Tag Archive | "sœurs"

Critique Film Cinéma : “Millenium : Ce qui ne me tue pas” – Mercredi 14 Novembre 2018

Tags: , , , , , , , , , , , , , , ,

Critique Film Cinéma : “Millenium : Ce qui ne me tue pas” – Mercredi 14 Novembre 2018


Critique Film Cinéma Mercredi 14 Novembre 2018

Le Millenium Américain !
MILLENIUM : CE QUI NE ME TUE PAS
Thriller, Drame (01h56min) – Date de sortie : 14/11/2018
De Fede Alvarez
Avec Claire Foy, Sverrir Gudnason, Sylvia Hoeks…
Américain

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Frans Balder, éminent chercheur suédois en intelligence artificielle fait appel à Lisbeth Salander afin de récupérer un logiciel qu’il a créé et permettant de prendre le contrôle d’armes nucléaires. Mais la NSA ainsi qu’un groupe de terroristes mené par Jan Holster sont également sur la piste du logiciel. Traquée, Lisbeth va faire appel à son ami le journaliste Mikael Blomkvist qu’elle n’a pas vu depuis 3 ans.


Bande-Annonce : MILLENIUM : CE QUI NE ME TUE PAS

Critique Film Cinéma : MILLENIUM : CE QUI NE ME TUE PAS de Fede Alvarez avec Claire Foy, Sverrir Gudnason, Sylvia Hoeks

Par Franck DIPPA PRISO

Le chercheur suédois Frans Balder fait appel à Lisbeth Salander afin que celle-ci récupère un logiciel de sa création qui permet de prendre le contrôle d’armes nucléaires à travers le monde. Dès que la pirate informatique parvient à voler le programme ultra-secret, un groupe de terroristes sans pitié se lance à ses trousses. Un agent de la NSA, qui a découvert les magouilles de la jeune femme, se rend à Stockholm dans le but de mettre la main, lui aussi, sur le logiciel. Le passé de Lisbeth viendra la hanter alors qu’elle s’efforce de protéger Balder et son jeune fils de toutes ces menaces.

Il y a vraiment un problème américain lié aux remakes inutiles de films (sagas) à succès. Parfois c’est justifié, mais la plupart du temps non ! Manque cruel d’inspiration ou projet facile à monter la réponse est au choix. Malheureusement, c’est aussi le cas de ce nouveau projet de franchise Millenium version « U.S.A » mais en Europe (Suède). 10 après le 1er film en version originale suédoise, Lisbeth Salander reprend du service (l’héroïne des romans à succès de Stieg Larsson) avec une nouvelle interprète Britannique épatante et charismatique Claire Foy.
Cependant, cette reprise manque de singularité et d’originalité (également peu spectaculaire).

Le réalisateur Fede Alvarez est un spécialiste de films d’horreur mais et il propose ici une réalisation qui n’est pas lamentable. Par contre, sa caméra « épileptique » et son sens esthétique sont peu étranges.
Alvarez n’arrive pas à nous faire oublier les versions précédentes de cette franchise blockbuster. Le côté un peu tropical des premiers Millenium est absent. Certes, l’histoire se passe toujours en Suède mais c’est l’industrie du cinéma américain (Sony) qui a belle et bien pris le contrôle de ce projet. Et les références à « Mission Impossible » et « Fast and Furious » confirment bien ce constat.
L’ossature narrative originale a été beaucoup réduite. On peut comprendre facilement cette œuvre sans avoir vu celle d’avant.

Les difficultés des Lisbeth et des autres protagonistes se solutionnent comme par miracle. Alors que dans le roman de Larsson et les films originaux adaptés au cinéma s’était un petit peu plus compliqué et accrocheur.
Le comédien suédois Sverrir Gudnason alias Mikael Blomkvist est crédible en journaliste d’investigation mais il a peu importance dans ce nouveau long-métrage. L’héroïne, Claire Foy alias Lisbeth Salander a un rôle en or pour une actrice car la personnalité torturée et révoltée du personnage est un cadeau à jouer tellement le défi est de taille. Et elle le fait avec talent. Elle est même mieux que Rooney Mara de loin mais pas au dessus de la performance magistrale de Noomi Rapace.

La facilité et le manque de profondeur classe le film cinéma « Millénium : Ce qui ne me tue pas » dans les réalisations et les productions secondaires donc éphémère dans la mémoire collective. La réalité est que ce n’est pas assez captivant surtout si l’on vu et lu la saga Millénium. Alors pourquoi s’entêter à recycler ce qui a déjà été bien fait au lieu d’innover ?

Les + :

– Bonne distribution

Les – :

– Récit faible

Mots clés, Tags, Thèmes : Hacker, Meurtre / Assassinat, Complot, Suspense, Adaptation de roman, Duo / Tandem, Millenium, Héroïne, Journaliste / Journalisme / Reporter, Sœurs etc.

