Tag Archive | "Bérénice Bejo"

News – Evénement – Cinéma : Palmarès du 65ème Festival de Cannes 2012 !

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

News – Evénement – Cinéma : Palmarès du 65ème Festival de Cannes 2012 !


Palmarès du 65ème Festival de Cannes 2011

Le réalisateur autrichien Michael Haneke reçoit une second Palme d’or pour son film “Amour” avec Jean-Louis Trintignant et Emmanuelle Riva trois ans après “Le Ruban blanc”. Les autres lauréats du palmarès sont Matteo Garrone, Cristian Mungiu et ses comédiennes, Carlos Reygadas, Mads Mikkelsen et Ken Loach.

Palme d’or : Amour de Michael Haneke,

Grand Prix : Reality de Matteo Garrone,

Prix d’interprétation féminine : Cosmina Stratan et Cristina Flutur (Au-delà des collines),

Prix d’interprétation Masculine : Mads Mikkelsen (La Chasse),

Prix de la mise en scène : Post Tenebras Lux de Carlos Reygadas,

Prix du scénario : Au-delà des collines (Beyond the Hills) de Cristian Mungiu,

Prix du jury : La Part des Anges de Ken Loach,

Caméra d’Or : Les Bêtes du sud sauvage (Beasts of the Southern Wild) de Benh Zeitlin (présenté à Un Certain Regard)


Palmarès en vidéo du 65ème Festival de Cannes 2012

Palme d’or du court métrage

Silencieux (Sessiz-Be Deng) de L. Rezan Yesilbas

Sélection Un Certain Regard (Jury présidé par Tim Roth)

Prix Un Certain Regard : Después de Lucia de Michel Franco

Prix Spécial du Jury : Le Grand soir de Benoît Delépine et Gustave Kervern

Prix d’interprétation féminine (ex aequo) : Emilie Dequenne dans A perdre la raison de Joachim Lafosse et Suzanne Clément dans Laurence Anyways de Xavier Dolan

Mention Spéciale du Jury : Djeca Enfants de Sarajevo d’Aida Begic

Palmarès Fipresci (Fédération Internationale de la presse cinématographique)

Prix Fipresci Compétition Officielle : Dans la brume (V Tumane) de Sergei Loznitsa

Prix Fipresci du Certain Regard : Les Bêtes du sud sauvage de Benh Zeitlin

Prix Fipresci de la Quinzaine des Réalisateurs : Rengaine de Rachid Djaïdani

Palmarès Quinzaine des Réalisateurs

Art Cinema Award (Confédération Internationale des Cinémas d’Art et d’Essai) : No de Pablo Larrain

Prix SACD (Société des auteurs et compositeurs dramatiques) : Camille redouble de Noémie Lvovsky

Mention spéciale SACD : Ernest et Célestine de Benjamin Renner, Stéphane Aubier, Vincent Patar

Label Europea Cinemas (Remis par un jury d’exploitants à un long métrage européen) : Le Repenti de Merzak Allouache

Prix Illy (récompense attribué à un court métrage) : The Curse de Fyzal Boulifa

Palmarès Semaine de la Critique

Grand Prix Nespresso : Ici et là-bas d’Antonio Méndez Esparza

Prix du Jury Révélation France 4 (Remis par quatre jeunes critiques internationaux) : Sofia’s Last Ambulance d’Ilian Metev

Prix SACD Semaine de la Critique (Société des auteurs et compositeurs dramatiques) : Les Voisins de Dieu de Meni Yaesh

Prix ACID Semaine de la Critique (Association du cinéma indépendant pour sa diffusion) : Los Salvajes d’Alejandro Fadel

Prix Découverte Nikon (court métrage) : Un dimanche matin de Damien Manivel

Mention Spéciale Prix Nikon (court métrage) : O Duplo de Juliana Rojas

Prix Canal + (court métrage) : Circle Line de Suwon Shin

Grand Rail d’Or (prix remis à un film de la Semaine de la Critique par un groupe de cheminots cinéphiles) : Hors les murs de David Lambert

Petit Rail d’Or ( prix remis à un court-métrage de la Semaine de la Critique par un groupe de cheminots cinéphiles): Ce n’est pas un film de cow-boys de Benjamin Parent

Palmarès Cinéfondation (courts métrages filmés par des étudiants)

