant, fusillade, fusillade d’enfer, gangsters, truands & bandits, mafia, pègre, poursuite en voiture, violence etc.

Note : *****

La Rédaction de CinéBooster

Posted in CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (0)

Critique Film Cinéma “Target” Mercredi 21 Mars 2012

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Critique Film Cinéma “Target” Mercredi 21 Mars 2012


Critique Film Cinéma Mercredi 21 Mars 2012

Une cible pour deux !
TARGET
Comédie (01h40min) – Date de sortie : 21/03/2012
De McG
Avec Reese Witherspoon, Chris Pine…

Deux des meilleurs agents secrets au monde sont aussi les deux meilleurs amis dans la vie. Rien ne pouvait les séparer jusqu’au jour où ils découvrent qu’ils fréquentent depuis peu la même jeune femme, Lauren.

Bande-Annonce : TARGET

Critique Film : TARGET de McG avec Reese Witherspoon, Chris Pine, Tom Hardy…

Par Franck Olivier DIPPA PRISO

Le film “Target” est une comédie d’espionnage très divertissante.
Les acteurs sont efficaces.
C’est un projet honorable, idéal pour une soirée en amoureux au cinéma.

Deux des meilleurs agents secrets au monde sont aussi les deux meilleurs amis dans la vie. Rien ne pouvait les séparer jusqu’au jour où ils découvrent qu’ils fréquentent depuis peu la même jeune femme, Lauren. Ce qui était au début un jeu de séduction sans conséquence et un simple défi amical se transforme vite en une guerre sans merci. Déploiement de technologies de pointe, moyens de surveillance high tech, c’est tout un arsenal capable de faire sauter un pays que les deux espions utilisent pour séduire leur target et mettre l’autre hors-jeu. Plutôt malheureuse en amour jusqu’ici, Lauren a désormais un choix impossible à faire entre deux hommes incroyablement sexy.

L’amitié de nos deux espions (FDR Foster alias Chris Pine et Tuck alias Tom Hardy) sera-t-il plus fort que leur amour commun pour la belle Lauren alias Reese Witherspoon.

Vous passerez un moment agréable devant le film “Target”.
Le rythme est inégal dans la première partie du long-métrage.
Les étrangetés sont multiples.
Certaines répliques sont mêmes vicieuses.
Cependant, il y a bien des moments drôles et sympathiques grâce aux exploits des talentueux acteurs.

La combinaison de ce triangle amoureux (FDR Foster alias Chris Pine, Tuck alias Tom Hardy, et Lauren alias Reese Witherspoon) est bonne, car les interprètes sont justes.
La grande question de cette comédie d’action est de savoir à qui donnera-t-elle son cœur ?
C’est assez facile à deviner, tant l’histoire est écrite de manière conventionnelle.
Trish alias Chelsea Handler est aussi remarquable, étonnante et drôle dans le rôle de la copine de la protagoniste principale.

“Target” nous fait penser au classique “True Lies” et au marrant “Mr. and Mrs. Smith”.
Le réalisateur McG propose donc enfin une œuvre certes légère, divertissante mais tout à fait louable.

Les + :

* Le beau casting
* L’action et l’humour
* La réalisation est studieuse
* Le film est un bon pop-corn movie

Les – :

* Le début est détonnant, puis le reste est lent à venir
* La narration est incohérente et les comédiens sont parfois simplistes
* Les mots sont souvent crus

Les thèmes : agent secret, espion, espionnage, amitié, armes insolites, rares, CIA, Combat, Bagarre, Castagne, Comédie romantique, course poursuite, explosion, explosifs, jeu de séduction, drague, mensonge, passion amoureuse, fougue, rivalité, triangle amoureux etc…

Note : *****

La Rédaction de CinéBooster

Posted in CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (2)

Critique Film Cinéma “Time Out” Mercredi 23 Novembre 2011

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Critique Film Cinéma “Time Out” Mercredi 23 Novembre 2011


Critique Film Cinéma Mercredi 23 Novembre 2011

“Le temps c’est de l’argent, time is money !”
TIME OUT
Science-Fiction (01h41min) – Date de sortie : 23/11/2011
De Andrew Niccol
Avec Amanda Seyfried, Justin Timberlake…

Dans un futur proche, le gène de la vieillesse a été supprimé et le temps est devenu une valeur marchande : les riches vivent donc éternellement, pendant que les autres doivent négocier leur immortalité.

Bande-Annonce : TIME OUT

Critique : TIME OUT de Andrew Niccol avec Amanda Seyfried, Justin Timberlake…

Par Franck Olivier DIPPA PRISO

L’idée originale est que le temps est la monnaie unique mondiale et quand ce crédit temps arrive à zéro, on meurt.
Son développement est certes discutable.
Cependant, le suspense de ce film de science-fiction est efficace et donne à réfléchir en profondeur sur notre système économique mondial.
En gros, sans pouvoir d’achat nous mourons.
Les acteurs Amanda Seyfried, Justin Timberlake… sont bons et crédibles.
Et le réalisateur Andrew Niccol apporte un rendu adroit.