Note : ** (2/5)

La Rédaction de CinéBooster

Posted in CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Films au Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (0)

Critique Film Cinéma : “Hunger Games – L’embrasement” – Mercredi 27 novembre 2013

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Critique Film Cinéma : “Hunger Games – L’embrasement” – Mercredi 27 novembre 2013


Critique Film Cinéma Mercredi 27 novembre 2013

Hunger Games 2 : La domination !
FILM HUNGER GAMES 2HUNGER GAMES – L’EMBRASEMENT
Action (02h26min) – Date de sortie : 27/11/2013
De Francis Lawrence
Avec Jennifer Lawrence, Liam Hemsworth…

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs.

Katniss Everdeen est rentrée chez elle saine et sauve après avoir remporté la 74e édition des Hunger Games avec son partenaire Peeta Mellark. Puisqu’ils ont gagné, ils sont obligés de laisser une fois de plus leur famille et leurs amis pour partir faire la Tournée de la victoire…


Bande-Annonce : HUNGER GAMES – L’EMBRASEMENT

Critique Film : HUNGER GAMES – L’EMBRASEMENT de Francis Lawrence avec Jennifer Lawrence, Liam Hemsworth…

Par Franck DIPPA PRISO

Katniss Everdeen est rentrée chez elle saine et sauve après avoir remporté la 74e édition des Hunger Games avec son partenaire Peeta Mellark.
Puisqu’ils ont gagné, ils sont obligés de laisser une fois de plus leur famille et leurs amis pour partir faire la Tournée de la victoire dans tous les districts. Au fil de son voyage, Katniss sent que la révolte gronde, mais le Capitole exerce toujours un contrôle absolu sur les districts tandis que le Président Snow prépare la 75e édition des Hunger Games, les Jeux de l’Expiation – une compétition qui pourrait changer Panem à jamais…

Le film “Hunger Games “II” – L’embrasement” est bien peut-être même mieux que le premier volet.
Ce projet est à destination des adolescents et des jeunes adultes.
La tension dramatique est si grande qu’au bout de plus de 2 heures la fin surprend bien le spectateur.
La saga “Hunger Games” a un bel avenir devant elle.
L’amour (compliqué), l’espoir, l’humanité, la compassion et l’amitié (bizarre) sont les bonnes valeurs que Katniss partage aux spectateurs en héroïne idéale.

Le scénario est brillamment élaboré et contient des thèmes intelligents qui parlent aux adolescents de toutes les tranches d’âge.
C’est une histoire de combat, de bataille, de guerre contre une dictature représentée par une société nommée Panem.
Ce concept est judicieux et efficient.
Les épreuves ou les jeux sont grandioses et complexes. Le tout est bien expliqué dans des dialogues qui dynamisent l’ensemble avec l’action, ce qui évite une narration spatio-temporelle difficile à mettre en place.

Les projets cinématographiques “Hunger Games” sont souvent comparés au long-métrage Japonais “Battle Royale”.
Sauf que “Hunger Games” est bien plus édulcoré, bien plus doux que le saignant “Battle Royale”.
L’appel à la révolte est tout à fait évident il n’y a pas besoin d’en faire plus, d’être extrême pour faire passer le message. La violence la plus importante se décline sous différentes formes (pendaison, strangulation, et éviscération). Et l’effet émotionnel et dramatique est bien là.

Le réalisateur Francis Lawrence fait un très bon travail de réalisation.
Le plus gros problème du film “Hunger Games – L’embrasement” est la présence constante de la caméra “agitée” et mal gérée pendant les luttes et autres situations dangereuses.
Les décors sont remarquables.
Les costumes sont magnifiques.
Dans l’ensemble le jeu des acteurs est correct. sauf peut-être au début, Jennifer Lawrence semble surjouer un poil son rôle.

La fin est intéressante et captivante.
On ne devine pas facilement la fin.
Le suspense reste entier pour l’héroïne et les autres (ok, plus pour les autres).
De plus, il reste deux films à réaliser, ce qui promet des suites encore d’un autre niveau.

Le long-métrage “Hunger Games – L’embrasement” est un franc succès et je pense vous aurez hâte de vite découvrir les surprises des prochains chapitres.

Les + :

* L’histoire accrocheuse
* La tension dramatique forte
* Les beaux décors
* Les ravissants costumes
* L’action
* Le suspense

Les – :

* La caméra “épileptique”
* L’interprétation un peu exagérée de Jennifer Lawrence au début

Thèmes : Adaptation de roman, adolescent, adolescence, anticipation, futur, avenir proche, rébellion, sœurs, suite, sequel, triangle amoureux etc.

Note : *****

La Rédaction de CinéBooster

Posted in CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (0)

CINEBOOSTER TV

CINEBOOSTER RADIO

Cinebooster – audio

août 2019
L M M J V S D
« Jan    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

CINEBOOSTER RADIO