Premier Prix : Doroga Na de Taisia Igumentseva

Deuxième prix : Abigail de Matthew James Reilly

Troisième prix : Los Anfitriones de Miguel Angel Moulet

Prix divers

Queer Palm (Prix LGBT) : Laurence Anyways de Xavier Dolan

Queer Palm court métrage : Ce n’est pas un film de cow-boys de Benjamin Parent

Prix de la Jeunesse : Holy Motors de Leos Carax

Prix Regard Jeune : Les Bêtes du sud sauvage de Benh Zeitlin

Prix du Jury Oecuménique (Remis par six professionnels de cinéma et chrétiens de différentes cultures à un film de la compétition officielle): La Chasse de Thomas Vinterberg

Mention Spéciale Jury Oecuménique : Les Bêtes du sud sauvage de Benh Zeitlin

Prix François Chalais : Les Chevaux de Dieu de Nabil Ayouch

Palm Dog (remis à un chien présent dans un film, toutes compétitions confondues) : Banjo et Poppy dans Touristes ! (Sightseers) de Ben Wheatley

Mention Spéciale Palm Dog : Billy Bob dans Le Grand soir de Benoît Delépine et Gustave Kervern

La Rédaction de CinéBooster

Posted in CinéBooster Presse, Cinéma - DVD - Séries Tv, Photos, VidéosCommentaires (0)

Critique Film Cinéma “Les Trois Mousquetaires” Mercredi 12 Octobre 2011

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Critique Film Cinéma “Les Trois Mousquetaires” Mercredi 12 Octobre 2011


Critique Film Cinéma Mercredi 12 Octobre 2011

Voici la nouvelle adaptation cinématographique du classique de la littérature Française d’Alexandre Dumas.
L’action est omniprésente.
Ce projet est divertissant et drôle parfois.
Les personnages sont cool, dynamiques et graphiques (dans les scènes de combats).
Cette adaptation au cinéma est assez fidèle à l’auteur par rapport au précédentes.
Cependant, c’est une série B à gros budget qui amusera plus le jeune public !
LES TROIS MOUSQUETAIRES
Aventure (01h50min) – Date de sortie : 12/10/2011
De Paul W.S. Anderson
Avec Logan Lerman, Milla Jovovich…
Film pour enfants à partir de 10 ans

L’impétueux jeune d’Artagnan et ses trois légendaires compagnons, Athos, Porthos et Aramis vont devoir s’unir et combattre tous ensemble un mystérieux agent double dirigé par l’infâme cardinal Richelieu…
Une nouvelle adaptation du roman d’Alexandre Dumas en 3-D.

Bande-Annonce : LES TROIS MOUSQUETAIRES

Critique : LES TROIS MOUSQUETAIRES de Paul W.S. Anderson avec Logan Lerman, Milla Jovovich…

Par Franck Olivier DIPPA PRISO

«Les trois mousquetaires» renaissent en trois dimensions dans une sorte de jeu vidéo sans queue ni tête qui s’adresse à toute la famille. Un divertissement mouvementé et sans temps mort qui rappelle beaucoup trop l’excellent «Sherlock Holmes» de Guy Ritchie.

L’impétueux jeune d’Artagnan et ses trois légendaires compagnons, Athos, Porthos et Aramis vont devoir s’unir et combattre tous ensemble un mystérieux agent double, Mylady de Winter et son employeur crapuleux, le cardinal Richelieu, afin de les empêcher de s’emparer du trône français et d’éviter que l’Europe toute entière sombre dans la guerre.
Nouvelle adaptation en 3-D du roman “Les Trois mousquetaires” d’Alexandre Dumas…

Qui ne connaît pas ce classique d’Alexandre Dumas? Cette rencontre improbable entre le jeune et intrépide d’Artagnan (Logan Lerman) et trois mousquetaires déchus (Luke Evans, Ray Stevenson, Matthew MacFadyen) qui décident de s’allier pour sauver le roi d’un complot perpétré par le Cardinal de Richelieu (Christoph Waltz)? S’y retrouvent tous les personnages habituels, dont Milady de Winer (Milla Jovovich), le Duc de Buckingham (Orlando Bloom) et le sombre Rochefort (Mads Mikkelsen).

Une histoire qui se déroule en France et dont tout le monde parle en anglais? C’est du cinéma, bien entendu. Et ce n’est qu’un élément parmi tant d’autres dans cet ouvrage qui se plaît à détruire le chef-d’oeuvre de Dumas, en n’offrant une grosse production musclée avec de l’action à revendre et aucune substance. À quoi bon se perdre dans les dilemmes moraux s’il est possible d’accumuler les scènes explosives toutes les cinq minutes, au risque de saturer le public cible? Sans doute que ce dernier est capable d’en prendre. Pour justifier une nouvelle version qui est pâle à côté de celle de George Sidney, de Richard Lester et même de Stephen Herek, on n’a qu’à brandir la technologie en trois dimensions, spectaculaire, mais qui fait encore office d’un jouet enfantin.