Bienvenue dans un monde où le temps a remplacé l’argent. Génétiquement modifiés, les hommes ne vieillissent plus après 25 ans. Mais à partir de cet âge, il faut “gagner” du temps pour rester en vie. Alors que les riches, jeunes et beaux pour l’éternité, accumulent le temps par dizaines d’années, les autres mendient, volent et empruntent les quelques heures qui leur permettront d’échapper à la mort. Un homme, accusé à tort de meurtre, prend la fuite avec une otage qui deviendra son alliée. Plus que jamais, chaque minute compte.

Dans le futur, le compteur d’une vie est sur le bras des Hommes.
La plupart des humains meurent avant la trentaine. L’argent n’existe plus et le temps est la monnaie d’échange entre les classes sociales inégales.
Les riches vivent presque éternellement grâce à l’augmentation du prix des biens au quotidien.
Ce qui réduit l’espérance de vie des pauvres.
Un orphelin (Justin Timberlake alias Will Sallas) va s’élever contre l’ordre en place en enlevant la fille d’un puissant (Amanda Seyfried alias Sylvia Weis).
Mais un policier (Cillian Murphy alias Raymond Leon) tenace va le prendre en chasse.

Après le désormais classique de Science-Fiction “Bienvenue à Gattaca” de 1997 voici un nouveau projet inhabituel et original du cinéaste Andrew Niccol.
Les paramètres scientifiques, morales, sociales, politiques, économiques et humanistes nous permettent de bien identifier notre société actuellement à cette fiction.
L’argent (billet de banque, monnaie, chèque, carte bancaire etc…) n’existe plus.
Le temps est la valeur fiduciaire en vigueur.
Le temps et l’argent, l’argent et le temps, ici l’argent est le temps.
C’est un parallèle intéressant puisqu’il faut du temps dans notre monde réel et actuel pour gagner de l’argent ou en perdre.
Le temps peut être notre allié ou notre ennemi selon la situation.
En tout, dans les deux cas, la science-fiction et la réalité, le système d’échange, de transaction commerciale est créé par les êtres humains eux-mêmes. Il a ses avantages et ses inconvénients et est toujours faillible quelque part.

L’écriture est simple.
C’est un bon divertissement.
Les scènes de poursuites et d’action sont des références à “Robin des Bois” et “Bonnie and Clyde”.
La réalisation est délectable mais creuse et pas du tout surprenante.
Le ton trop accentué et amplifié n’avantage pas toujours le long-métrage.
les dialogues sont pleins de jeux de mots pas forcément indispensables.
L’interprétation globale des comédiens est correcte.

Le projet est audacieux et inspiré mais sans grande particularité, ni pureté.
Vous passerez un bon moment au cinéma devant ce film, pourtant le manque de profondeur éloigne ce travail de son potentiel statut de chef-d’œuvre.

Les + :

* Les idées du scénario
* Les nombreuses références cinématographiques comme “Bienvenue à Gattaca” etc…
* Les acteurs sont justes et fiables

Les – :

* La mise en scène est sans caractère
* Le développement des idées n’est pas à la hauteur de l’originalité du concept
* L’excès de sentimentalisme est souvent de trop

Les thèmes : La science-fiction, le film d’anticipation, les références de films de science-fiction comme “Bienvenue à Gattaca”, “Inception”…, l’argent, le temps, le futur, le pouvoir, les inégalités sociales, la peur du lendemain, le pouvoir d’achat, la réflexion sur notre système scientifique, moral, social, politique, économique, accusé à tort, anticipation, Futur, avenir proche, braquage, hold up, braqueur, Couple, Duo, Tandem, course poursuite, cyberpunk, immortalité, immortel, lutte des classes, manipulation génétique, seul contre tous etc…

Note : *****

Les images sont très belles et le contenu du film est vide (donc les acteurs de qualité sont dévalorisés) ! Le réalisateur Tarsem Singh a du talent et du style !
On est très proche de l’univers du film “300” !
L’action est souvent redondante, mais les effets spéciaux et la 3D sont à la hauteur !
LES IMMORTELS
Action (01h50min) – Date de sortie : 23/11/2011
De Tarsem Singh
Avec Henry Cavill, Mickey Rourke…
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Dans la Grèce antique, Thésée, un jeune guerrier, va mener ses hommes à la bataille avec les dieux de l’Olympe pour tenter de repousser les Titans, anciens dieux primaires qui ont juré de détruire l’humanité.