Sur le plan du simple divertissement, ce travail réalisé correctement par le maître des jeux vidéo (Paul W. S. Anderson à qui l’on doit les «Resident Evil», «Motal Kombat» et autres «Alien vs. Predator», et qui signe ici un de ses moins mauvais films) tient généralement la route, mais il souffre de trop grosses similarités avec le supérieur «Sherlock Holmes» de Guy Ritchie. La présentation des personnages est la même, tout comme le développement des séquences d’action (avec de nombreux ralentis), l’humour déployé, la bonne humeur constante, la mise en scène stylisée et même la musique utilisée. Une grosse copie dont la dérision, les sourires en coin et les clins d’oeil n’arrivent pas à ménager le spectateur de passages répétitifs, d’une simplification des enjeux historiques, d’une romance à deux sous, de dialogues d’une rare sottise et d’un sens de l’humour particulièrement douteux.

Le jeu décontracté des comédiens demeure dans le registre du passable. Bien que tous les gentils soient honorables, les méchants manquent de carburant alors que ce sont eux qui sauvent généralement la mise. Le génial Christoph Waltz est complètement éteint, Mads Mikkelsen en fait le moins possible et Milla Jovovich ressort son numéro de «Resident Evil». Seul Orlando Bloom semble y soutirer un certain plaisir. On se concentre alors sur la présentation des héros trop parfaits qui font office d’ersatz vulgaires de Robert Downey Jr.

Bien que l’ambition soit de créer une nouvelle licence – la fin est d’ailleurs ouverte – dans le même genre que «Pirates of the Caribbean», le résultat n’est tout simplement pas concluant. C’est gros, ça déplace beaucoup d’air, mais le ballon se dégonfle rapidement, bien avant cette conclusion digne d’un «Final Fantasy» de bas étage. C’est ce qui arrive lorsqu’on se met à édulcorer un classique en ne faisant pas confiance à l’intelligence de son auditoire.

Les + :

* Adapter ce mythe pour une nouvelle génération de personnes est toujours une bonne idée
* La réalisation est compétente et les acteurs ne sont pas mauvais
* Il y a suffisamment d’action et d’aventure (mais sans sang) pour attirer les familles…

Les – :

* Il y en a peut-être trop. C’est aisé de décrocher au bout d’une demi-heure tant la répétition est reine
* L’histoire ne fait aucun sens et tout a été sacrifié pour laisser encore plus de place à l’action
* Les méchants sont fades et peu intéressants
* Les effets en trois dimensions s’améliorent de film en film, mais ils ne sont pas encore totalement satisfaisants
* Le résultat ressemble à une banale copie de «Sherlock Holmes»

Les thèmes : 17e siècle, Adaptation de roman, blockbusters, superproductions US, cape, cape et épée, Combat, Bagarre, Castagne, complot, films en 3D – en relief, Royaume, Royauté, Roi et Reine etc…

Note : *****

La Rédaction de CinéBooster

Posted in CinéBooster Presse, Critiques Films Cinéma, Photos, VidéosCommentaires (0)

News – Cinéma – Tournage : Photos exclusives du tournage du film “Populaire” avec Romain Duris à Lisieux !

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , ,

News – Cinéma – Tournage : Photos exclusives du tournage du film “Populaire” avec Romain Duris à Lisieux !


Chose rarissime, le film “Populaire” de Regis Roinsard avec Romain Duris, Déborah François, Nicolas Bedos, Bérénice Bejo… est actuellement en tournage à une rue du bureau de notre rédaction CINEBOOSTER.COM à Lisieux.
Cette partie de la réalisation dans la capitale du Pays d’Auge a débuté ce mercredi 05 et se termine le vendredi 07 octobre 2011.
Ce projet est une comédie qui se déroule dans les années 50.
L’histoire : Louis Richard, patron d’un cabinet d’assurances, embauche Rose, qui démontre des capacités remarquables pour taper à la machine à écrire. Il décide alors de l’inscrire à des concours de vitesse dactylographique…

Découvrez ci-dessous quelques photos exclusives des prises de vue du long-métrage rue au Char et des alentours de l’église Saint-Jacques.

La Rédaction de CinéBooster

Posted in CinéBooster Presse, Cinéma - DVD - Séries Tv, PhotosCommentaires (0)

CINEBOOSTER TV

CINEBOOSTER RADIO

Cinebooster – audio

août 2021
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

CINEBOOSTER RADIO