Bande-Annonce :LES IMMORTELS

La Rédaction de CinéBooster

Posted in CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (0)

Critique Film Cinéma “Killer Elite” Mercredi 26 Octobre 2011

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Critique Film Cinéma “Killer Elite” Mercredi 26 Octobre 2011


Critique Film Cinéma Mercredi 26 Octobre 2011

C’est un film de brutes divertissant mais sans caractère avec un casting *** étoiles pour un résultat * étoile !

KILLER ELITE
Thriller (01h57min) – Date de sortie : 26/10/2011
De Gary McKendry
Avec Jason Statham, Clive Owen, Robert De Niro…
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Basée sur des faits réels, l’histoire suit un groupe d’anciens membres des forces spéciales britanniques pourchassé par des assassins. Afin de sauver son meilleur ami, un ancien de la navy est contraint de mettre un terme à sa retraite.

Bande-Annonce : KILLER ELITE

Critique : KILLER ELITE de Gary McKendry avec Jason Statham, Clive Owen, Robert De Niro…

Par Franck Olivier DIPPA PRISO

Des acteurs connus comme Jason Statham, Clive Owen et Robert De Niro s’éclatent la gueule dans «Killer Elite», un film d’action longuet qui aurait pu être beaucoup plus intéressant s’il avait davantage épousé la réalité.

Pour sauver Hunter, son ancien partenaire et mentor, Danny accepte de reprendre du service et de reformer son équipe. Mais celui qui était l’un des meilleurs agents des forces spéciales va cette fois affronter sa mission la plus périlleuse. Pour réussir, il va devoir percer les secrets d’une des unités militaires les plus redoutées qui soit, le SAS britannique. De doubles jeux en trahisons, il va découvrir un complot qui menace le monde et ce pour quoi il s’est

Afin de sauver son mentor (Robert De Niro), un mercenaire (Jason Statham) doit assassiner trois hommes dangereux. Il est pris en grippe par un agent spécial (Clive Owen) qui tente de l’éliminer.

Au départ ce récit est inspiré d’un livre de Ranulph Fiennes qui se serait basé sur sa propre histoire de vie. On sent que beaucoup de choses se passent en périphérie. L’errance et la vengeance d’un homme qui ne peut plus aller dans son pays, l’implication du Royaume-Uni dans des magouilles, la quête éternelle du pétrole et l’abandon d’anciens soldats qui sont livrés à eux-mêmes. Le tout se déroulant dans les années 1980, une décennie marquée par la guerre et la crise économique.

Rien de tout cela n’apparaît réellement à l’écran. Le réalisateur et scénariste Gary McKendry a sacrifié ces nombreux thèmes importants au profit de l’action. Les scènes explosives sont nombreuses et omniprésentes, saoulant tout au long des deux heures de jeu. Aucune séquence musclée n’est réellement digne d’intérêt (malgré que la mise en scène soit compétente) et le cinéaste a senti le besoin d’enrober ce mélange improbable entre «The Specialist» et «James Bond» par une amourette indigeste qui plombe le rythme.

Prioriser les états d’âme de Jason Statham était également une erreur. Bien que le comédien soit en meilleure forme que dans l’ennuyant remake «The Mechanic», il sera toujours condamné à être le Bruce Willis des pauvres. L’interprète n’arrive pas à amener à son personnage de l’émotion, ce qui rend l’attachement du spectateur complètement inopérant. Pourquoi ne pas avoir priorisé Clive Owen qui possède beaucoup plus de charisme? Entre ces deux hommes se trouve un Robert De Niro qui fait son possible pour s’extirper de ses simagrées habituelles, y arrivant envers et contre tous.

Effort très moyen qui satisfera tout de même les amateurs du genre, «Killer Elite» se contente de bien peu pour en mettre plein la vue. Il y a bien un ou deux moments de réelle tension mais ils sont rapidement court-circuités par une série de répétitions qui retarde inutilement l’intrigue. Au lieu d’un suspense à la «Syriana», le cinéphile se retrouve avec une fausse série B qui se prend terriblement au sérieux. L’écart est énorme.

Les + :

* Quelques endroits rappellent que le tout aurait pu être si dantesque (surtout avec le sujet en place)
* Les prestations de Clive Owen et de Robert De Niro
* Cette réalisation assurée

Les – :

* L’action qui prend le dessus sur les situations et les personnages
* Tous ces thèmes qui sont à peine effleurés
* Le fait de prioriser le destin de Jason Statham qui offre une performance monolithique
* L’essai traîne en longueur et il est redondant

Les thèmes : Action hero, adaptation de roman, amitié, Armes à feu, Combat, Bagarre, Castagne, course poursuite, enlèvement et kidnapping, explosion, explosifs, inspiré d’une histoire vraie, premier film etc…

Note : *****

La Rédaction de CinéBooster

Posted in CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (0)

CINEBOOSTER TV

CINEBOOSTER RADIO

Cinebooster – audio

juillet 2021
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

CINEBOOSTER RADIO